Télétravail : 14 réflexions sur le travail à domicile

Publicité

Management

16

Télétravail : 11 réflexions sur le travail à domicile

Savez-vous combien investir sur Google Ads et combien cela va vous rapporter ?

En complément de cet article, vous pouvez obtenir un accès gratuit à mon calculateur Google Ads pour anticiper votre budget et votre ROI.

Il vous suffit simplement de vous abonner à ma newsletter.

Gratuit | Accès instantané | Tutoriels vidéo inclus

Montrer Cacher le sommaire

Depuis la pandémie et les derniers confinements beaucoup de personnes actives, entrepreneurs ou employés, ont adopté le télétravail (total ou partiel). Je fais aussi partie de ces « télétravailleurs », et c’est pourquoi je vous livre aujourd’hui le fruit des réflexions que cette situation m’a inspirée.

Nous allons voir que le télétravail procure des avantages mais aussi des inconvénients que ce soit pour les employés ou les managers.

Télétravail et confinement

1 / Le télétravail repose sur le volontariat… sauf en temps de crise

Le télétravail est une activité professionnelle effectuée complètement ou en partie, à distance des locaux de son employeur.

Il est définit par l’article L1222-9 du Code du Travail, qui le désigne  comme « toute  forme d’organisation du travail, dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux, de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC). »

Comme nous l’avons vu dans la définition du code du travail, le télétravail repose exclusivement sur la base du volontariat. Cependant la menace d’une épidémie est une circonstance exceptionnelle prévue dans le code du travail – (article L. 1222-11 du code du travail )- permettant d’imposer le télétravail au salarié sans son accord.

Il s’agit alors d’un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés.

Alors que l’épidémie du COVID-19 battait son plein, le baromètre des économies régionales confinées Odoxa-Adviso Partners indiquait qu’un actif français sur cinq (20%) s’est vu dans l’obligation de pratiquer le télétravail à temps plein. Les actifs ont dû s’adapter à cette situation si particulière où le “rester chez soi” était martelé.

2 / Les entreprises qui profitaient du télétravail « avant » la crise sont celles qui s’en sont le mieux sorties

Les nombreuses entreprises qui avaient déjà mis en place le télétravail, le plus souvent dans le cadre d’un accord ou d’une charte, ont pu rapidement déployer cette organisation pour atténuer les effets du confinement.

Pour les autres, il a fallu en urgence donner aux salariés les moyens de travailler depuis leur domicile :

Cette expérience peut être riche d’enseignement. Car en effet, la mise en place du télétravail peut entraîner des coûts si l’entreprise doit fournir ordinateurs et accès internet chez ses employés.

Il faudra dans tous les cas que l’employeur s’assure de la sécurité avec un système informatique adapté ainsi que des règles de confidentialité et d’accès au réseau de l’entreprise.

3 / Avant le coronavirus, le télétravail était un atout séduction pour attirer les talents (le restera-t-il ?)

Le télétravail casse l’habitude du « métro-boulot-dodo »

En temps normal, en les interrogeant, on s’aperçoit que 61% des français aspirent au télétravail.

Or les entreprises actuelles se livrent une véritable guerre des talents. Toutes cherchent non seulement à recruter les meilleurs éléments, mais aussi à les garder le plus longtemps possible en leur sein. C’est dans ce contexte que le télétravail peut être un vrai atout pour la marque employeur !

Une étude de Harvard conduite dans un call center américain a montré que les employés qui travaillaient depuis chez eux ont deux fois moins démissionné que leurs collègues qui travaillaient depuis le bureau.

Et comme on pouvait s’y attendre, les travailleurs à domicile ont déclaré une satisfaction au travail bien supérieure. 

Ces résultats semblent logiques : travailler à domicile vous donne plus de flexibilité, ce qui est appréciable si vous avez des enfants, un parent âgé à charge, des engagements associatifs preneurs, etc.

Mais dans un contexte différent, l’image du télétravail a été impactée. Le confinement déclaré par le gouvernement le 16 mars 2020 (qui a poussé des milliers d’entreprises à opter en urgence pour le télétravail) occasionne des premiers dégâts dans le quotidien des français, qui se plaignent massivement de l’inconfort de la situation.

Alors est-ce que le télétravail restera toujours aussi attractif aux yeux des salariés après cette expérience « extrême » induite par le confinement ? La question peut légitimement se poser…

A date, il semblerait que le « travailler chez soi » a bien été intégré par les salariés, qui s’attendent souvent à pouvoir alterner entre des jours au bureau, et d’autres en télétravail.

De l’art de travailler à domicile

4 / La gestion du temps et l’organisation sont encore plus cruciaux en télétravail

En télétravail, vous êtes indépendant, libre notamment de fixer vos horaires. Ils doivent bien sûr être compatibles avec ceux de vos collègues et de vos clients et interlocuteurs.

  • Se fixer des horaires donne un rythme dans vos journées.
  • Se fixer des horaires vous aide à mettre une barrière entre les phases de travail et votre vie personnelle.

D’une part les horaires vont vous permettre de vous fixer un cadre compatible avec votre masse de travail mais ils vont aussi délimiter un des pièges du télétravail : l’impression de travailler en permanence, voire même le travail permanent.

Le stress des transports pour aller au bureau diminue et le gain de temps peut être alors utilisé pour des activités personnelles et/ou familiales. Sans compter les économies financières que cela engendre…

Comment rester productif à la maison ? C’est en fait la question principale pour réussir en télétravail, n’est-ce pas ?

L’infographie ci-dessous passe en revue les points principaux que nous venons en partie d’évoquer, pour que l’employé réussisse en télétravail afin de satisfaire les objectifs de l’entreprise.

5 / La distraction est le pire ennemi du télétravail

Travailler chez soi n’est pas évident : on est vite tenté par tout ce qui nous entoure et peut nous distraire (télévision, livres, tâches ménagères, enfants,…). C’est pourquoi il est primordial de pouvoir s’aménager un espace professionnel au sein de son espace personnel….et ce n’est pas toujours évident !

  • Soit vous avez la possibilité d’occuper à vous tout seul une pièce que vous aménagerez entièrement comme votre bureau professionnel.
  • Soit vous devrez trouver un coin « bien à vous » pour installer l’essentiel de tout ce qui est nécessaire à votre travail et vous isoler un tant soit peu.

En effet, à la maison les tentations ne manquent pas, il faut donc réduire les distractions et être focus sur son travail. Pour cela il faut savoir s’organiser car on n’est pas encadré pour cibler en permanence les objectifs à atteindre que l’entreprise vous fixe.

6 / Le télétravail impose de se créer un espace professionnel chez soi

Grand nombre d’employés en télétravail « forcé » indiquent ne pas disposer d’un espace réservé pour travailler (et se retrouvent donc à devoir travailler dans une pièce partagée avec d’autres membres de la famille : conjoint(e), enfants, colocataires…)

Le problème, que ce soit en temps normal ou de confinement épidémique, c’est donc de savoir se créer un espace professionnel (espace de télétravail) dans un espace personnel partagé entre plusieurs membres de sa famille afin de pouvoir passer en mode « travail » le moment venu.

Même s’il est possible d’être productif depuis son lit, pour assurer le maximum de concentration et diminuer les distractions à long terme, il est important et nécessaire de définir votre espace de travail et de bien vous équiper.

bureau à la maison

S’aménager un espace de télétravail chez soi est un des facteurs clé de la réussite du télétravail à domicile.

De nombreux magasins spécialisés existent sur internet (ou physiquement) et vous proposent un large choix de mobilier et d’accessoires pour vous faciliter le choix de l’aménagement de votre « bureau à la maison »

C’est le cas par exemple de Frankel qui propose un large choix de mobilier et d’équipements professionnels. Vous pouvez donc vous fournir en bureaux, mais aussi en chaises de bureau et en étagères de rangement, en tableaux sur pied ou muraux, bref, tout ce dont vous avez besoin pour travailler sereinement.

7 / Bouger, soigner sa posture… prenez soin de votre santé même en télétravail

Les entreprises et leurs dirigeants ont bien saisi toute la valeur de garder une force de travail en bonne santé. Plusieurs études médicales comme celle-ci ont démontré qu’il existait un lien direct entre la clairvoyance, l’agilité intellectuelle et l’exercice physique. Bouger, et ne pas rester constamment assis, favoriserait également la concentration, la mémoire, la créativité et bien sûr l’humeur !

Un employé qui fait de l’exercice est donc un travailleur plus engagé, moins stressé et plus productif. C’est pourquoi on assiste à une prolifération d’entreprises qui proposent des bureaux en position debout, des salles de sport dans l’entreprise, des bons pour acheter de nouvelles chaussures de running, voire des bicyclettes pour se déplacer (pensez à Google et ses fameuses gBike pour se déplacer sur la campagne de Mountain View)… Donc cela montre bien que le bien-être, même en télétravail, ça compte!

sport Google

N’oublions pas l’importance de la posture de travail : il faut qu’elle soit le plus adaptée possible pour votre colonne vertébrale pendant les 7 ou 8h que vous passerez devant votre bureau. Cette infographie nous le rappelle :

Infographie offerte par Wrike – logiciel de collaboration de projet libre

Prendre position : L'évolution de l'employé de bureau

8 / Il est crucial de garder un lien d’équipe, même en télétravail

Travailler à domicile présente un défaut évident : on reste seul avec son travail. A la longue, on peut en effet se sentir en rupture avec tout ce qu’il se passe dans l’entreprise, ainsi qu’avec les collègues. De plus le télétravail ne favorise pas vraiment la « culture » de l’entreprise.

Cela peut conduire dans certains cas à un manque de cohésion dans l’équipe et quelquefois des collaborateurs qui se fragilisent psychologiquement avec un risque d’isolement.

Il faut donc systématiquement utiliser tous les moyens (téléphone, réunions de travail en visio- conférence, mails….) pour rester en lien autant de fois qu’il sera nécessaire pour éviter de se sentir trop éloigné.

visioconférence

Le télétravail vu du point de vue de l’employeur

9 / Le télétravail rend plus productif : soyez-en convaincu

Aux Etats-Unis, un call center a fait une expérience (encadrée par des chercheurs de Harvard) en proposant à certains de ses salariés de travailler pendant 9 mois depuis chez eux. L’étude a révélé que, par rapport aux employés qui venaient au bureau, les travailleurs à domicile étaient non seulement plus heureux et moins susceptibles de démissionner mais aussi plus productifs.

Contrairement à toutes les attentes, les personnes travaillant à domicile ont passé 13,5% de plus d’appels que le personnel travaillant au bureau, ce qui signifie que l’entreprise disposait de presque une journée de travail supplémentaire par semaine.

Comment cela s’explique?

  • plus de tranquillité et moins de distractions (et donc un meilleur focus sur le travail, à condition d’avoir un espace aménagé chez soi)
  • parfois de plus grandes amplitudes de travail (pas de temps perdu dans les transports, et les gens se retrouvent à travailler plus longtemps)
  • moins de congés maladie (car moins exposés aux maladies de saison)

Ces conclusions sont logiques, dans la mesure où elles résonnent parfaitement avec les bénéfices du télétravail, perçus par les salariés :

Graphique Statista.

Cela explique aussi pourquoi dans notre société moderne, de plus en plus de personnes travaillent à distance, dans le confort de leur maison. Et d’ailleurs beaucoup déclarent aisément que cela améliore leur productivité et leur satisfaction, tout en leur faisant gagner beaucoup de temps.

10 / Travailleurs à domicile et micro-managers ne font pas bon ménage

Nous avons évoqué les bienfaits du télétravail plus haut, mais je vois déjà des managers sceptiques au fond la salle… Sous-estimé et même craint par les employeurs, le télétravail a pourtant de nombreux avantages pour tous les acteurs s’il est utilisé correctement.

Naturellement les encadrants pourraient se sentir, à tort, démunis face au télétravail. Sans contact physique avec l’employé, sans contrôle des horaires ni des activités, comment faire pour s’assurer que le travail est mené à bien ? Manager une équipe à distance n’est pas facile !

Il est certain qu’un micro-manager aura du mal à gérer une équipe en télétravail. Car avec les équipes virtuelles, il faut savoir trouver le juste milieu : conseiller sans fliquer…

Aux managers inquiets, il faut leur rappeler qu’un employé n’est pas au service de l’entreprise, il est l’entreprise, et n’a donc aucun intérêt à ne pas réaliser ce qui va contribuer à sa réussite.

11 / Le télétravail reste une formidable opportunité pour l’entreprise d’optimiser ses coûts de fonctionnement

Il faut savoir que les entreprises qui embrassent pleinement le télétravail y trouvent aussi leur compte du point de vue financier. Car oui, il existe bien des entreprises qui utilisent « massivement » le télétravail, comme Toggl par exemple (outil de gestion du temps en ligne).

 Toggl

Un employé qui travaille depuis chez lui, c’est un poste de travail dont vous n’avez plus besoin, et autant de mètres carrés qui vont avec. Pour loger tout le monde, vous pouvez donc louer un bureau plus petit dont le loyer sera moins coûteux. Vous n’avez pas non plus besoin d’autant de stations de travail que vous comptez d’employés.

Et même si bien entendu votre équipe revient de temps à autre au « vaisseau mère », il sera rare que 100% des effectifs soit tous au bureau, ensemble au même moment. Le principe est d’alterner les journées à la maison de manière à ce qu’un certain pourcentage de votre effectif reste toujours au bureau.

D’autant que vous pouvez fournir les mêmes services à distance pour vos employés.

Avec les technologies actuelles, il est facile de communiquer, échanger et travailler en équipe virtuelle. Combien d’entreprises ont drastiquement diminué leur frais de voyage depuis la démocratisation de la visioconférence ? En plus d’économiser des coûts, travailler à distance réduit indéniablement l’impact écologique.

Et ce ne sont pas que les moyens de communications à distance qui sont pratiques… Si votre employé a un souci avec son ordinateur, un logiciel ou votre système d’information interne par exemple, il pourra toujours se faire aider « en direct » par votre support IT, avec des vrais « gens » au bout, même si il est à des centaines de kilomètres d’eux. Aujourd’hui, avec des solutions comme TeamViewer par exemple, n’importe lequel de vos techniciens peut avoir accès aux ordinateurs de vos collaborateurs, prendre le contrôle à distance et solutionner n’importe quelle difficulté informatique.

12 / Le télétravail permet à l’entreprise de recruter des talents sans plus aucune contrainte géographique

A l’heure où nos logiciels sont tous « dans le cloud », le télétravail permet aussi aux organisations de « dématérialiser » leurs talents.

Dématérialisation

Alors qu’avant, le pool de recrutement d’une entreprise était naturellement défini par les « bassins d’emplois », avec le télétravail une entreprise peut virtuellement engager des salariés n’importe où dans le monde.

Etant donné la difficulté que certaines sociétés connaissent en matière de recrutement, l’adoption du télétravail leur permet donc d’étendre leur champ de recherche, et d’accéder à plus de candidats.

13 / Le télétravail demande à l’entreprise d’exceller en matière de communication interne

Un des défis qui émerge pour les entreprises qui optent pour plus de télétravail concerne la communication interne. En effet, avec le télétravail, de nouvelles contraintes logistiques apparaissent. Il devient parfois difficile de planifier des réunions d’équipes, ou de rassembler les bonnes personnes au bon moment pour résoudre un problème par exemple…

C’est pourquoi, avec le télétravail, l’entreprise doit adopter des processus qui fonctionnent avec des modes de communication plus asynchrones :

  • au lieu de faire une réunion hebdomadaire sur un projet, pourquoi ne pas centraliser tous les échanges dans un canal Slack par exemple ?
  • plutôt que de solliciter l’aide d’un collègue par messagerie instantanée, pourquoi ne pas assigner des missions dans un outil comme Trello que chaque salarié peut facilement retrouver à l’heure de sa convenance ?

Au delà des aspects pratiques, c’est aussi une opportunité pour les entreprises d’inciter ses équipes à échanger / donner du feedback plus tôt dans les projets et les missions. Cela crée alors un meilleur alignement des équipes (qui sont toutes géographiquement dispersées) et permet d’éviter des erreurs de qualité qui peuvent être détectées plus tôt.

14 / Le télétravail demande de ré-inventer la manière dont les connaissances sont partagées au sein de l’entreprise

Un autre défi pour les entreprises qui adoptent le télétravail est certainement la gestion des connaissances. Il est physiquement impossible pour les télétravailleurs de se tourner pour taper sur l’épaule de leur collègue et leur poser une question rapide ou solliciter leur aide pour quelques minutes…

Dans ce contexte, il encore plus important que les connaissances de l’entreprises soient correctement documentées et codifiées dans un système centralisé que tous les employés (mêmes ceux géographiquement dispersés) peuvent utiliser.

Bien que « tout documenter » puisse demander plus de travail, cela est vital pour des équipes dispersées et qui travaillent en mode asynchrone. C’est un des « revers » de la médaille du télétravail : avoir plus de liberté quant au lieu et aux horaires, mais une obligation de formaliser noir sur blanc plus de choses…

Conclusion : la tendance qui se dessine

Depuis la crise du coronavirus, les employés, les entreprises et la société ont compris qu’un aménagement du travail peut être bénéfique pour les salariés comme pour les employeurs en fonction des tâches, de la vie personnelle de chacun, des requis professionnels de chaque métier… 

Faut-il du coup plaider pour que tout le monde reste toujours chez soi pour travailler ? Bien entendu, je ne pense pas…

Surtout que certaines personnes n’aiment pas travailler depuis chez elles, ou ne sont pas assez « disciplinées » pour cela, c’est un fait.

Mais lorsque le job le permet, il peut être judicieux de laisser la flexibilité aux employés qui le souhaitent de pouvoir travailler un à deux jours par semaine à la maison.

  • Si les règles du jeu sont clairement établies dès le départ entre employés et managers, alors cela peut même être très positif pour la productivité de l’entreprise au global.
  • C’est aussi extrêmement bénéfique pour le bien-être des collaborateurs (surtout s’il s’agit de parents),
  • et c’est un plus pour attirer les talents et réduire le taux d’attrition.

Ce sont ces avantages qui sont récapitulés dans la vidéo suivante :

Alors le télétravail massif, tiré de l’expérience du confinement à cause du Covid-19, peut-il se traduire par un vrai changement dans le management des entreprises ? Allons nous changer de culture entrepreneuriale ?

Selon Jean-Marie Dru, chairman de TBWA Worldwide, père du concept de disruption, pour une lenteur moderne, productive et inspirante : « C’est une révolution, la prise de conscience généralisée que l’on peut travailler autrement. On pense de plus, que d’ici une dizaine d’années , plus du tiers de la population active sera composée de travailleurs indépendants. Le monde du travail s’apprête à vivre un profond bouleversement et que notre rapport au temps va être fondamentalement modifié. Il le doit et ce serait un changement majeur dans la culture entrepreneuriale. »

Autres sources pour rédaction :
Devenez plus efficace à la maison qu’au bureau
Comment rester productif à la maison
Comment bien aménager son espace de travail
To Raise Productivity, Let More Employees Work from Home
Télétravail : les avantages et inconvénients pour les entreprises

FAQ Télétravail

Faire du télétravail, c’est effectuer son travail depuis son domicile ou dans un lieu en dehors de l’entreprise qui vous emploie. Cela suppose qu’on ait un endroit où s’installer tranquille pour télétravailler et qu’on soit équipé de toutes les technologies modernes permettant de rester en relation avec ses collaborateurs et/ou ses clients. Cependant des lois encadrent le télétravail.

L’entreprise peut proposer que le l’employé reste chez lui pour effectuer le travail dont le manager a fixé les objectifs. Quand l’employé doit se déplacer loin du siège de l’entreprise, il peut effectuer ses tâches en télétravail. Les micro-entrepreneurs, indépendants de toute entreprise, choisissent de travailler depuis chez eux ou dans un espace de coworking.

Il faut avoir créé un espace professionnel « à la maison » qui permette le télétravail dans les meilleures conditions : bureau, ordinateur, téléphone. Difficile quelquefois de ne pas être distrait ou dérangé, en milieu familial surtout. Par manque d’organisation, on peut se sentir isolé pour effectuer ce travail. L’employeur, lui, doit assumer les coûts du matériel informatique si besoin et il peut avoir peur de ne pas pouvoir contrôler efficacement l’avancée du travail demandé au salarié.

Pour l’employeur il y a réduction des coûts de structures , mais aussi grâce à la flexibilité et au bien être procuré à ses employés, il voit augmenter leur productivité et leur fidélité. Pour l’employé, les avantages sont nombreux car sa vie familiale en est facilitée, moins de stress, une indépendance appréciable et une gestion de son travail à sa convenance.

6 réactions sur « Télétravail : 14 réflexions sur le travail à domicile »

  1. Merci pour cet article !
    Malheureusement, tout le monde ne peut pas faire du télétravail. D’abord, il y a certains métiers qui ne le permettent pas. Et puis, il y a le caractère de chaque personnes. Personnellement, je travaille à la maison depuis 2012 (depuis que je vis de mon business sur Internet). Depuis cette année là, je n’ai plus jamais travaillé dans des lieux de travail où j’étais obligé de me rendre.

Réagissez à cet article