Arnaque au contrat de site internet: 20 questions pour ne pas se faire arnaquer par une agence web


 
Kézako?
22
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
oneshot1

Arnaque sur un contrat de site internet: 20 questions pour ne pas se faire arnaquer par une agence web

Le temps d’un post, parlons des pratiques commerciales mises en œuvre par certains prestataires de création de site internet. L’idée de ce billet est une réaction à différents contenus que j’ai pu trouver sur la toile.

Je lisais dernièrement le constat de Ludovic Passamonti: les entreprises se sentent « arnaquées » par les prestataires de création de sites Internet… d’autres exemples trouvés sont tout aussi effarants !

Alors, devez vous faire confiance aux prestataires Internet qui tentent de vous vendre un site web « en one shot », avec une offre qui se présente sous forme d’abonnement?

On peut déjà donner une réponse simplissime :

>> Pas à ceux qui ont une offre de piètre qualité, avec un service client défaillant!

Pour ma part, les caractéristiques type d’une « arnaque » au contrat de site Internet se résument ainsi:

  • Utilisation systématique de templates
  • Aucune réflexion webmarketing en amont
  • Prix bas ou promesse d’une forte remise
  • Engagement généralement supérieur à 24 mois
  • Peu de services périphériques proposés
  • Suivi inexistant

Depuis mes 18 ans, j’ai toujours occupé des postes commerciaux/marketing. Les méthodes de vente, je connais. Je sais aussi que prospecter de nouveaux clients pour conduire leurs projets web, c’est dur, et que gagner des affaires est important pour la santé de son entreprise.

Oui, la vente qui se fait en 1 RDV existe. Ça veut dire quoi concrètement? Cela signifie qu’en l’espace d’une rencontre de quelques heures, un manager d’entreprise prend la décision de collaborer avec un partenaire d’affaires sur un projet précis. Je connais ça.

En revanche, le mythe d’un « serial vendeur » qui rentre dans votre boutique, vous sourit en vous tendant un bon de commande que vous signez sur le champs, je n’en ai jamais vu.

La définition de « one shot » dans Wikipédia démontre bien que « le côté obscur » du one shot, c’est la tromperie, et non le délai de signature:
« [Le One Shot] permet de réaliser directement une vente, sans que le client n’ait le temps de lire en détail le contrat, alors qu’il n’aurait pas toujours accepté l’offre si il avait eu le temps de lire ledit contrat. »

Alors plutôt que de « bêtement pointer du doigt »,  je vous propose que VOUS puissiez dénicher les arnaques !

Comment? En vous suggérant 20 questions à poser à votre interlocuteur, réparties à chacune des étapes de la « déballe commerciale » du prestataire.

Vous êtes un homme avisé en affaires, et respectez 4 règles de bon sens;

  • oublier les préjugés,
  • rester factuel,
  • verrouiller les points clés de son projet
  • vérifier toujours, et par soi-même, le sérieux de l’agence et de l’offre

Et surtout…. « Il n’y a jamais de questions bêtes ». ;-)

A – Évitez l’arnaque au site internet après la présentation corporate de l’agence web

1 – Depuis combien de temps existez vous?

Cela n’est pas une généralité, mais les « arnaqueurs » au site Internet sont parfois des agences récemment immatriculées, qui revendiquent tout de même une « parfaite connaissance » du web. Pourquoi?

Car, à force de faire du one shot et de délivrer des prestations de piètre qualité, l’insatisfaction des clients les poussent à fermer, puis à recommencer sous un autre nom !

Je connais moi même une personne devenue ainsi « serial entrepreneur » dans la création de site Internet; l’homme a créé des sociétés les unes derrières les autres, en nommant à la gérance sa femme, puis ses parents, ses connaissances, etc… Aucune de ses entreprises n’a jamais tenu plus de 2 ans, et de nombreux clients ont été laissés « sur le carreau ».

Une agence qui existe depuis longtemps n’est pas un « gage » de qualité. C’est cependant un facteur de confiance à prendre en compte, car la pérennité d’une société ne se construit presque jamais autour de mensonges & de tromperies !

Quoi qu’il en soit, je vous invite fortement à vérifier systématiquement les propos du commercial avec société.com… Vous serez peut-être surpris!

2 – Je suis sans cesse sollicité pour créer un site; en quoi votre agence est-elle différente des autres?

Une agence web sérieuse, qui a un peu de bouteille dans le métier, a forcément un « domaine d’excellence » qu’il réalise mieux que la concurrence. Un prestataire bienveillant vous expliquera;

  • quels sont ses facteurs « différenciateurs »,
  • ce que cela peut vous apporter
  • et vous le prouvera par des faits objectifs.

Prenez garde aux discours du type « nous savons tout faire »… Loin d’être un modèle inintéressant, il est relativement rare de rencontrer une agence qui mobilise un expert dans chaque domaine clé de votre projet E-business.

Sans préjugés, intéressez vous alors aux compétences réelles qui sont réellement mobilisées.

3 – Quelles sont les compétences de vos équipes?

Réussir sur le web n’est pas une question de hasard, mais de compétences.

Les compétences mises en œuvre pour votre projet doivent être votre première préoccupation. Assurez vous que des compétences différentes -mais complémentaires- interviendront sur votre projet. C’est la 1ère garantie de réussite de votre projet.

Pour preuve, la littérature « académique » identifie plusieurs « personnes clés » dans tout projet Internet:

Source: Réussir un porojet de site web, 5ème édition, Nicolas Chu (Ed. Eyrolles)

Source pour élaboration: Réussir un projet de site web, 5ème édition, Nicolas Chu (Ed. Eyrolles)

Le secteur de la création de sites internet a attiré beaucoup d’opportunistes, et sa croissance « insolente » a permis à des sociétés « industrielles » de s’accaparer une forte part de marché…

En creusant un peu, vous découvrirez que certaines agences web reposent uniquement:

  • sur des « petits génies de l’informatique »,
  • ou sur des « hommes machines » employés  à dupliquer des templates toute la journée…

Évitez ces prestataires.

4 – Quels sont les domaines que vous sous-traitez à des partenaires extérieurs?

Suite à la précédente question sur les compétences de votre prestataire potentiel, il est légitime que vous vous intéressiez à la stratégie qu’il emploie pour combler son manque éventuel de compétences.

Ne pensez pas qu’un projet web demande seulement de « savoir créer des sites ». Le E-business est une « chaine de valeur ». Chaque activité clé doit être prise en charge par un expert, qui saura optimiser et maximiser vos performances dans « sa » spécialité.

chainevaleurweb

L’adage « chacun son métier » prend ici tout son sens !

Renseignez vous ensuite sur le sérieux de ces sociétés « externes »; consultez leurs sites, leurs références, analysez leur solidité financière et technique…

Je souligne néanmoins que la sous-traitance n’est pas une obligation… Mais soyez bien certain que le prestataire disposent sous la main de toutes les compétences nécessaires pour faire de votre projet une vraie réussite.

5 – Est-il possible d’être en contact direct avec chaque membre de votre équipe en charge de son dossier?

Après la réponse de votre interlocuteur sur les compétences qu’il mettra à votre profit, il est important de vérifier que celles-ci seront RÉELLEMENT mobilisées sur votre dossier.

Afin d’éviter toute mauvaise surprise pendant ou après la production, assurez vous que vous pourrez joindre « LE » bon interlocuteur pour chaque domaine de votre projet. Notez leurs noms, leurs lignes directes, leurs mails… Les arnaqueurs seront stoppés nets!

Même si il est généralement admis qu’une interface avec le responsable de projet est suffisante, il est important de savoir que l’on peut discuter librement avec chaque membre de l’équipe.

Avec cette question, vous vous rendrez compte très rapidement de la politique de « production » de l’agence web. Se positionne-t-elle comme « Experte conseil » ou comme « créatrice de site »?

  • L’un construit sa marge sur la valeur ajoutée, l’autre sur les économies d’échelles qui peuvent s’obtenir en utilisant des méthodes industrielles.
  • L’un construit un partenariat, l’autre vous livre un produit

B – Évitez l’arnaque au site internet après la pseudo découverte des besoins

6 – Qu’est-ce que vous avez compris de mes objectifs business & de mes clients?

Le point de départ de tout projet est, et restera toujours LE CLIENT

On ne crée pas un site internet par obligation. C’est un moyen pour réduire ses coûts, augmenter son chiffre, croître sur de nouveaux marchés, améliorer la productivité… Mais la finalité reste le « profit » de sa propre entreprise.

Vos clients sont ceux qui vous payent. Attachez une importance particulière à ce que l’agence conduise votre projet internet en s’adaptant au maximum aux attentes de VOS clients!

  • Le client final fait vivre la filière…
  • Le « patron » est le pilote de son business…
  • Le prestataire reste un facilitateur….

Sortez votre interlocuteur de votre bureau s’il n’est pas capable;

  • de reformuler correctement vos objectifs spécifiques…
  • …. et de vous expliquer en détail la méthode personnalisée qu’il va appliquer à votre situation particulière…
  • …tout en répondant aux attentes de vos prospects & clients

7 – Avec les informations que je vous ai communiquées, pensez vous que je puisse être un bon client pour votre agence?

Encore une fois, le client est le point de départ de tout projet. En conséquence, la réussite d’un projet web est la co-responsabilité du client & du prestataire.

Une agence web sérieuse saura vous éduquer, vous guider, et dessiner la trajectoire à long terme qui préfigure « le ton » de votre collaboration.

La qualité coûte cher , et les professionnels qui se mobilisent sur votre projet doivent manger tous les jours… Certaines agences sont honnêtes, et apprécient le travail bien fait. Ne soyez pas surpris en consultant certains prestataires de qualité qui refusent des budgets qui ne leurs correspondent pas.

C – Évitez l’arnaque au site internet lors de la présentation de l’offre

8 – Pouvez vous me détailler précisément -point par point- les prestations incluses dans ce « package »?

  • Les prospects sont « saoulés »…
  • l’offre devient de plus en plus illisible,
  • et le web « putrifie » dans tous les sens…
  • C’est intangible & inconnu pour le chef d’entreprise qui a toujours fait tourner sa boite sans le web….

L’offre de création de site Internet, et les offres packagées sont le moyen de différencier son discours, et de rester focalisé sur un « besoin » client.

Le « packaging » de prestation n’a rien de mal en soi; lorsque vous achetez une voiture, vous vous contrefichez de savoir

  • qui a produit le volant,
  • quelle est la marque de tissu des sièges,
  • comment s’appelle le fournisseur de matériel plastique,
  • quel est le nombre de LED que contient le tableau de bord, etc…

Vous achetez la solution « voiture » !

L’offre packagée devient dangereuse lorsque votre prestataire ne peut pas apporter la preuve -au travers de références par exemple- que les bénéfices promis sont bien atteints.

La « sur espérance » commerciale a tué la vente & le marketing. Ne vous laissez pas emporter par l’enthousiasme de votre interlocuteur. Gardez foi en saint-Thomas; « vous ne croyez que ce que vous voyez ».

9 – Suis-je propriétaire de mon nom de domaine, de l’interface graphique et de la totalité du contenu de mon site ?

La question de la propriété est importante. Pour illustrer cette idée, permettez moi de vous donnez une anecdote.

Un client avait réalisé un 1er site Internet avec un prestataire X. Aujourd’hui, il souhaite travaillez avec notre agence web basée entre Grenoble et Lyon. Or, en prenant contact avec son « futur ancien » prestataire, il s’avérait;

  • que le client était engagé pendant 5 ans
  • que la charte graphique utilisée ne lui appartenait pas
  • que le nom de domaine -sur lequel tous ses internautes le connaissent depuis 3 ans- était « générique » et qu’il n’était pas sa propriété…

En réalité, ce confrère nous confia toute la vérité;

  • Le délai de 5 ans d’engagement n’était pas, contractuellement, négociable
  • Le template doit pouvoir servir pour d’autres sites
  • le nom de domaine est « optimisé référencement » et le prestataire revend les noms de domaine de ses clients en fonction du nombre de visites sur le site & le nombre d’internautes qui affichent sur leurs écrans la page « Contact »…

PATHETIQUE…

Sachez que vous DEVEZ être propriétaire:

  • de votre nom de domaine,
  • de votre identité visuelle sur le web,
  • et de vos contenus!

Courez si vous entendez le discours contraire!

10 – Vous appuyez-vous sur une plateforme Open Source? Pourquoi?

L’Open Source par définition vous donne théoriquement une liberté plus importante. Si les choses venaient à mal se passer -ou que votre prestataire peu scrupuleux dépose le bilan- vous pourrez toujours faire tourner votre site sur la version disponible gratuitement de la plateforme Open Source.

Vous me direz que nous sommes déjà dans un autre débat… En réalité, l’open source n’est pas l’important (…quoi que…), mais c’est surtout la justification qui est intéressante!

Bien souvent, si c’est seulement l’avantage « prix » qui prime, c’est que vous n’êtes pas en face d’un prestataire « impliqué »… L’open source, c’est un choix de coûts réduits certes, mais également:

  • d’innovation & d’efficacité: la plateforme s’enrichit continuellement sans avoir à engager plus de ressources hommes
  • de pérennité: l’open source utilise très souvent des « standards » qui vous permettront d’interagir avec d’autres solutions, et de vous garantir une « évolutivité »
  • et de valeurs corporate fortes, orientées vers le client: être « open source », c’est être focalisé sur le dialogue avec l’utilisateur, le travail d’équipe, la passion…

Notez bien que « Open Source » ne signifie pas « gratuit ». Dans le modèle économique Open Source, c’est la valeur ajoutée que créera spécifiquement pour vous le prestataire qui sera rémunérée, comme par exemple:

  • le référencement,
  • les développements spécifiques,
  • le web design,
  • le marketing, etc…

Et vous êtes OBLIGE de payer sous forme d’abonnement les coûts de maintenance & de stockage (hébergement).

11 – Détaillez-moi vos prestations de référencement: comment travaillez vous ? Et dites moi ce qui se passe si je n’apparais pas sur Google 12 semaines après la mise en ligne de mon site?

Si le prestataire vous fait signer un contrat pluri-annuel, assurez vous au moins qu’il travaillera tout au long du contrat! Et le référencement est souvent un sujet très flou dans beaucoup d’arnaques au site internet.

Un site web n’est jamais fini, et un bon référencement demande des ajustements systématiques.

Ajoutons à cela que le référencement est une histoire de pro, et de travail continu. Si l’agence web n’assure pas un travail SEO sérieux et régulier, vous risquez de posséder un site que seul vous, et l’agence, en connaîtrez l’existence !

Soyons clairs; il est IMPOSSIBLE de garantir qu’un client sera en 1ère position sur une expression précise.

Comprenez bien que le discours « en 24h, vous serez en pôle position sur Google » n’est pas du référencement mais de la publicité… Payer un mot clé Adwords, ce n’est pas référencer naturellement un site.

12 – Quand ce site me rapportera-t-il des résultats concrets?

Là encore, attention aux promesses farfelues… On ne devient jamais un golden boy du e-commerce avec 5000€… Réussir correctement sur Internet demande;

  • du temps
  • des efforts
  • des capitaux

Il faut ensuite ajuster les « curseurs » en fonction de vos objectifs;

  • souhaitez-vous simplement un site qui présente votre entreprise,
  • ou vivre des revenus d’une boutique en ligne?

Dans tous les cas, l’homme d’affaire que vous êtes s’intéressera au délai de Retour Sur Investissement que le prestataire vous propose.

13 – A quelle fréquence devons nous assurer des RDV de suivi?

Ce qui coûte dans une agence web, c’est le temps homme… La compétence, ça se paye…

Vérifiez que l’argent qu’on vous demande sera bien utilisé à votre bénéfice. Ne comptez pas non plus sur une équipe 100% dédiée, mais assurez vous de bénéficier gratuitement;

  • d’une assistance technique
  • d’experts-conseils à votre disposition
  • d’une veille constante sur vos résultats

Il ne faut pas négliger la valeur du suivi client; c’est un point capital que vous devez absolument verrouiller avec votre prestataire potentiel.

D – Évitez l’arnaque au site internet lors de la présentation du prix

14 – De combien de mensualités devrai-je m’acquitter?

En premier lieu, n’ayez pas de préjugés sur les offres mensualisés. Un site payé « cash » ne vous protège pas plus des arnaques; j’ai déjà vu des sites réalisé pour 600€… Avec 1000€ de supplément à chaque virgule que le client souhaite changer!

En revanche, soyez pointilleux sur les points de propriétés (cf. ci-dessus) et de durée.

Disons que la stratégie web nécessite des ajustements tous les 2 ans minimum pour qu’elle procure à la société un avantage concurrentiel tactique sur la concurrence; comment pouvez vous vous engager sur des contrat de sites internet étalés sur une période de 5 ans?

Acceptez que le système « d’abonnement » peut être pratique pour les PME qui veulent « bien faire » sans pour autant avoir des cents & des milles… Là n’est pas le problème.

Vu sous l’angle du gestionnaire, la location peut-être un avantage, car cela permet:

  • de transformer un investissements en charges, qui vous générera des économies d’impôts
  • de lancer un projet plus ambitieux, tout en limitant vos décaissements de trésorerie.

Ce qui est de l’arnaque, ce n’est pas la présentation du prix sous forme de mensualités; c’est les menottes de 5 ans qu’on vous vend avec !

Ne vous engagez pas au-delà de 24 mois. 1 seule année est l’idéal. Soyez ferme sur ce point.

15 – Que se passe-t-il à la fin de mon contrat?

Assurez vous que vous ne vous ferez pas piéger par une tacite reconduction automatique, avec un prestataire qui vous abandonne en cours de route !

Il y’a environ 1 an, j’ai rencontré une TPE qui avait fait confiance au mauvais prestataire; après la signature, la création du site a été expédiée en 4 jrs. Puis, l’agence a « oublié » de fournir les codes d’administration. Impossible pour le client de les récupérer; les produits qui sont présentés aujourd’hui sur le site datent de 5 ans, et sont tous obsolètes.

Imaginez votre fureur

  • en voyant plusieurs centaines d’euros partir chaque mois de votre compte en banque,
  • sans que vous ne puissiez rien faire pour actualiser votre site
  • et perdre un temps incalculable pour essayer de « casser » votre contrat!

Une agence sérieuse travaille en partenariat avec vous. Ses visites régulières vous permettront de ré-ajuster au fil du temps votre collaboration. Cette « souplesse » est importante.

16 – Quel tarif appliqueriez-vous pour faire une maquette personnalisée de mon futur site? Pourquoi ce prix?

Tout bon professionnel respectera la devise du gourou marketing Jeffrey Fox: « rien n’est produit tant que ce n’est pas vendu! »

Si le commercial vous montre des maquettes rapidement, que tout est gratuit, n’ayez plus aucun doute: le prestataire utilise une bibliothèque de templates!

Souvenez vous:

Franchement, une agence web sérieuse ne peut pas se permettre de mobiliser 3/4 ressources hommes pendant 20h pour la probabilité de faire « peut-être » une vente. Le coût engagé pour la réalisation d’une maquette digne de ce nom, charges incluses, s’élèvent à 2000€ environ. Avant même d’avoir vendu, vous mangez la marge potentielle du dossier!

E – Évitez l’arnaque au site internet lors de la « descente » de prix

17 – Je constate que vous m’offrez une remise conséquente; comment réagissez vous si je vous dis que cela me donne l’impression d’être un dindon?

Soyons clair: un site offert ou gratuit ça n’existe pas. Oui, même les professionnels du web mangent tous les jours!

Comme l’indique ce site ou celui-ci, le mécanisme commercial employé par les « arnaqueurs » est simple:

  • Votre interlocuteur vous explique que pour une raison X ou Y, il va vous faire une fleur.
  • Attention, cet agrément, il ne le concède qu’à vous!
  • « J’ai besoin de références sur votre secteur, je vous offre la création du site, je vous référence gratuitement, je vous offre une vidéo… vous payez JUSTE l’hébergement »

Ok, c’est alléchant pour un débutant… Mais vous êtes un négociateur avisé, et savez qu’aucune concession ne se fait sans contrepartie.

Un ancien commercial One Shot explique très bien sur quels mécanismes persuasifs il s’appuyait:

  • l’opportunité,
  • l’exceptionnel,
  • la promotion temporaire,
  • la peur,
  • l’émotion

Son témoignage nous rappelle que cette technique n’est pas utilisée seulement pour la vente de sites internet, mais également dans beaucoup d’autres secteurs !

18 – Je vous avertis, je ne suis pas un acheteur de prix,  j’investis dans ce qui rapporte: démontrez moi que je vais gagner de l’argent.

Ce qui compte réellement, ce n’est pas le prix… c’est ce que l’on vous propose en face! Souvenez vous que le client « chercheur de prix » est ennemi de ses intérêts. Vous voulez achetez un prix? On évoque sur ce forum des sites pour 80€!. Profitez également de votre visite pour lire les commentaires des professionnels sur cette offre…

Il m’arrive souvent d’entendre des clients me disant « je veux moins cher »… Ok, mais moins cher = moins de résultats ou du moins, moins rapide….  Il faut bien comprendre que plus la qualité exigée est importante, plus l’effort financier à consentir sera conséquent.

Que veut dire un prix si l’on ne le connecte pas à la valeur apportée?

Pour illustrer mes propos, j’utiliserai une analogie simple:

  • Mon frère roulait en Renault R5,
  • mon beau frère en Porsche…

Les 2 véhicules s’appellent « voitures »… Et pourtant je vous assure que leur prix n’est pas le même !

voitures

Or, je constate au quotidien que beaucoup de clients ne perçoivent pas la « vraie valeur » de ce qu’ils demandent. En matière d’Internet, les clients ont toujours le sentiment que c’est « facile & pas cher ».

Pour exemple, je prendrais le dernier prospect que j’ai rencontré. Son  attente?

  • Un site de 30 pages tout en flash pour sa marque (ce que nous refusons catégoriquement de faire)
  • avec une partie « boutique E-commerce » comprenant de multiples fonctionnalités à forte valeur ajoutée.
  • Quand est soulevée la question du budget, le prospect me répond avec assurance; « 4000€ ».
  • J’ai alors crié dans ma tête; « et je vends ma femme avec? »

La peur de se faire arnaquer peut nous conduire à des raisonnements de mauvais hommes d’affaires! Achetez un prix n’a jamais été la bonne solution. Ne formulez pas d’objections sur des prix trop chers; parlez plutôt des résultats que vous obtiendrez!

Changez de paradigme: « je vous paye 30% de plus si vous pouvez me garantir que vous doublerez mon retour sur investissement ».

F – Evitez l’arnaque pendant le désamorçage des objections où le commercial tente de vous « verrouiller »

19 – Pas de « pré-contrat » tant que vous ne me montrerez pas des résultats concrets que vous avez obtenus: êtes vous en mesure de m’apporter ces preuves?

Faire tourner une agence, cela demande de fortes compétences commerciales. C’est indéniable. Mais la vente n’est pas un métier de menteur. Si votre interlocuteur occulte volontairement des aspects clés de l’offre, s’il vous force à signer un « pré-contrat »… Courez!

Je vous rappelle ce que je disais au début de cet article; restez factuel ! Pas de preuves? Pas de signature.

Il faut s’assurer systématiquement que « telle » prestation est correctement mise en œuvre, et que ce n’est pas une « sombre illusion commerciale »…

Le problème n’est pas le délai de signature, mais la véracité du discours! Il est dangereux de faire croire qu’on aura du résultat avec un budget de 80€.. Tout se paye!

Prenez soin de bien connaitre toutes les prestations qui seront réalisées contre l’achat du package, et demandez à ce que cela vous soit prouvé !

  • Le site est référencé? Tapez au hasard l’activité d’entreprises clientes du prestataire dans Google…
  • Le design est personnalisé? Comparez les sites clients avec ce qui se trouve habituellement sur le web…
  • Le suivi est assuré? Demandez à prendre connaissance de la dernière enquête satisfaction réalisée…
  • Le site vous rapportera des contacts? Demandez à voir, au hasard, les statistiques de consultations de certaines références client et le taux de conversion de leurs sites…

20 – Pouvez vous me fournir la liste de vos clients afin que je puisse les contacter pour vérifier vos propos?

Enfin, rappelez vous « qu’on est jamais mieux servi que par soi -même« . Votre conscience professionnelle vous amènera à contacter directement et au hasard des références clients présentées par le prestataire.

Renseignez vous sur la perception des autres chefs d’entreprise sur le sérieux de l’agence qui vous a démarché. Vérifiez que les promesses qui vous ont été annoncées sont bel et bien remplies.

Et si à ce stade, l’agence web s’en est bien sortie, accordez-lui un 2ème RDV ;-)

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

96 thoughts on “Arnaque au contrat de site internet: 20 questions pour ne pas se faire arnaquer par une agence web

  • 21 avril 2011 at 19 h 38 min
    Permalink

    Très intéressante cette check-list, mais ça fait un peu comme si c’était la guerre ! :-))

    Je suis toujours sidérée quand je rencontre des clients qui sont tombé dans les panneaux de ces sociétés. Quand même, payer entre 10 et 15 K€ un site internet en HTML tout bête qui vaudrait maxi 600 – 800 € s’il était réalisé en France ça me parait complètement dingue !

    Après 10 ans d’expérience dans ce métier, ce qui me parait important c’est de livrer aux clients bien davantage que ce qu’ils attendaient dans la plupart des cas: du conseil, de l’accompagnement, un suivi et une vision stratégique qui amène leur site internet bien au-delà d’une simple vitrine web en en faisant un véritable levier de croissance.

    Alors que la solution web soit sur mesure ou qu’elle parte d’un template, c’est secondaire si au final elle convient au client et qu’elle répond à ses besoins. Je comprends le principe qui consiste à penser que de partir d’une page blanche c’est noble mais ce n’est probablement pas ce qu’il y a de plus rentable pour toutes les parties (coût, délai) ni la meilleure garantie sur le plan de la qualité. De toutes façons, cette partie développement – graphisme n’est qu’un maillon qui doit servir une stratégie et c’est la pertinence de cette stratégie qui rend l’opération rentable pour le client ou pas.

    Et c’est pareil en ce qui concerne en ce qui concerne le principe de location / investissement. On peut très bien proposer un contrat de 3, 4 ou 5 ans au client en incluant un suivi, des évolutions, etc. Ce principe n’est pas malhonnête en soi.

  • 17 mai 2011 at 15 h 59 min
    Permalink

    moi je suis un oneshoter professionnel et tous les 48 mois je monte une boite …hihiihihi

  • 17 mai 2011 at 21 h 54 min
    Permalink

    @SK: Je vous crois sur parole… Certains éléments de votre société, créée en 2009, laissent à penser que c’est tout à fait probable!

  • 14 juin 2011 at 10 h 12 min
    Permalink

    Pour les clients-malgré-eux qui ne sont pas sur Twitter (la rès grande majorité), j’ai publié une page de «fans» sur Facebook relative à mon blog  » Agences Web surprenantes « .

    Mon autre blogue personnel diffusera bientôt à nouveau tous les détails : http://blogue.mathiaspoujolrost.net/perso/index.php/pages/procedures-judiciaires .

    Si vous êtes connecté à Twitter via l’interface Web, vous pouvez relayer ces procès en cliquant sur le lien suivant : http://minu.me/45mw .

  • 14 juin 2011 at 10 h 33 min
    Permalink

    @Mathias: Bien noté Mathias. De nous tous, tu es peut-être celui qui est le plus concerné par les « arnaques » de ces agences.

  • 29 juillet 2011 at 20 h 00 min
    Permalink

    Merci pour cet article très complet.

    C’est terrifiant ce genre d’arnaque, je viens de lire l’article cité par Mathias, il y est cité une agence de site qui a plus de 20 000 clients et 400 employés et des centaines de plaintes pour publicité mensongères… comme quoi l’ancienneté de la société n’est pas forcément un gage de sécurité.

    Il serait temps de faire le ménage chez ces agences peu scrupuleuses, sinon c’est le métier tout entier qui va patir de cette mauvaise image

  • 29 juillet 2011 at 20 h 03 min
    Permalink

    @Mathias Poujol-Rost: Il est bien de laisser des conseils et écrire un livre mais moi ; vous m’avez ruiner sans bouger un seul doigt

    Bonjour Mathias,

    Vous avez écrit un livre pour informer les personnes contre ce genre de vente dite « one shot ».
    Mais vous étiez le seul à pouvoir m’aider car vous avez été commercial chez eux et m’avez manipuler comme on vous l’a bien appris.

    Je vous ai appelé ainsi que mon avocat. Vous m’avez promis de m’aider et vous étiez somme toute le seule à pouvoir m’aider.

    Au dernier moment vous avez eu peu et vous ne m’avez pas aider.

    Je suis maintenant et je le dis grace à vous ou à cause de vous car vous étiez le seul à pouvoir prouver qu’il y avait une arnaque.

    Vous l’écrivez, vous vous insurgez mais au moment de passer à l’acte ; vous n’avez rien fait.

    Aujourd’hui, je suis condamnée à payer et pour plusireurs années. Vous avez joué le jeu de vos anciens employeurs alors que vous étiez le seul et cela aurait fait jurisprudence à m’aider.

    Arrêter de vous plaindre pour les sommes que l’on peut vous demander car moi à ce jour j’ai une très grosse somme à payer et sur plusieurs années. Mon salaire va servir à payer.

    Alors Monsieur MATHIAS, je ne vous dit pas merci mais vous restez pour moi le seul qui m’avait fait signer et arnaquer et le seul qui pouvait empêcher que je sois condamner et vous n’avez pas bougé.

  • 29 juillet 2011 at 20 h 29 min
    Permalink

    @l’aranquer: Bonjour. J’ai publié votre commentaire dans le cadre de la « libre expression » que j’autorise sur ce billet, pour chaque personne. Néanmoins, ce blog n’est pas tenu par M. Mathias Poujol-Rost -réputé en effet pour son « combat » contre la vente de sites web en one shot- et avec qui vous semblez avoir des précédents. Pour ma part, je n’ai jamais été employé en tant que commercial d’une quelconque agence dénoncée. Je vous invite donc à vous manifestez directement sur son site : http://affaireeo.wordpress.com/

  • 29 juillet 2011 at 20 h 30 min
    Permalink

    @Agence e-commerce: malheureusement, tout le métier en pâtit DÉJÀ!

  • 29 juillet 2011 at 21 h 00 min
    Permalink

    Le message de « l’arnaquer » relève tout autant de la liberté d’expression que du lavage de linge sale en public de mon point de vue.

    Je précise que je ne connais aucune des parties.

  • 29 juillet 2011 at 23 h 04 min
    Permalink

    @Florian: C’est bien vrai… J’ai remarqué que mon confrère Ludovic Passamonti a lui aussi eu le même commentaire! Mais lui l’a modéré in fine

  • Pingback: Opéra Print blog d'un imprimeur Comment trouver le webmaster charmant ?

  • 30 novembre 2011 at 16 h 47 min
    Permalink

    Je viens de voir une offre d’emploi de commercial en one shot pour une nouvelle agence web douteuse qui semble être en cours de (re)création… Redn’black. Leur site internet est catastrophique en termes technique, référencement, références, contenu, il est 100% en flash. Pour des pros, c’est pas crédible du tout. Alors je dis juste méfiance ! Cela dit, l’annonce est très drôle si on la prend au 2nd degré :
    http://emploirama.com/offre+commercial+consultant+communication+2013433.html

  • 30 novembre 2011 at 17 h 02 min
    Permalink

    @Aurélie: Merci pour ce commentaire. Effectivement, l’annonce -tout comme le site de l’agence- est simplement… surprenant! ;-)

  • 23 février 2012 at 13 h 49 min
    Permalink

    La clef de a réussite entre une agence web et son client est sans aucun doute la collaboration à long terme.
    Les prestations one shot à prix discount, c’est inintéressant des deux côtés. Mais bon, c’est malheureusement coutume

  • 6 mars 2012 at 19 h 49 min
    Permalink

    merci pour l’article

    pour ma part je recommanderais de travailler avec des freelances et non pas des agences

    un freelance est moins cher et plus réactif ….

  • Pingback: Comment trouver une agence web ? | Opéra Print blog d'un imprimeur

  • 25 juillet 2012 at 18 h 59 min
    Permalink

    Je viens de faire une visite approfondie de ce site internet les astuces qu’on y trouve sont vraiment utiles.

  • 10 octobre 2012 at 15 h 06 min
    Permalink

    Mes conseils réactualisés pour annuler ou résilier un contrat en vente one-shot :

    http://minilien.fr/a0mzhe

    Message par Lebienheureux » Jeu 27 Sep, 2012 à 15:47:40

  • 31 octobre 2012 at 11 h 01 min
    Permalink

    Bon article. Pour ma part je réalise de nombreux sites internet, uniquement du sur mesure de qualité.
    La loi est française est dure et claire sur les sujets des droits d’auteurs et protège les créateurs, même lorsqu’il s’agit de sites internet.
    Ainsi, votre partie qui incite à fuir un client qui vous informe de ses droits est erronée. Il sera plus honnête qu’un client qui vous informe que vous êtes totalement propriétaire de votre site internet. Ce dernier pourra sans problème remporter tout procès si un litige à lieu au sujet de propriété et de droits d’auteur.

    Toute création reste la propriété de son auteur par le droit moral qui assure le respect de l’intégrité de toute création, même d’un site internet et rien ne peut changer cela.
    Lors de l’achat de votre site internet, vous obtenez des droits patrimoniaux dont les closes sont à définir.
    Ainsi, il est impossible pour une entreprise d’être seule maître à bord pour décider du devenir et de la modification de son interface graphique de site internet ou de son logo.
    Ceux qui vous prétendent le contraire sont mal renseignés.

    Il est donc nécessaire de bien lire tout contrat et de vérifier l’étendue de cession des droits patrimoniaux, de les négocier etc. Vous pouvez obtenir un droit de modification sur certaine choses avec un contrat de cession qui indique clairement une durée (qui ne peut être ad vitam), une rémunération et l’étendue précise de ce que vous pouvez faire en national et en international.

  • 13 décembre 2012 at 16 h 12 min
    Permalink

    En tant que développeur, je dois dire que l’architecture de votre blog est incroyable. Pourriez-vous écrire quelques informations concernant le thème? Bravo !

  • 15 décembre 2012 at 14 h 19 min
    Permalink

    @mutuelle sante: Merci pour votre commentaire et vos encouragements. Quelles sont les informations qui vous intéresserez sur mon thème?

  • 16 février 2013 at 1 h 36 min
    Permalink

    Très bon article à recommander bien évidement. Je suis en revanche moins catégorique concernant les templates. Prenons l’exemple WP par exemple : si le client comprend bien qu’il ne s’agit pas d’une solution sur mesure mais d’un opensource, où est le problème ? C’est une prestation très économique. A partir du moment où le client le sait, ma foi… Je trouve cela même plutot honnete finalement. Il n’y a pas d’engagement, le client paye son hébergement et il peut ensuite modifier le contenu comme bon lui semble. Après c’est une prestation qui ne dépasse pas les 80 euros nous sommes bien d’accord !

  • 16 février 2013 at 11 h 39 min
    Permalink

    @Monique: Merci pour votre commentaire. En effet, Template ne rime pas forcement avec arnaque. Mais attention il faut distinguer deux choses differentes;

    le CMS (WordPress) qui est la plateforme sur lequel s’appuie un site et qui permet de modifier le contenu
    l’interface graphique du site qui est le « design » d’un site, son look & feel et qui peut etre fait sur mesure ou avec un template

    L’article condamne plutôt les prestataires qui justement ne sont pas « honnêtes » et qui vendent des templates comme des interfaces graphiques sur mesure.

  • 16 février 2013 at 18 h 30 min
    Permalink

    Nous sommes bien d’accord :) Ca me rappelle des boites sans scrupules comme cortix ou Kemenn avec qui démarchaient des petites sociétés en leur faisant signer des engagements sur 4 ans. Certains ont payé près de 15 000 euros pour des pages complètement bidons.

  • 5 mai 2013 at 20 h 01 min
    Permalink

    est ce que l’entreprise axecibles qui a une existence depuis 11 ans est une arnaque aussi ? j’ai le doute maintenant !

  • 5 mai 2013 at 21 h 23 min
    Permalink

    @dvzoo: Je vous colle ci-dessous un échange que j’ai eu avec une lectrice de ce blog au sujet de AxeCibles. J’espere que cela vous sera utile également:

    Bonjour,

    j’ai rencontré la société de création de sites Axecibles qui me propose de refaire mon site pour qu’il soit mieux référencé naturellement, et d’en assurer le suivi régulier, sur un contrat courant sur 4 ans.
    Est-il normal que l’entreprise soit propriétaire du site, ce qui implique que si j’arrête un jour de travailler avec eux, je perde le site ? Avec le nom de domaine mais sans site correspondant, est-ce-que je perdrai aussi le référencement naturel accumulé durant toutes ces années ?
    D’autre part, ils oblige le collaborateur à suivre une formation d’une demi-journée facturée 440 euros HT,alors que j’ai déjà un site que je gère et réactualise moi-même grâce à une interface, est-ce-régulier selon vous ?
    Avez-vous eu vent de cette entreprise et de la qualité de son travail ?

    Bonjour Marie,

    Vous n’êtes pas la première personne qui s’adresse à moi au sujet de la société axecible. Les techniques commerciales de cette société sont clairement « one shot », mais je ne connais pas la qualité de leur travail, et surtout de leur suivi.

    En revanche il n’est pas normal que vous ne soyez pas propriétaire du nom de domaine: prenez les devants et acheter le par vos propres soins sur un hébergeur comme 1 and 1. Quant aux graphisme, il se peut que certains free lance ne cèdent pas les droits, mais souvent les agences concèdent les droits à leurs clients. Si lors de la refonte du site, les anciennes URL n’ont pas de redirections, alors oui vous allez perdre le référencement naturel accumule depuis plusieurs années.

    Quant à la formation, c’est normal qu’on vous la propose: les CMS utilises par les agences différent, et il est assez habituel que l’on vous propose une remise à niveau d’une demi-journée.

    Bon courage dans vos projets,

    Matthieu

  • Pingback: 3 options pour créer un site internet vitrine | Blog Business / WebMarketing / Management

  • 6 septembre 2013 at 17 h 27 min
    Permalink

    Super article sur le fonctionnement d’une agence web.

    Je m’en inspire pour faire la base de mes présentations clients qui ne connaisse pas le secteur.

  • 1 octobre 2013 at 13 h 17 min
    Permalink

    bonjour matthieu,
    je suis auto entrepreneur,j’ai été démarché à mon domicile par une société qui m’a bien sûr fait signer le contrat d’abonnement à mon domicile en me demandant de les référencer par recommandation, je n’ai laissé aucun moyens de paiements mais mon erreur, j’ai pas lu les conditons générales du contrat et la commerciale ne m’en a bien sur pas parlé………j’ai annulé le contrat en lrar des le lendemain car après réflexion j’ai senti l’arnaque et la société me demande 1160 ht euros de frais de résiliation comme stipulé dans article 4 des conditions générales, alors que je ne leur ai rien coûté finalement à part faire perdre 2 heures à la commerciale……..j’ai pas l’attention de payer mais si je prends ce risque pourrais je avoir des problèmes ???

  • 5 octobre 2013 at 20 h 06 min
    Permalink

    @Corinne: Merci pour votre commentaire. Si le contrat a déjà été revendu à un établissement financier, vous risquez de subir un recouvrement assez aggressif. Votre signature ou paraphe sur les conditions générales prouvent que vous avez accepté les termes: il est toujours délicat de se retirer après coup. La somme est toutefois très raisonnable, un arrangement amiable doit pouvoir être trouvé.

  • Pingback: L’Attribution, ou pourquoi votre rapport de trafic agrégé par Sources est devenu une ineptie | Blog Business / WebMarketing / Management

  • 7 mai 2014 at 11 h 24 min
    Permalink

    Pour ma part j’ai constaté que les packages sont souvent une solution pour certains escrocs. Ils sont parfois incomplets ou très vagues … Ne pas hésiter à poser pas mal de questions donc.

  • Pingback: Courrier des lecteurs : Pouvez vous rompre un contrat avec votre agence web au motif que votre site ne vous rapporte rien? | Blog Business / WebMarketing / ManagementBlog Business / WebMarketing / Management

  • Pingback: Devis site internet : les pièges à éviter - La Fabrique du Net

  • 13 mars 2015 at 14 h 06 min
    Permalink

    Bonjour,

    Pour ma part, je viens vers vous car j’ai signé pour qu’@xecibles me fasse mon site pro ainsi qu’il me fasse mon réferencement. Je me suis fait avoir. Il parlait de partenariat. Ca va faire un mois que j’ai signé et toujours pas de site internet. J’ai lu et relu leur contrat. Il donne bien dans leurs obligations le fait de créer le site internet mais si je veux résilier pour faute de manquement à leur obligation, je dois quand meme payer tout le contrat qui s’élève à enormenent d’argent! je ne sais pas quoi faire!
    Merci de me renseigner.

    Bien cordialement,

  • 16 mars 2015 at 23 h 37 min
    Permalink

    @déclohez : Désolé de vous savoir dans une situation délicate. Mon meilleur conseil est de lire cet article et celui-ci, puis de de vous rapprocher d’un avocat.

  • 23 mars 2015 at 12 h 33 min
    Permalink

    Voici deux outils pratiques et sécurisés pour révéler ces contrats, en confiance et/ou de manière anonyme (si voulue) :

    ==> sourcesure.eu par la RTBF, Le Soir, La Libre & Le Monde

    ==> frenchleaks.fr par Mediapart

    Au passage, il est bien dommage que les commentaires de cet article ne mentionnent pas l’ANNEE à laquelle ils ont été posté.

  • 23 mai 2015 at 23 h 28 min
    Permalink

    Merci pour ces 2 articles cités en commentaire, je suis tombé sur le post en recherchant justement ce genre d’outils !

  • 13 novembre 2015 at 15 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai aussi été abusé par un commercial peu scrupuleux, pour la vente d’une application mobile et d’un proxi shop qui n’avaient aucun intérêt pour mon activité et ma situation géographique (exploitation agricole plein champs).
    Frais de mis en service 420 €, prélèvement de 180 € pendant 36 mois par la société L. (société de location) , assurance matériel….
    Lorsque que je me suis rendu compte que je m’étais fait arnaqué et que j’ai constaté que des fausses dates avaient été inscrites au dessus de ma signature sur certains de mes documents. De ce fait, j’ai demandé l’annulation de mon contrat et j’ai bien entendu essuyé un refus de la société qui m’avait démarché.
    Je me suis donc tourné vers un cabinet d’avocats spécialisés dans le e-commerce (Haas) et j’ai su alors, qu’il y avait bien un délai de rétractation de 14 jours pour les professionnels loi « Hamon », qui est prolongé de douze mois à compter de l’expiration du délai de rétractation ; celui-ci est applicable aux professionnels, lorsque les informations relatives à l’exercice du droit de rétractation , à savoir « les conditions, le délai et les modalités d’exercice de ce droit ainsi que le formulaire type de rétractation » n’ont pas été communiquées de manière lisibles et compréhensibles(Code de la consommation). Pour pouvoir y prétendre, il faut respecter des critères (entreprise de moins de 5 salariés, entreprise n’ayant aucun rapport avec la fourniture, la programmation et la maintenance d’applications mobiles, objet du contrat en cause).
    Certes, j’ai payé des frais d’avocat, mais aujourd’hui, grâce aux compétences et à la réactivité de ce cabinet d’avocats, la société qui m’avait abusé a accepté d’annuler mon contrat et la société L. m’a remboursé tous mes versements depuis le mois d’avril 2015, à l’exception des 420 € de mise en service.
    J’espère que ce post vous aidera peut-être à sortir d’une situation périlleuse.

  • 22 novembre 2015 at 16 h 48 min
    Permalink

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai pu subir (oui oui le terme est bon) une formation commercial par la société Yadacom….
    Un grand moment!!!
    Pourtant, sur le papier, les retours du service RH, les réservations de ma chambre, la prise en charge du transport ainsi que des repas, ne me faisaient pas du tout penser à ce type de société.
    La formation est réalisée par un responsable de région, un homme bien, mais semblant issu des techniques de vente des vendeurs de meubles….
    Et la c’est parti!!! 5 jours de formation.
    Je vais vous passer les détails (ou presque) de celle-ci:
    En gros, on vous apprend comment arnaquer des professionnels…
    On vous explique qu’il y a des prix de base pour 4 types de sites internet réalisés par la société, mais que ces prix de base, vous devez évidement les augmenter. Exemple un site coute entre 490 et 690€ en fonction du site (frais de création) mais rien ne vous empêche de vendre ces même sites entre le prix de base et la somme la plus cher que vous pouvez (cela va vous permettre de gagner bcp d’argent messieurs les commerciaux). Et la le responsable de région se vente d’avoir vendu un site à 2490€ au lieu de 590….
    Puis viennent ensuite les tarifs pour le référencement….. hum et bien c’est la même chose… il y a un prix de base et le prix que vous souhaitez, celui qui à nouveau va vous permettre de gagner bcp…
    Ah oui le plus drôle, les frais de conseil… si vous ne vendez pas mais conseillez un prospect, rien ne vous empêche de lui facturer des frais de conseil…. et la c’est encore mieux, vous pratiquez le prix que vous voulez, car ils n’existent pas..
    On vous explique pendant 5 jours que pages jaunes est un voleur, que ses prix sont exorbitants et que vous êtes le CHEVALIER BLANC!!!!
    Je confirme également qu’on vous impose de faire signer au client un PV de livraison en blanc, c’est à dire sans date!!!! CECI EST COMPLETEMENT ILLEGAL.
    Ce qui me choque le plus dans tout cela, c’est qu’ils aient le crédit d’une société de financement.
    Et ils ne sont pas les seuls à faire le même type d’arnaques…
    Comment faire pour ne pas se faire arnaquer par ce type de sociétés:
    NE JAMAIS RIEN SIGNER IMMEDIATEMENT
    VERIFIER LES AVIS SUR LE NET
    PASSEZ PAR DES PRESTATAIRES LOCAUX QUI VOUS SERONT RECOMMANDÉS PAR LA CHAMBRE DES METIER OU DU COMMERCE
    DEMANDEZ UN EXEMPLAIRE DU CONTRAT POUR LIRE LES CGV
    CONTACTEZ LES PAGES JAUNES
    UN PEU DE BON SENS … PAS EVIDENT AU BOUT DE 2 A 3 HEURES DE BOURRRRRAGE DE CRANE
    VOYEZ AVEC VOTRE COMPTABLE
    ……

  • Pingback: Devis site internet : les pièges à éviter | My Site

Comments are closed.