5 conseils pour démarrer une activité e-commerce à moindre frais


 
Kézako?
49
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
5 conseils pour démarrer une activité e-commerce à moindre frais

5 conseils pour démarrer une activité e-commerce à moindre frais

Selon la FEVAD, le e-commerce connaît toujours une forte croissance en France. Beaucoup d’entrepreneurs se jettent dans l’aventure, et l’industrie continue de grandir.

  • le chiffre d’affaires e-commerce croit de +14%,
  • 8 internautes sur 10 achètent en ligne,
  • 25 000 nouveaux sites marchands se sont créés en 2016.

Maintenant, ne vous bercez pas d’illusions. Le e-commerce est une industrie à forte intensité capitalistique. Si vous voulez VRAIMENT percer, vous devez vous préparer à réaliser de lourds investissements sur plusieurs années. En effet, dans le e-business, ce sont toujours les quelques plus gros qui capturent la plus grosse part du gâteau.

Mais si votre ambition est d’être un simple poisson dans cette mer de requin, alors vous n’avez rien à perdre à vous lancer au moindre frais.

Si vous aussi envisagez de prendre la mer du commerce en ligne, vous souhaiterez certainement le faire en limitant votre investissement, surtout aux prémices de votre entreprise. Cela est tout à fait compréhensible, l’argent ne pousse pas sur les arbres, et il est plus important « d’agir » que de rester paralysé. Vous avez donc raison de chercher à vous lancer, même si vous n’investissez pas des cent et des mille dans votre projet e-commerce. A vrai dire, cet article va vous y aider, en vous livrant 5 conseils pragmatiques.

1 / Si vous fabriquez un produit, soyez en maîtrise de votre production

Certains artisans explorent le canal internet pour vendre leur manufacture. Sites e-commerce, présence sur les places de marchés, ces entrepreneurs individuels apprécient voir tomber des commandes directement dans leurs inbox.

Si vous arrivez à faire parler de votre travail et de votre marque, vous devriez normalement engranger de plus en plus de commandes. Or il est crucial que dès le début, vous pensiez à la stratégie (rentable de préférence) qui vous permettra d’augmenter les cadences de production et de raccourcir les délais entre la livraison de vos matières premières et la livraison du produit fini à la porte du client.

Maîtrisez les processus de fabrication sur le bout des doigts car au début, vous produirez au fur et à mesure que la demande augmente, évitant d’inutiles coûts de stocks. Or dans ce contexte « en flux tendu », une simple erreur de qualité ou de malfabrication peut vous coûter cher, en vous obligeant à tout recommencer, consommant deux fois plus de matières et de main d’oeuvre.

Vous devez vous concentrer sur la vente de vos produits. Pas sur le fait de refaire votre produit deux fois.

Source:  Operational Excellence Consulting (Singapore)

Source: Operational Excellence Consulting

2 / Préférez des plateformes e-commerce qui vous simplifient la vie, et « variabilisent » vos charges

Quand on se lance, il est préférable de tester l’attrait de votre offre en passant d’abord par les places de marchés. Avant de créer votre propre boutique, appuyée sur votre propre nom de domaine, vendez d’abord sur des sites d’annonces, sur E-bay, Priceminister ou Amazon…

Une fois que vous aurez validé qu’il existe bien des clients pour vos produits, vous envisagerez de monter votre propre showroom e-commerce. Vous n’en êtes pas encore à investir dans une artillerie lourde. Vous pouvez commencer avec des plateformes qui vous permettent de monter seul votre première boutique en ligne.

  • Choisissez un outil qui vous permette de déployer des sites fonctionnels,
  • adaptés à tous les écrans,
  • faciles à mettre sur pied
  • et qui inspirent confiance aux acheteurs,
  • le tout, à un coût avantageux.

Certaines solutions vont même jusqu’à ne rien vous facturer sur leur plateforme, mais prendre un % de votre CA. Vous bénéficiez gratuitement d’une plateforme e-commerce, qui partage le risque avec vous et ne se rémunère que sur l’argent sonnant et trébuchant que vous encaissez. Ainsi, l’investissement nécessaire pour créer son propre site e-commerce n’est plus une charge fixe, mais devient un coût variable qui croquera X% de votre chiffre d’affaires.

Connaissiez vous par exemple eproshopping.fr , solution qui vient de l’annuaire e-pro.fr? Elle vous permet de créer une boutique e-commerce sans engagement, ni frais, ni abonnement. Vous payez simplement une commission sur votre chiffre d’affaire qui varie entre 1% et 3%.

Eproshopping

3 / Travaillez votre SEO et soyez très actif sur les réseaux sociaux

Faire connaître son site e-commerce et faire venir des acheteurs potentiels a toujours été le défi n*1 du webmarketing. Sans promotion, pas de trafic et donc pas de transactions. Or il est important que vous engagiez des efforts importants et continus pour développer votre notoriété, et défendre votre étendard dans un monde e-commerce de plus en plus concurrentiel.

« [En E-commerce,] La part de marché on la loue, on ne l’achète pas. »

Michel De Guilhermier, sur son blog

Mais qui dit à moindre frais, dit aussi un budget pub réduit… Mais cela ne va pas dire « gratuit ». Tout ce que vous économisez en trésorerie sur un budget publicitaire, il va falloir le compenser par deux fois avec de l’huile de coude ! La promotion de votre site, VOUS vous devez de la faire.

  • Améliorez sans relâche votre SEO, cela doit être votre premier fournisseur de trafic gratuit.
  • Utilisez les réseaux sociaux pour bâtir des communautés autour de votre activité.
  • Adoptez une stratégie sociale qui soit utile pour les internautes, et qui crée naturellement un « lien » avec votre marque.

4 / Rédigez des descriptifs produits irrésistibles

L’adage dit que lorsque l’on a pas d’argent, on a des idées.

Vous ne comptez pas vous battre à grand renfort de publicité. Vous devez donc vous appuyer sur un contenu « SEO friendly » et irrésistible pour les internautes.

Encore plus que les grands sites marchands, vous devez vous battre pour convaincre les chalands en leur donnant vraiment envie d’acheter chez vous. Maximiser votre taux de conversion est crucial pour monétiser au mieux chaque visiteur que vous arriverez à attirer.

  • Comme dans un magasin à l’accueil soigné,
  • au service impeccable et à l’ambiance cosy,
  • votre boutique en ligne doit donner envie de mettre un produit au panier.

Pour cela, testez, enrichissez et optimisez continuellement vos descriptifs produits. Apprenez à rédigez des textes vendeurs, qui seront à la fois un atout de différenciation et une arme sans pareil pour motiver les cyber acheteurs à faire affaire avec vous. Vous vous en rendrez vite compte: avoir un contenu qui fait sortir la CB de ses visiteurs est un formidable atout concurrentiel !

Fry shut up and take my money

5 / Pensez stratégiquement vos prix de vente

Le prix est une variable clé de toute stratégie commerciale. Il y’a quelques années, comme beaucoup de gens, j’ai vendu ma voiture. Pendant plus de deux semaines, je n’ai reçu aucune sollicitation pour l’essayer. J’ai diminué mon prix de 15% et le lendemain qui a suivi, elle était vendue.

Comme quoi, fixer le « juste prix » est un facteur clé de succès.

Bien sûr, il ne sert à rien de vendre à un prix très bas. A vrai dire, c’est un piège à éviter.

  • Même si au début, vous n’avez aucune charge sur le dos et que vous pouvez proposer un prix défiant toute concurrence, cela sera impossible par la suite.
  • Une fois que l’activité grossira, votre fond de roulement en prendra un coup. Il faudra pouvoir suivre, et tous ces moyens supplémentaires vont vous coûter cher (ne serait-ce que votre variation de BFR).
  • Avec un prix trop bas, vous allez étouffer en pleine accélération car vos marges ne vous permettront pas de couvrir vos coûts fixes.

Si fixer un prix trop bas peu être un vrai problème, il en va de même si vous êtes beaucoup plus cher que la moyenne du marché. Personne ne vous connaît, et personne ne sera prêt à payer un « premium » pour un produit inconnu. C’est pourquoi il est important de surveiller les prix de vos concurrents.

Soyez malins et réalistes. Ce qui compte pour que votre business prenne, c’est que vos clients soient prêts à payer le prix que vous leur demanderez.

  • Faites une petite étude de marché autour de vous avant de faire quoi que ce soit online, et posez leur la question.
  • Déterminez le « prix psychologique« , celui pour lequel vous gagnerez le plus de clients
  • Calculez ensuite le profit net gagné pour différents prix; le but étant de trouver le meilleur compromis entre prix et volume de ventes.

prix_psychologique_2

 

En conclusion

Monter une activité e-commerce multi-millionnaire demande forcément beaucoup de capital. Mais si votre ambition est d’exploiter le canal e-commerce pour compléter les revenus de votre TPE, alors vous pouvez vous permettre de vous lancer, version système D à moindre frais.

  • Pensez bien à votre offre globale,
  • assurez vous de bien maîtriser votre production
  • et faites continuellement la promotion de votre boutique en ligne.
  • Soyez aussi vendeur pour vous différencier et convaincre une plus grande proportion de visiteurs d’acheter.

Souvenez vous cependant qu’il n’existe aucune recette magique pour réussir online. Comme tout projet de création d’entreprise, le parcours peut être semé d’embûches, et vous apprendrez en marchant et en tombant parfois…

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

3 thoughts on “5 conseils pour démarrer une activité e-commerce à moindre frais

  • 20 février 2017 at 15 h 51 min
    Permalink

    C’est vrai que certains voient le web comme un nouvel eldorado où il faut « juste » un site e-commerce et on devient millionnaire. Et non ! Il faut de la stratégie, de l’investissement et beaucoup de travail pour avoir une chance de réussir. Et ne pas hésiter à demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard.

  • Pingback: 7 principes pour lancer son site e-commerce Shopify | Blog Business / WebMarketing / Management

  • 20 juin 2017 at 10 h 34 min
    Permalink

    Article très intéressant qui permet d’y voir plus clair sur ce qu’est l’e-commerce. Pourriez-vous m’indiquer quel type de support utiliser pour débuter?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *