De salarié à entrepreneur : 7 étapes pour se lancer sereinement

Publicité

Startup

7

Savez-vous combien investir sur Google Ads et combien cela va vous rapporter ?

En complément de cet article, vous pouvez obtenir un accès gratuit à mon calculateur Google Ads pour anticiper votre budget et votre ROI.

Il vous suffit simplement de vous abonner à ma newsletter.

Gratuit | Accès instantané | Tutoriels vidéo inclus

Montrer Cacher le sommaire

Cette semaine, le blog accueille Jean-Guillaume, un entrepreneur fidèle lecteur de ce blog (il m’a déjà écrit plusieurs fois pour me donner proactivement du feedback ;)). Aujourd’hui, je lui laisse la parole pour nous parler d’entrepreneuriat


Qui n’a jamais souhaité devenir son propre patron ?
D’avoir plus de liberté ?
De choisir ses projets ?

Si l’entrepreneuriat a le vent en poupe depuis plusieurs années (notamment grâce au

), se mettre à son compte nécessite un peu d’organisation pour pouvoir lancer son activité dans de bonnes conditions.

Hello,
Je suis Jean Guillaume et avant de créer une marque de vêtements éco responsables, j’ai été salarié pendant une douzaine d’années. Avant de me lancer dans le bain de l’entrepreneuriat, j’ai beaucoup réfléchi sur ce que je voulais faire et la façon dont je voulais le faire.

Je vais essayer ici de vous donner 7 pistes de réflexion pour vous lancer sereinement.

Spoiler : ces conseils seront largement orientés sur le fait d’avoir un maximum d’impact, à la fois pour les gens et pour la planète, car ils sont issus de mon expérience personnelle.

1/ Démystifiez le truc

Bon, on ne va pas se mentir : quitter son confort de salarié ça fait peur ! Et c’est normal !

On a parfois l’impression que c’est une énorme montagne à gravir alors qu’en fait il faut juste essayer de prendre du recul et vraiment réfléchir à ce que l’entrepreneuriat peut nous apporter à titre personnel, mais aussi au monde.

Ensuite il faut découper tout ça en plein de petites tâches pour bien réfléchir à comment procéder à cette transition.

Tous les jours, plusieurs personnes font le choix de devenir entrepreneur : cela peut être des jeunes diplômés, des salariés en reconversion, des entrepreneurs qui changent de business, etc.

En d’autres termes : ça peut faire peur mais c’est largement à la portée de tout le monde !

2/ Prenez du recul et réfléchissez à ce que vous voulez faire

A moins que vous soyez entièrement épanoui dans votre travail, l’entrepreneuriat peut être un excellent moyen (si ce n’est le seul moyen) pour être 100% aligné avec vos valeurs.

Donc le meilleur conseil que je puisse vous donner c’est de réfléchir à ce que vous voulez faire et quels sont vos objectifs :

  • Être libre ?
  • Gagner plus d’argent pour en profiter ?
  • Être nomade digital pour pouvoir travailler où vous voulez ?
  • Faire le job que vous avez toujours souhaité faire ?
  • Avoir un emploi du temps plus flexible pour profiter de votre famille ou vos loisirs ?
  • Avoir de l’impact dans le monde et créer un projet pour agir sur le dérèglement climatique ?

Si vous êtes encore salarié, dégagez-vous des temps libres perso pour avancer sur votre projet, mettez à plat vos idées et réfléchissez à ce que pourrait être votre vie si vous étiez entrepreneur.

Pour cela, vous pouvez utiliser 2 outils :

  • La méthode Ikigaï qui consiste à se poser 4 grandes questions pour savoir :
    • Ce qu’on aime faire dans la vie
    • Nos talents
    • Ce pour quoi vous pouvez être payé
    • Ce dont le monde a besoin à vos yeux
  • Ou encore la méthode du Golden Circle développée par Simon Sinek :
    why, what, how qui invite à trouver son « Pourquoi » 
    • Quoi : quelle offre on propose ?
    • Comment : Comment le fait-on ?
    • Pourquoi : Pourquoi fait-on ce qu’on fait ?

De cette façon vous pourrez mettre un peu d’ordre dans votre tête et commencer à avoir une ébauche de projet. J’ai procédé ainsi avec le projet Pitumarka : je souhaitais proposer des vêtements éco-responsables et éthiques respectueux de l’environnement et fabriqués par des travailleurs décemment payés. Mon pourquoi était donc largement orienté sur une approche environnementale.

3/ Préparez bien votre transition

Vous voulez vous reconvertir ? Votre job vous pèse et vous voulez changer ? 

Le passage à l’entrepreneuriat ne se fait pas à la légère. Vous devez vous donner suffisamment de temps en amont pour réfléchir à ce que vous voulez faire comme je l’évoque au point précédent. Cette préparation inclue bien sûr des points qui seront évoqués plus bas : la formation, le business plan, etc.

Alors n’hésitez pas à vous renseigner :

  • posez des jours si vous le pouvez et allez sur des salons,
  • assistez à des réunions,
  • discutez avec d’autres personnes qui ont fait la reconversion que vous souhaitez faire.

A titre personnel, j’ai beaucoup lu mais surtout, j’ai écouté énormément de podcasts sur mon temps libre qui m’ont donné une vision globale de l’entrepreneuriat et qui m’ont aidé à prendre du recul.

Cette phase de réflexion et de préparation vous permettra en outre d’être plus serein pour vous lancer à votre compte.

 4/ Formez-vous

Vous travaillez dans le marketing et vous souhaitez vous mettre à votre compte pour accompagner d’autres personnes ? Formez-vous pour consolider vos connaissances.

Votre métier ne vous convient plus et vous souhaitez vous reconvertir complètement dans un autre métier ? Formez-vous !

Suivre une formation certifiante est une des meilleurs choses que vous puissiez faire pour bien réussir votre passage à l’entrepreneuriat.

Cela vous permettra d’avoir les meilleures cartes en main pour :

  • bien démarrer votre activité,
  • consolider vos acquis
  • et développer certains points faibles de votre formation initiale.

D’autant qu’au début de l’entrepreneuriat vous allez bien souvent devoir être multi tâche : commerce, marketing, comptabilité, etc.

La formation est la meilleure solution que vous puissiez prendre pour monter en compétence, gagner du temps et progresser.

D’ailleurs l’investissement sur vous-même est le meilleur investissement que vous puissiez faire. C’est quelque chose qui vous servira toute votre vie.

5/ Entourez-vous

Ce conseil va de pair avec la formation : si vous souhaitez devenir entrepreneur … alors entourez-vous d’autres entrepreneurs !

Si la formation peut vous faire gagner du temps, s’entourer d’autres entrepreneurs peut également vous en faire gagner. Déjà parce que vous pourrez poser vos questions avant le lancement du projet, mais également après. Vous pourrez ainsi vous éviter de faire peut-être des erreurs déjà commises par d’autres personnes ! Mais aussi parce qu’être bien entouré, cela vous permettra d’être mieux organisé et plus concentré sur vos objectifs :

  • Vous pouvez tout à fait solliciter déjà votre 1er cercle : famille, amis, collègues de travail pour leur présenter votre projet, demander des avis, faire des crash tests…
  • Dans un 2nd temps, vous pourrez aller solliciter votre 2ème cercle et vous rapprocher d’autres entrepreneurs qui ont plus de bouteille : envoyez des messages, proposez des cafés virtuels ou en physique, rejoignez des réseaux d’entrepreneurs, assistez à des webinaires, etc.

Le partage, la curiosité, l’empathie et la bienveillance seront des éléments clés pour le bon lancement de votre projet.

6/ Faites un bon Business Plan et faites-vous financer (si vous le pouvez)

Bien sûr, tout dépend de l’activité dans laquelle vous vous lancez : être graphiste en

demandera forcément moins d’investissement que si vous reprenez une activité industrielle avec l’achat de machines.

Quoi qu’il en soit, pour la majorité des activités vous pouvez / devez passer par ces étapes :

  • Réalisez une étude de marché précise en identifiant les produits / services et entreprises concurrentes et ainsi voir les points forts et faibles de votre offre ou service
  • Faites un business plan détaillé où vous allez expliquer précisément votre activité et comment elle va s’articuler
  • Faites un prévisionnel financier pour calculer vos charges, vos recettes, votre CA. C’est d’ailleurs grâce à ce prévisionnel que vous allez réfléchir à combien vous allez vous verser et surtout dans combien de temps. Cette étape, ultra importante, ne doit pas être négligée : mettez-y toutes les charges sans exception, les impôts, les acquisitions que vous pouvez amortir … et faites une projection réaliste de l’évolution de votre chiffre d’affaires. Sans trop la gonfler, et sans rien oublier !

7/ …et au pire vous vous loupez

Vous vous êtes lancés, votre activité ne décolle pas comme vous le voulez, vous vous êtes plantés, bref c’est un fail …

  • Ce n’est pas grave ! Au moins vous aurez tenté !
  • Vous aurez appris des choses
  • Vous aurez sûrement rencontré plein de personnes intéressantes
  • Vous aurez peut-être apporté du positif dans la vie de plein de personnes
  • Et vous allez rebondir !

L’entrepreneuriat est une aventure. Ce n’est pas l’arrivée qui importe, mais le chemin.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici.
Et toi ? tu t’es lancé dans le bain de l’entrepreneuriat ? Est-ce que tu vois d’autres étapes importantes ?

FAQ : Entreprendre

Plusieurs raisons diverses et variées peuvent expliquer l’envie de devenir entrepreneur :

  • être jeune et se lancer
  • être salarié et devenir son propre patron
  • choisir les projets qui tiennent à coeur
  • avoir plus de liberté
  • etc.

Le futur entrepreneur doit suivre une démarche qui prend du temps :

  • Prendre du recul et réfléchir
  • Bien se préparer à changer d’activité dans la vie personnelle et professionnelle
  • Se former car il faut être multitâches pour entreprendre
  • Écouter les conseils et les avis multiples
  • S’entourer d’autres entrepreneurs
  • Surtout faire un bon Business Plan détaillé



2 réactions sur « De salarié à entrepreneur : 7 étapes pour se lancer sereinement »

  1. Ping : Choisir son statut freelance : les 10 points à considérer

Réagissez à cet article