10 étapes pour reprendre une entreprise

calendar28 juin 2020

|

categoryEntrepreneuriat

|

time reading 7 min

Consultez mes trésors

Abonnez-vous et recevez immédiatement un code secret pour accèder GRATUITEMENT à ma page cachée contenant +450 outils E-business

Vous acceptez de recevoir la newsletter de ce blog chaque semaine ainsi que des emails ciblés en fonction des données de navigation et de vos intérêts. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Reprendre une entreprise 550

Vous êtes un jeune qui vient de terminer ses études, ou bien vous êtes au chômage ou encore à la retraite ou vous voulez tout simplement développer votre patrimoine. Vous avez une âme d’entrepreneur avec de précieuses compétences, alors vous avez envie d’avoir une entreprise bien à vous. Oui mais voilà, sans trop de tracas pour la mettre en place et sans attendre trop longtemps pour qu’elle génère des bénéfices!

Alors pourquoi ne pas penser à reprendre une entreprise déjà existante ?

Racheter une entreprise saine qui est à céder pour diverses raisons (maladie, retraite, changement d’activité, etc…) ou même une entreprise en difficulté financière peut être un excellent vecteur d’enrichissement .

En effet, reprendre une entreprise au lieu d’en créer une de toutes pièces, c’est un gain de temps. Vous n’aurez pas besoin de :

  • trouver des locaux, ils y sont déjà tout installés et équipés,
  • trouver des marchés, il faudra simplement les amplifier ou les conforter,
  • embaucher, les salariés sont déjà là et ne demandent qu’à rester,
  • trouver des clients et les fidéliser, il y en a déjà mais il en faudra plus pour la développer.

Les 10 étapes qui vont se dérouler pour reprendre une entreprise depuis le début de vos recherches jusqu’au closing nécessiteront certainement de se faire conseiller, accompagner et peut-être même une formation.

Étape 1 : Préparation du projet de reprise de l’entreprise

Ce n’est pas du jour au lendemain qu’on décide de chercher une entreprise à reprendre ! Il faut d’abord bien se connaître soi-même :

  • Pourquoi en ai-je envie ?
  • Quels sont mes objectifs ?
  • Suis-je assez compétent ?

Il faut se demander quel type d’entreprise m’intéresse et me correspond :

  • Est-ce une petite ou une grosse entreprise ?
  • Où est-ce que je voudrais qu’elle soit située géographiquement ?
  • Doit-elle avoir déjà un CA assez conséquent pour pouvoir assurer le paiement des salaires et de l’Urssaf au début ?
  • Est-ce que l’existant de l’entreprise que je choisirai me permettra d’appliquer les stratégies indispensables à sa progression?

Il faut prévoir de s’entourer des bonnes personnes dans les domaines juridiques, comptables, entrepreneuriat pour suivre leurs conseils avant toute reprise.

Étape 2 : Sourcing pour trouver l’entreprise à reprendre

Tous les moyens sont bons :

  • Activer tous ses réseaux sans oublier le bouche à oreille
  • S’adresser éventuellement à des intermédiaires
  • Demander à des experts en contact avec des entreprises à reprendre
  • Consulter les annonces dans les journaux professionnels
  • Voir les bases de données en ligne
  • Rechercher en se renseignant en direct auprès d’entreprises de la région que vous ciblez.
  • …..

Étape 3 : Sélection d’une entreprise intéressante à racheter

Dans une liste de plusieurs entreprises vous en avez sélectionné une en particulier qui vous intéresse vraiment. C’est le moment de prendre contact avec le cédant pour vraiment jauger de l’intérêt de la reprise.

Aller sur place permet plusieurs ressentis avant d’aller plus loin dans les investigations :

  • percevoir le climat qui règne dans l’entreprise,
  • se rendre compte de l’urgence et de la motivation du vendeur,
  • s’informer sur le matériel, le personnel,
  • connaître le coeur de métier et les personnes clés,
  • en apprendre plus sur les comptes qui composent le portefeuille client,
  • …..

Étape 4 : Réalisation d’un pré-diagnostic de l’entreprise à reprendre

Si les rapports avec le cédant facilitent l’accès à l’information, que ce soit sur le plan structurel ou financier, on peut alors signer un accord de confidentialité avec le vendeur, et demander au comptable l’analyse de l’état financier de la société. Cela permettra à l’acheteur de savoir à quel niveau aborder la négociation future.

Étape 5 : Préparation d’un business plan, comme dans tout projet entrepreneurial

Préparer un Business Plan est indispensable avant d’aller plus loin. C’est un document important qui vous permettra de :

  • formaliser votre projet avec une vision globale de tous ses aspects ainsi que des points d’amélioration éventuels,
  • anticiper les risques et les menaces avec un regard stratégique sur votre environnement et sur votre activité,
  • se confronter à la réalité en se plongeant dans les chiffres, les projections et les calculs de trésorerie, 
  • convaincre les financeurs (prêts bancaires, investissements, garanties…) à investir dans votre projet,
  • séduire vos partenaires potentiels.

En outre pensez aussi à vous renseigner sur un montage juridique et financier qui tienne la route.

Étape 6 : Décision du financement qui sera utilisé pour reprendre l’entreprise ciblée

Il faut maintenant être sûr de la meilleure façon dont vous allez financer cette reprise d’entreprise. Vous estimez d’ores et déjà sa valeur. Il faut bien envisager comment vous allez vous procurer cette somme :

  • Par un apport personnel pour la totalité ou en partie ?
  • par un emprunt bancaire dont il faut trouver la garantie ?
  • en faisant appel à des « business angels » ?
  • des solutions alternatives : aides publiques, financements participatifs,….?

Étape 7 : Réalisation d’un audit d’acquisition avant de négocier la reprise de la société

Faites appel à un comptable ou un avocat pour réaliser un audit en vue d’acquérir cette entreprise. Cet audit sera suivi d’une lettre d’intention d’achat qui servira de cadre à la négociation.

Étape 8 : Négociation des termes de la reprise avec l’entrepreneur cédant

Maintenant vous connaissez tous les éléments et avez recueilli le maximum d’informations dont vous aviez besoin pour faire une proposition à l’entrepreneur- vendeur. C’est l’art de la négociation qui entre en jeu pendant lequel vous pourrez éventuellement vous faire aider selon vos compétences dans ce domaine.

Quand la négociation est terminée, on signe un protocole d’accord qui correspond à un compromis ou une promesse de vente de fond de commerce.

Signature de promesse de vente de fond de commerce dans le cadre d'une reprise d'entreprise
La négociation se termine par une promesse de vente

Étape 9 : Closing et reprise effective de l’entreprise

Il se déroule en 3 étapes :

  • le déblocage des fonds pour payer le cédant,
  • la signature de l’acte de cession,
  • les formalités administratives.

Vous voilà à la tête d’une entreprise qui fonctionne déjà et qui est la vôtre! A vous de jouer…et de l’amener au succès…

Étape 10 : Redressement et/ou optimisation après la reprise de la société

Pendant les mois qui suivent, il faudra bien observer comment votre nouvelle entreprise fonctionne, interroger le personnel qui y travaille et les inciter à donner des idées pour améliorer tout ce qui peut l’être, de façon à se développer et gagner plus d’argent dont ils profiteront forcément.

Si vous avez racheté une entreprise en difficulté financière, l’objectif premier est de la redresser.

Une fois redressée financièrement, comme pour le rachat d’une entreprise saine, on passe à la phase d’optimisation pour changer en mieux.

Pourquoi reprendre une entreprise en 2020 peut être une idée brillante?

Le timing est excellent pour reprendre une entreprise

Nous sommes en 2020 et la pandémie a mis à mal nombre d’entreprises.

Faillite d'entreprise pendant la pandémie COVID 2019
Covid-2019 a mis à mal de nombreuses entreprises

Certaines ont fait faillite, mais d’autres cherchent des repreneurs pour ne pas licencier ou le moins possible. Malgré les nombreuses mesures gouvernementales d’aide aux entreprises (projet de Loi des finances 2020 et de la Sécurité sociale) , les économistes prévoient qu’au 2e semestre 2020, 60000 d’entre elles devront mettre la clé sous la porte, ce qui représente 200 000 emplois de perdus. Déjà en Ile de France, 103000 entreprises ont disparu abandonnant à Pôle Emploi 684000 salariés.

Chômage COVID-19
Brusque augmentation des demandeurs d’emploi en avril 2020

Dans ces conditions, les offres de rachat d’entreprises augmentent avec des possibilités de négociation sans marge. On peut reprendre une entreprise en difficulté mais qui ne l’a pas encore déclaré pour 1 € symbolique ou bien une entreprise saine sans apporter son propre argent en empruntant, le remboursement se fera avec les bénéfices engrangés à l’avenir sous votre houlette.

Vous connaissez certainement ces patrons qui ont fait fortune en reprenant des entreprises

Pensez à plusieurs exemples fameux de repreneurs d’entreprises que l’on peut citer tels que Bernard Tapie, ou Bernard Arnault !

Bernard Tapie a d’abord racheté des entreprises en cessation de paiement puis s’est ensuite tourné vers une logique industrielle en rachetant par exemple Terraillon, La vie claire, TF1 ou Look en 1983 qu’il a eu pour 1 Franc et revendu en 1988, 260 Millions de francs!

Bernard Tapie rachète Look
Bernard Tapie rachète Look en 1983, il gagnera 260 millions de francs en la revendant.
Source : Challenges

Autre exemple et pas des moindres, Bernard Arnault, plus riche actuellement que Bill Gates, n’a cessé de s’enrichir en rachetant une soixantaine de sociétés comme LVMH en 1989 où il est devenu actionnaire majoritaire, puis les champagnes Moët Hennessy, Berluti et Kenzo, Guerlain, Tag Heuer et enfin Tiffany en 2020 pour ne citer que ceux là.

B. Arnault rachère LVMH en 1989
Bernard Arnault, actionnaire majoritaire de LVMH depuis 1989.

Bien qu’accessible à tous ceux qui ont un esprit d’entrepreneur, reprendre une entreprise est une véritable aventure humaine. Il faut se faire adopter par le personnel, les salariés en place et gagner leur confiance. Il faut aussi motiver ses collaborateurs. Ainsi, leurs emplois étant sauvés, ils aideront à faire tourner leur entreprise.

Conclusion

Encore une fois, reprendre une entreprise est plus facile que d’en créer une : ce sont 10 ans de gagnés!

Cependant avec le reprenariat, tout n’est pas rose et facile pour l’entrepreneur, il faudra du temps et beaucoup de travail pour réaliser les objectifs qu’il s’est fixés et, le plus souvent, il faudra qu’il s’entoure ou qu’il délègue à des personnes qui pallient le manque de compétences qu’il n’a pas forcément dans certains domaines pour exploiter tout le potentiel de l’entreprise rachetée .

Il faut quand même compter entre 12 à 18 mois depuis le début de la recherche de l’entreprise à racheter pour qu’elle corresponde à vos projets, à vos objectifs et à vos compétences, jusqu’à la finalisation de son rachat.

Un résumé de toutes ces étapes se retrouve dans cette video du Ministère de l’Economie et des Finances : « Comment se lancer pour reprendre une entreprise ? » Vous y trouverez en plus de nombreux liens de contact où s’adresser à chaque étape.

FAQ Reprendre une entreprise

Comment faire pour reprendre une entreprise ?

On identifie 10 étapes principales pour reprendre une entreprise:

  1. Préparer son projet
  2. Sourcer une entreprise à racheter
  3. Sélectionner une cible
  4. Réaliser un pré-diagnostic
  5. Préparer un business plan
  6. Décider le financement qui sera utilisé pour reprendre la société
  7. Réaliser un audit d’acquisition (due diligence)
  8. Négocier l’acquisition avec l’entrepreneur vendeur
  9. Fermer l’affaire à proprement parler
  10. Redresser / optimiser l’entreprise fraîchement reprise

Pourquoi reprendre une entreprise ?

Il existe plusieurs avantage à reprendre une entreprise plutôt qu’en créer une :

  • Gain de temps (l’entreprise a déjà des locaux, des employés, des clients)
  • Investir dans une entreprise dont la viabilité a déjà été éprouvée, ou avec des axes de développements stratégiques clairs
  • Vous pouvez rachetez un commerce sans apporter votre propre argent (ex: emprunt dont les mensualités seront payer avec les bénéfices de la société).

Comment reprendre une entreprise en liquidation judiciaire ?

En vous renseignant sur les procédures de liquidation judiciaires en cours auprès du tribunal de commerce, vous pourrez identifier de potentielles entreprises à reprendre.

Comment financer la reprise d’une entreprise sans apport ?

Comme lors de la création d’une entreprise, il existe deux sources de financement possible : l’emprunt bancaire et la participation de nouveaux investisseurs au capital de la société (ex: business angels).

Quelles sont les aides pour la reprise d’un commerce ?

Tout dépend de votre situation personnelle, mais sachez que l’Etat propose l’ARE (aide au retour à l’emploi) et l’ARCE (aide à la reprise ou création d’entreprise) qui fournissent une aide financière entièrement consacrée aux demandeurs d’emploi qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.

Continuez Votre Lecture

8 bonnes raisons de faire du Coworking
9 min

8 bonnes raisons de faire du Coworking

Les jeunes générations apprécient d’avoir de plus en plus de flexibilité dans leur travail et ne ressentent pas le besoin […]


Le Guide Ultime du Vendeur B2B

star
star
star
star
star

Price : € 18.99

Acheter en toute sécurité logo amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *