Marketeur : les 10 qualités indispensables en 2021

calendar19 janvier 2021

|

categoryMarketing Digital

|

time reading 9 min

Consultez mes trésors

Abonnez-vous et recevez immédiatement un code secret pour accèder GRATUITEMENT à ma page cachée contenant +450 outils E-business

Vous acceptez de recevoir la newsletter de ce blog chaque semaine ainsi que des emails ciblés en fonction des données de navigation et de vos intérêts. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Un marketeur exceptionnel crée de la valeur pour optimiser et faciliter la commercialisation d’un produit.

En résumé, le marketing doit servir à vendre plus, ou mieux. Et ce n’est pas toujours que du bon sens…

Une définition généraliste du marketeur le donne pour un professionnel du marketing qui étudie et connaît ses consommateurs pour leur proposer des offres adaptées, de façon à les commercialiser.

Cependant le marketing a évolué et en conséquence les marketeurs aussi ! Le marketeur moderne doit avoir en 2021 une maîtrise parfaite de techniques pointues tout en étant un vendeur hors pair. Aux qualités qu’on trouvait avant chez tous les marketeurs, s’ajoutent les capacités de se servir des outils d’aujourd’hui : sites internet, réseaux sociaux, outils de test, etc.

Comme un chirurgien qui se lave les mains avant chaque opération, ou un ouvrier de chantier qui met son casque, un marketeur doit lui aussi faire preuve de « réflexes techniques » dans son métier et surtout de nombreuses qualités que je me propose de lister dans ce billet.

Les qualités PERSONNELLES du marketeur

1 / Il a la passion du métier : tomber ou réussir, peu importe, ce qui compte c’est apprendre

Dans un précédent article, j’évoquais que pour le blogueur, « écrire doit rester un plaisir sincère, que le blogueur reçoive 10 visites ou 100 000. Sans passion, l’écrivain s’essouffle, abandonne et prend le risque de ne pas retirer le maximum de ses projets ». Il en va de même pour le marketeur!

Je pense fondamentalement que l’on ne peut devenir bon dans son activité professionnelle que si on aime son métier, profondément.

Ce sont les sentiments, et les ambitions, que l’on renferme qui poussent les montagnes. Pas les tonnes de bouquins de savoir fondamental.

Avec la passion, viennent :

  • l’action,
  • la persévérance,
  • la résistance à l’échec,
  • l’optimisme,
  • la curiosité…

Autant de qualités qui ne peuvent qu’aider dans la quête perpétuelle du succès !

Un marketeur passionné aura certainement du succès.

2 / Il connaît l’importance de la mise en pratique : on apprend vraiment qu’en se salissant les mains

Ce n’est pas dans une tour d’ivoire que se construit le succès des entreprises.

Aucun marketeur ne peut correctement faire son métier s’il n’a pas, lui même, fait « le sale job » d’exécution.

  • Comment garantir que votre produit est supérieur si vous n’avez jamais acheté et essayé la marchandise de vos concurrents ?
  • Comment arriver à définir un plan de communication impactant si vous n’avez jamais parlé à un client ?
  • Comment voulez vous auditer votre référencement payant si vous ne savez pas à quoi ressemble Google Ads ?
  • etc.

Or vous avez beau vous renseigner, vous informer… Vous n’aurez jamais rien compris tant que vous n’aurez pas fait « par vous-même » le travail. 

« Le marketing inclut un aspect théorique et un aspect pratique qui sont tous deux importants.« 

Seolius

3/ Le marketeur est avant tout un bon vendeur

Le marketing a pour mission de créer de la valeur en haut de compte de résultat : sur le chiffre d’affaires et les marges d’une entreprise. Autrement dit, si vous n’avez jamais vécu le frisson :

  • de « fermer » une vente avec un vrai client,
  • de défendre un prix,
  • de désamorcer une objection,
  • d’encaisser le chèque d’un client,
  • vous devriez certainement commencer par là.

Combien d’étudiants ai-je pu rencontrer qui se voient « Directeur Marketing » à 20 ans, alors qu’il n’ont encore jamais convaincu un chef d’entreprise de leur acheter un stylo…

C’est pourquoi on ne peut se considérer « marketeur exceptionnel » que si on possède de solides bases de vente. J’apprécie particulièrement l’idée de tourner avec les commerciaux. Soyons francs, trop peu de marketeurs le font. C’est une grosse erreur, en sachant que c’est la force de vente d’une société qui côtoie et connaît, pour de vrai, votre client.

4/ Il a l’esprit d’analyse

Les attentes et comportements du consommateur évoluent chaque jour.  C’est pourquoi le marketeur de 2021 doit savoir analyser chacune de ses actions pour l’optimiser et en tirer des enseignements..

En observant toutes les informations recueillies, le marketeur pourra optimiser le ROI, mieux comprendre tous les KPIs et se projeter pour une meilleur stratégie marketing.

D’ailleurs, on ne soulignera jamais assez la nécessité pour le marketer de tester ses actions. Le « split testing » reste encore le meilleur moyen d’évaluer objectivement les retours des actions marketing que l’on envisage de lancer.

Pourtant, sur le web, on peut exécuter des tests A/B en quelques clics. S’il s’agit d’autres actions sur d’autres canaux, il suffit de prendre 10% de la base sur laquelle on souhaite communiquer, et de tester les différentes approches avant un déploiement à plus grande échelle.

De plus, les outils d’analyse sont devenus ultra-performants et permettent de mesurer une variété incroyable de KPIs. Il en va de même pour les outils de marketing automation qui deviennent toujours plus puissants. C’est pourquoi les meilleurs marketeurs sont ceux qui savent aussi tirer au maximum profit de ces outils pour optimiser leur stratégie.

5/ Il est créatif et polyvalent

Être marketeur c’est avoir des idées, c’est suivre l’évolution des produits, imaginer en permanence des optimisations, des modifications…

Les meilleurs marketeurs sont capables de sortir du cadre conventionnel de leur métier avec une certaine audace dans leur démarche marketing.

  • Pour ce faire, ils ont souvent de larges connaissances sur tous les sujets dont ils sont responsables au sein de l’entreprise, ce sont ce qu’on appelle des compétences horizontales.
  • Si, en plus, le marketeur se spécialise dans un certain domaine précis, on dit qu’il a également des connaissances verticales.
  • On peut représenter ces deux types de compétences sous la forme d’un T.
Compétences marketeur en forme de T
Compétences en forme de T du marketeur (blog.hubspot)

Enfin, le succès de certaines campagnes demande parfois un effort conséquent et une capacité à travailler rapidement et efficacement sous pression. Pour cela le marketeur présente un esprit critique et une capacité d’adaptation pour rester performants et où de nouveaux défis sont susceptibles de se poser à tout moment. 

Les qualités TECHNIQUES du marketeur

6/ Il comprend le consommateur, et sait comment le séduire

Le marketeur doit tout faire pour comprendre les attentes et le comportement de ses acheteurs. Ainsi il sait qu’en 2021, il ne doit plus « vendre » mais aider et guider le consommateur pour l’amener à se décider lui-même sur son produit/service.

Il s’intéresse donc continuellement à ses prospects & clients, les connaît –avec la méthode des personas par exemple. Cela lui permettra bien évidemment de définir quelle est la meilleure approche commerciale, mais cela le renseignera surtout sur le profil du client type, celui qu’il doit rechercher à tout prix.

Le but de toute sa stratégie marketing est de passer le bon message à la bonne personne, au bon endroit et au bon moment.

Toutefois, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation… Même si le marketeur est impatient de voir son prospect passer à l’acte d’achat, il ne s’agit pas de le harceler. Rien de pire pour un client potentiel que d’être pris en chasse par un vendeur trop étouffant, qui le perçoit uniquement comme un gros portefeuille.

Le marketing, ce n’est pas inonder sa base de nouveaux mailings toutes les heures. Il faut donc maîtriser la pression commerciale. Pour cela, les actions marketing doivent toutes être correctement historisées dans  le CRM. On garde ainsi une cohérence globale, et on évite de passer pour un « lourd » en sur-sollicitant ses cibles.

Le bon marketeur sait que pour attirer le client vers sa marque et réaliser ses objectifs de vente, il doit suivre une démarche en 5 étapes qui transforme de simples étrangers en clients fidèles. Toutefois, cette démarche devra se nourrir et évoluer au fil des opportunités, des retours clients et des nouveaux risques du marché.

Génération de leads puis de clients
Le trafic amène les prospects à se convertir en leads qui arrivent à maturité en tant que clients.(ludosln.net/)

7/ Il cherche à « individualiser » l’expérience client

Pour faire les meilleurs choix, le marketeur devra mettre en place une segmentation fine mais qui reste opérationnelle. Cela lui permettra de prioriser ses actions marketing & d’optimiser l’allocation de ses budgets.

Les acheteurs de nos jours sont déjà sur-sollicités. Définitivement, nous entrons dans une nouvelle économie: celle de la « longue traîne ». Or, dans ces nouvelles règles du jeu, il ne s’agit plus de chercher à tout prix des économies d’échelles en écoulant des volumes monstrueux, avec des entreprises paquebot de 3 000 salariés qui intègrent & maitrisent tout de A à Z… Non, il s’agit plutôt de proposer des produits personnalisés au maximum, qui répondent plus à des attentes précises qu’à une moyenne.

New economy : selling less of more

Conséquence de ce qui a été dit précédemment, les acheteurs veulent qu’on les « individualise au maximum » . Plus le degré de personnalisation sera élevé, plus le taux de conversion sera élevé : on préfère tous un mail unique, écrit « juste » pour nous, qu’un simple « Bonjour M. X »… On entend par « offre globale » les bénéfices des produits et services, mais aussi du positionnement, et des politiques de prix du marketeur.

Chaque levier du marketing mix peut être personnalisé et adapté à la cible exacte qu’on souhaite atteindre. Plus le marketeur considère ses cibles de manière unique, et plus il ajustera son offre à leurs affinités, plus ils seront sensibles à ses messages. Pour que la personnalisation soit possible, il devra disposer d’une base de données d’excellente qualité, qui puisse lui rendre une vision à 360° de ses clients & prospects.

8/ Il maitrise les canaux de communication modernes

Bien avant, « dans le temps », la prospection « classique » (démarchage téléphonique, e-mailing de masse, etc.). suffisait à trouver des clients. Aujourd’hui avec ce type de démarchage, vous n’aurez même pas 1% de réussite!

En 2021, les moyens de communication sont tellement développés qu’il faut tous les employer au maximum et au mieux pour atteindre le consommateur.

En 2021 tous les commerçants ou presque ont un site internet , en particulier ceux qui ne font que du e-commerce. Le marketeur moderne doit donc s’attacher à développer sa visibilité en ligne pour stimuler ses ventes, générer de la notoriété et fidéliser ses clients.

Il aura appris pendant ses études ou dans des formations comme sur https://www.tutositeweb.fr à gérer un site web, le nourrir de bons contenus, développer son référencement naturel (SEO)… et savoir parler avec des développeurs.

À savoir : Un bon contenu pour toucher le consommateur est le nerf de la guerre. Donc le marketeur devra avoir des talents d’écriture, de mise en page, de mise en valeur de son contenu qu’il devra produire pour attirer le chaland par exemple.

Il doit pouvoir décrire des produits, écrire des pages web, envoyer des e-mails, produire des e-books, des posts sur les réseaux sociaux et même tenir un blog, souvent recommandé pour améliorer son image de marque (et son référencement naturel).

Sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, la communication est indispensable de nos jours. Il faut que le marketeur entretienne régulièrement une production de contenus qualitatifs pour espérer se faire remarquer.

Voyez la video, elle est devenue un des premiers modes de consommation des medias publics. Savoir produire sur Youtube des videos est donc aussi une qualité très recherchée chez un marketeur.

9/ Il distingue prospect et client

Le marketing traite aussi bien des problématiques d’acquisition que de fidélisation. On peut « chasser » de nouveaux clients potentiels, comme on peut générer des ventes additionnelles sur l’actif client existant.

On ne peut pas parler de la même manière à un client et à un prospect. Les clients ont besoin de reconnaissance, les prospects d’être séduits. Lorsqu’il s’agit de solliciter les clients existants, il ne faut surtout pas les décevoir avec une offre peu pertinente par rapport à leur historique d’achat, à la relation qu’ils entretiennent avec l’entreprise.

On peut faire le parallèle entre séduire une inconnue, et entretenir la flamme après 10 ans de mariage : même si il existe des « techniques » de séduction semblables aux 2 situations, il est évident que le séducteur ne s’y prendra pas de la même façon.

L’erreur commune en marketing est de vouloir faire connaître ses offres à toutes les personnes qui sont dans la base de données, quelque soit leur historique avec l’entreprise. Au delà du fait que ces pratiques impactent défavorablement l’efficacité des campagnes, elles donnent une mauvaise image et laissent penser que l’entreprise ne se soucie aucunement du besoin réel de ses prospects & clients.

10 / Au final, le marketeur est un professionnel impliqué qui ose

Toutes les qualités que nous avons listées montrent que les marketeurs exceptionnels sont :

  • inspirés par des idées provenant de l’extérieur (études, sondages clients, analyses concurrentielles, conférences, tendances du marché…)
  • connectés avec d’autres professionnels appartenant à la même communauté pour échanger, débattre, partager (équipes, club d’affaires, groupes virtuels, networking, formations…)
  • enclins à mettre en pratique, à expérimenter les nouvelles idées glanées,
  • capables de mesurer et expliquer ce qui a fonctionné (ou pas !).
Les 3 T des marketeurs : Think, Try, Talk, Tell

Cependant, même si le marketeur fait preuve de résolution, il saura écouter le feedback de ses équipes ainsi que les critiques pour avancer différemment.

FAQ : Marketeur

Le marketeur est un professionnel du marketing qui doit adapter toutes les techniques modernes de marketing ainsi que son expérience de vendeur pour attirer les consommateurs vers sa marque et les transformer en clients.

Un bon marketeur doit connaître :

  • les techniques générales de vente
  • comment définir ses consommateurs cibles
  • les attentes et comportements du consommateur
  • comment se servir d’un site internet pour optimiser son référencement naturel, y mettre un contenu de qualité, le rendre convivial pour l’internaute
  • les outils de communication d’aujourd’hui : réseaux sociaux, e-mailings…
  • les techniques d’analyse des résultats de son marketing : KPIs, Google analytics, marketing automation…
  • les tests qui permettent de mesurer l’impact de sa stratégie marketing, son retour sur investissement…
  • Passionné par son métier
  • Avoir l’expérience de la vente
  • Être créatif
  • avoir un esprit critique
  • Avoir un esprit d’analyse
  • Apprendre vite et bien
  • Avoir une capacité d’adaptation
  • Partager ses connaissances avec collègues et équipes
  • Savoir séduire le consommateur

Autres sources pour rédaction
Les 5 compétences indispensables au marketeur moderne
5 qualités qui feront de vous un meilleur marketeur
10 conseils pour devenir un pro du marketing
17 qualités prisées pour obtenir un poste de marketeur inbound

Continuez Votre Lecture

Le Guide Ultime du Vendeur B2B

star
star
star
star
star

Price : € 18.99

Acheter en toute sécurité logo amazon

Mobyssey : Développement Mobile Paris

Très bel article, je vous remercie grandement pour tout le travail de recherche et de rédaction mené. Bonne continuation.

calendar 21 Janvier 2021 at 16 h 37 min

100 questions auxquelles vos données clients doivent pouvoir répondre – Blog Business / WebMarketing / Management

[…] vous dresse ici une liste de 100 questions que vous devriez vous poser en bon marketeur, et pour lesquelles vos données clients vous donneront -normalement- une réponse […]

calendar 10 Févvrier 2019 at 18 h 29 min

Laure

D'accord à 2000 % ;-)

calendar 05 Févvrier 2017 at 11 h 50 min

3 thoughts on “Marketeur : les 10 qualités indispensables en 2021

  1. Laure dit :

    D’accord à 2000 % 😉

  2. Très bel article, je vous remercie grandement pour tout le travail de recherche et de rédaction mené.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *