4 vérités sur le paiement mobile en France

calendar2 octobre 2021

|

categoryE-commerce

|

time reading 7 min

Consultez mes trésors

Abonnez-vous et recevez immédiatement un code secret pour accèder GRATUITEMENT à ma page cachée contenant +450 outils E-business

Vous acceptez de recevoir la newsletter de ce blog chaque semaine ainsi que des emails ciblés en fonction des données de navigation et de vos intérêts. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Paiement Mobile 550

La première fois que je suis allé en Chine, il y’a déjà une dizaine d’années, j’avais été subjugué par les usages liés au paiement mobile : c’est simple, on peut tout payer par WeChat et AliPay ! Un achat dans un magasin, une place de stationnement, un taxi, un ciné, une amende, voire un fournisseur business… Là bas, votre smartphone est la nouvelle carte bancaire !

De retour en France, il est évident que nous n’en sommes même pas au quart de ce que fait la Chine, même 10 ans après. Pourtant, payer avec son téléphone devient une habitude qui s’impose de plus en plus en France.

Mais que savez-vous exactement du marché du paiement mobile ? Cet article vous permet d’appréhender ce secteur, en 4 vérités clés.

1 / Les français ont longtemps boudé le paiement mobile

Il y’a encore 2 ans, seuls 2,2% des Français osaient payer avec leur téléphone

Comme toute technologie, il faut un certain temps avant que les usages se démocratisent (souvenez-vous au démarrage du e-commerce, dans les années 2010, les ventes avec paiement en ligne pesaient moins de 2% du secteur du commerce).

Or, il y a déjà 5 ou 6 ans, la presse annonçait le paiement mobile comme « la » solution de paiement du futur… Mais malgré les titres élogieux des médias, la France a snobé pendant longtemps le paiement sur mobile.

En 2019, le taux de pénétration du paiement mobile en France était ~18x fois moins important qu’en Chine…

taux de pénétration du paiement mobile en France en 2019
Taux de pénétration du paiement mobile en France en 2019

Le paiement mobile ne s’est pas développé plus tôt aussi à cause des banques

Lorsque les entreprises de la Silicone Valley ont commencé à proposer des moyens de paiement mobile, les banques ont fait la moue… Ils ont longtemps rechigné à payer les commissions demandées sur chaque transaction par ces entreprises américaines.

Au final, la plupart des banques se sont mises récemment à accepter que leurs clients payent avec Apple Pay ou Google Pay. Les banques traditionnelles ont aussi largement été encouragées par les Néobanques (N26, Revolut, Fortuneo, Boursorama…) à sauter le pas, sous peine de se faire dépasser par cette concurrence en ligne.

Conséquence : l’adoption du paiement mobile a commencé à s’accélérer dès lors que les principales banques se sont mises à proposer ce service à leurs clients.

2 / Malgré la crise du COVID, la France reste à la traine en matière de paiement mobile

Les français payent beaucoup moins avec leur téléphone que leurs voisins européens

La pandémie du COVID 19 a accéléré les usages numériques, c’est une certitude. Rien qu’en France, le taux de pénétration du paiement mobile a été multiplié par 5 : à l’été 2020, ils étaient 10% en France à déclarer utiliser un mode de paiement sur smartphone.

Toutefois, cette augmentation ne compense pas le retard important que l’hexagone a en matière de paiement mobile. Quelques mois après la pandémie, la France occupait toujours l’avant dernière place européenne en matière d’adoption du paiement mobile.

adoption du paiement mobile en europe

Paiement sans contact, oui, mais surtout avec la carte

Comme cela a été souligné en introduction, il est de notoriété publique qu’en Asie (et notamment en Chine) le paiement mobile a été complètement intégré dans les usages. Plus de 90% des citadins chinois utilisent l’application WeChat Pay ou Alipay, tout comme la moitié des campagnards de l’empire du milieu. Rien à voir avec l’hexagone.

Et pourtant, vous l’avez vu dans le graphique précédent, même en se comparant à des pays plus proches, comme l’Espagne, la Suède ou la Pologne, on remarque que l’adoption du paiement mobile dans l’hexagone reste 2 à 3 fois inférieure .

Bien que le paiement sans contact se soit largement développé, notamment depuis la crise du Coronavirus, on remarque qu’en France, 80% des transactions sans contact se font encore avec carte bancaire…

paiement sans contact carte vs mobile
Source : mobilemarketing.fr

La sécurité reste le principal frein en France au paiement mobile

Pour quelles raisons les français ne dégainent pas leurs smartphones en caisse ? Les réticences à l’usage du paiement mobile concerne surtout la sécurité.

Dans une récente étude Kantar, 1/3 des sondés évoquent un manque de confiance dans le paiement mobile, à cause de doutes autour de la sécurité.

frein au paiement mobile

C’est un comble quand on sait que l’observatoire des moyens de paiement estime le taux de fraudes par carte bancaire à 0,062% contre 0,003% seulement pour le paiement par mobile (ce qui en fait donc une solution plus sécurisée que la carte bancaire).

3 / Aujourd’hui, la moitié des français envisagent de payer avec leur téléphone

La confiance dans le paiement mobile est finalement là

Malgré ces inquiétudes sécuritaires, les français sont tout de même moins « novices » en matière de paiement mobile qu’il y a deux ans, et les comportements changent… Aujourd’hui, 38% des français ont déjà utilisé une application de paiement mobile.

Dans un sondage réalisé par l’institut Kantar en 2021, on apprends que 55% des sondés ont confiance dans les solutions de paiement mobile, en général.

confiance paiement mobile

Il n’est pas étonnant de constater aussi que les 3/4 des jeunes ont pleinement confiance dans le paiement mobile. Cette génération des 18-24 ans devraient continuer à porter la croissance des usages, dans le futur à court et long terme.

Des commerçants bien équipés en matière de paiement mobile

Pour pouvoir payer avec son téléphone, il faut que les commerçants acceptent ce mode de paiement. Or, aujourd’hui, la plupart des commerçants sont équipés d’un terminal de paiement qui accepte les paiements mobile.

Il suffit simplement que l’entreprise propose le paiement sans contact pour accepter, par la même occasion, le paiement mobile.

Et d’ailleurs la majorité des commerces sont aujourd’hui équipés du paiement sans contact, et encore plus depuis la crise du coronavirus (le paiement sans contact est considéré comme « un geste barrière »).

Cette technologie s’est largement démocratisée, à tel point qu’en 2020, 60% des transactions CB inférieures à 50 euros ont été réalisées « sans contact ».

Par exemple, la solution myPOS offre une solution clé en main pour accepter les paiements traditionnels, paiements sans contact et paiements sur mobile, et les créditer à un compte professionnel.

myPOS

Une telle solution s’adresse vraiment à tous les types de commerces. Vous pouvez même acheter un TPE directement chez eux (à partir de seulement 19€). Bref, tout le « kit » vous est fourni pour s’équiper d’un TPE, recevoir instantanément vos paiements dans un compte professionnel, dont vous pourrez jouir ensuite avec une carte Visa Business !

4 / La Paytech est en ébullition avec les opportunités qu’offre le paiement mobile

Sans surprise, se sont les services de paiement Apple Pay et Google Pay qui sont plébiscités

Les applications que les français utilisent le plus pour payer avec leur mobile sont Apple Pay et Google Pay.

Le français Paylib fait amende honorable, avec plus d’un quart des sondés qui ont déclaré avoir utilisé cette application pour payer dans un point de vente.

Les outsiders que sont Lyf Pay et Lydia, affichent eux aussi des croissances prometteuses et rattrapent peu à peu le peloton de tête.

Applications paiement mobile

Le rêve de pouvoir « contrer » les géants de la tech

Nous venons de le voir, derrière les entreprises californiennes, on retrouve d’autres applications de paiement mobile avec des taux d’utilisation honorables.

Ces éléments prouvent qu’il est possible pour de nouveaux entrants de venir challenger les GAFA.

C’est d’autant plus vrai en Europe, où les régulations additionnelles (authentification forte pour les paiements de plus de 30 euros, RGPD) peuvent créer des barrières d’entrées pour d’autres solutions étrangères.

Côté fintech française, Lydia a su tirer son épingle du jeu avec son application qui marche à la fois sous Android et sous iOS, et qui comptabilise environ 2 millions d’utilisateurs.

Lorsque les acteurs traditionnels (Crédit Agricole, BNP Paribas, la Banque Postale, la Société Générale et le Crédit Mutuel) ont développé le service Paylib, leur idée était bien de proposer une solution alternative à Apple & Google Pay, et essayer de croquer une part du marché du paiement mobile.

D’ailleurs, dans un sondage réalisé par Kantar, on constate que les français préfèrent accorder leur confiance aux banques plutôt qu’aux GAFA en matière de paiement mobile.

banques paiement mobile

Conclusion

Les cartes bancaires sont apparues en France en 1967. Comme pour le paiement mobile, elles ont aussi été victimes d’une grande méfiance de la part des français au début. Aujourd’hui, c’est le moyen de paiement préféré dans l’hexagone !

On voit beaucoup de similitudes entre le développement de la carte bancaire (qui aujourd’hui est devenu le moyen de paiement le plus utilisé) et celui du paiement sur mobile.

Les acteurs de ce marché ont donc encore un important travail d’évangélisation et de réassurance pour voir le paiement mobile se démocratiser encore plus.

Toutefois, la tendance de fond est bien lancée, et les consommateurs sont prêts à faire le grand saut. On peut facilement imaginer que le paiement mobile (ou sans contact avec un autre type de wearable) sera la norme dans les années à venir.

FAQ Paiement mobile

Une application de paiement doit être installée sur votre smartphone (comme Google Pay ou Apple Pay), et synchronisée avec votre compte bancaire. Pour payer dans le point de vente, il vous suffit d’approcher votre téléphone mobile du terminal de paiement (comme pour payer avec une carte de crédit sans contact), et l’ordre de paiement est envoyé grâce à la technologie NFC.

Tout d’abord, il vous faut installer et activer sur votre smartphone une application de paiement mobile, comme Google Pay ou Apple Pay. Puis, après avoir utilisé votre touch ID, c’est la technologie NFC qui vous permettra de payer en approchant simplement votre téléphone déverrouillé vers le terminal de paiement.

Le NFC est un protocole de communication qui signifier « Near Field Communication ». En français, on parle de technologie CCP pour Communication en Champ Proche. Ce sont des ondes radios qui permettent à un terminal mobile compatible d’échanger des données avec un lecteur.

Continuez Votre Lecture

Le Guide Ultime du Vendeur B2B

star
star
star
star
star

Price : € 18.99

Acheter en toute sécurité logo amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *