Les avantages & inconvénients d’être perfectionniste dans son travail


 
Kézako?
64
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Les avantages & inconvénients d’être perfectionniste dans son travail

Les avantages & inconvénients d’être perfectionniste dans son travail

Tout le monde en a déjà rencontré un dans sa vie professionnelle… Voire, de nombreux lecteurs pourront se reconnaître dans un profil « perfectionniste ». Bref, cette « race » de personnes obsédées par la performance et le travail bien fait ne nous est pas inconnue, et mérite qu’on lui dédie un billet.
 
Les perfectionnistes présentent des similitudes comportementales. Et ces comportements – qui peuvent parfois aider au succès – peuvent néanmoins s’avérer fortement improductifs. Le tableau suivant passe en revue les grandes caractéristiques d’un perfectionniste, et donne pour chaque item les avantages et les inconvénients d’un tel comportement.
 

CARACTÉRISTIQUESAVANTAGESINCONVENIENTS
Forte orientation au résultatDéterminé, le perfectionniste fait tout pour atteindre ses objectifs.La « tête dans le guidon », le perfectionniste peut manquer de transparence envers ses collègues, et ne se rend pas disponible pour les autres.
Un homme d’action avant toutLe perfectionniste excelle, et réalise les tâches souvent mieux que les autresConvaincu qu’il n’y a que lui qui peut bien faire une tâche, le perfectionniste a beaucoup de mal à déléguer
Forte motivationUn perfectionniste prend tous les aspects de son travail sérieusement, en lui accordant un grande importance.A systématiquement tout vouloir bien faire, le perfectionniste peut perdre le sens des priorités, de ce qui est urgent, de ce qui est important.
Boulimique de feedback positifLe perfectionniste accorde beaucoup d’importance à ce que pensent les autres de son travail: il fera tout pour ne pas les décevoir.Mais à force de quémander pour un retour positif, le perfectionniste tend à les ignorer (ils deviennent banaux), et reste obnubilé par les critiques et est obsédé par le négatif.
Goût pour la compétitionAvoir un côté « challenger » est une bonne chose pour quiconque. Cela est sain, et permet de progresser continuellement.Plus que se mettre en concurrence, le perfectionniste tend à se comparer. Cela peut générer un sentiment de frustration, d’insuffisance chronique, et donner une impression faussée de sa propre valeur.
Passionné par son travailLe perfectionniste aime travailler et se tient toujours « à jour » dans son domaine; c’est une de ses passions. Il met son affect au service du travail.Comme dit l’adage « plus on monte haut, plus la chute est dure ». Pour le perfectionniste, qui met sa raison et son âme dans son travail, la ligne entre le « triomphe grandiose » et « l’agonie tragique » est bien fine. En ce sens, le perfectionniste est « fragilisé ».
Un entrepreneur prudentLe perfectionniste n’est pas disposé à prendre des risques insensés, ou à parier sur quelque chose sans avoir de solides raisons de le faire.L’inconvénient d’être « trop » prudent est de manquer des opportunités, ou d’avoir peur d’affronter l’inconnu… ce qui est souvent indispensable pour pouvoir progresser dans son développement personnel.
Sentiment perpétuel de culpabilitéLe perfectionniste souvent sur-estime le rôle qu’il joue dans un projet ou une entreprise. Par conséquent, le perfectionniste peut travailler sans relâche, et avoir un niveau de production très élevé.Produire sans cesse n’assouvit pas le besoin du perfectionniste « d’en faire toujours plus », ce qui le pousse parfois dans une pression professionnelle à la limite du supportable.

Et pour vous, quels sont les avantages & inconvénients d’être un perfectionniste?

Source pour rédaction: Managing Yourself: The Paradox of Excellence

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

8 thoughts on “Les avantages & inconvénients d’être perfectionniste dans son travail

  • 6 août 2011 at 0 h 07 min
    Permalink

    je partage complètement ce qui est dit dans cet article. Etre perfectionniste c’est bien mais ca peut aussi être contre productif. Il faut savoir trouver le juste milieu ce qui n’est pas évident. En tout cas les clients peuvent être ravis lorsqu’ils ont un prestataire perfectionniste car ils risquent de gagner au change.

  • 9 août 2011 at 12 h 31 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je me reconnais dans de nombreux points, je me qualifie moi-même de perfectionniste procrastinate : un calvère quoi :)

  • 14 août 2011 at 13 h 24 min
    Permalink

    @Christophe: Effectivement, cela ne doit pas être évident tous les jours ;-)

  • 14 août 2011 at 13 h 26 min
    Permalink

    @jérôme: Effectivement, le client peut gagner au change avec un prestataire perfectionniste, mais c’est bien souvent « fatal » pour le professionnel et ce n’est pas rendre service au client: on « dévalorise » le travail (car on ne fait pas forcement payer) alors qu’au contraire, on ne fait que chercher à le rendre plus parfait… Il y’a comme une contradiction non?

  • 5 juillet 2012 at 16 h 58 min
    Permalink

    bon travail merci beaucoup

  • 5 juillet 2012 at 20 h 38 min
    Permalink

    @Nadoud: Merci à vous pour votre commentaire

  • 10 octobre 2012 at 15 h 21 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je suis étudiante à l’université du Québec à Trois-Rivières et j’effectue actuellement une étude sur le perfectionnisme.

    Voici en quoi consiste ce projet

    Les chercheurs en psychologie étudient le lien entre le perfectionnisme et les diverses formes de psychopathologies. La plupart d’entre eux ne sont pas encore en mesure de définir proprement les limites d’un perfectionnisme sain d’un perfectionnisme malsain.Cette recherche a pour but de mieux connaître les motivations qui poussent les gens à adopter une attitude perfectionniste. En premier lieu, cette recherche permettra d’enrichir les données scientifiques sur le perfectionnisme et à plus long terme, d’inspirer le développement de nouvelles techniques cliniques pour aider les personnes dont le perfectionnisme malsain nuit à leur fonctionnement.

    La participation consiste à compléter six questionnaires. Ces questionnaires portent principalement sur la motivation et le perfectionnisme, des symptômes anxio-dépressifs à l’aide d’échelles graduées. La complétion des questionnaires nécessite entre 20 et 25 minutes.

    Voici le lien

    http://www.surveymonkey.com/s/perfectionnisme

    N’hésitez pas à me contacter

    Merci

    Amélie

  • Pingback: Adwords : baisser son CPA de -22% en affinant simplement ses groupes d’annonces (cas réel) | Blog Business / WebMarketing / ManagementBlog Business / WebMarketing / Management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>