L’emploi entre particuliers: la FEPEM défend un secteur qui va peser (vidéo sponsorisée)


 
Kézako?
3
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 
Vous êtes certainement concerné. Vous travaillez, votre épouse également et vous avez besoin d’une nounou pour votre premier né -voire d’une aide pour les autres tâches ménagère. Vous possédez un parent plus âgé, qui a le souhait de vieillir à son domicile et à besoin, pour cela, d’une aide extérieure, même ponctuelle…
 
Nous sommes tous des « patrons » en puissance. Chaque particulier peut créer de l’emploi en embauchant une personne qui l’aidera dans son quotidien. Et comme le démontre le statut d’aide soignante, nous savons que toutes les classes sociales peuvent avoir besoin « d’employés ». Ce n’est pas un privilège accordé aux plus fortunés.
 
C’est dans cette idée que la FEPEM, Fédération des Particuliers Employeurs de France, œuvre pour un combat intéressant dans le paysage « éco-politique ». Loin des combats « droite-gauche » & de l’industrie financière et ses subprimes, la FEPEM veut faciliter et remettre en marche le moteur de l’emploi entre particuliers, une économie bien réelle.
 

En 2010, les particuliers employeurs ont versé:

  • 8,7 milliards d’euros de salaires nets
  • à 1,7 millions de salariés,
  • auxquels s’ajoutent 2,8 milliards de cotisations salariales et patronales

Les particuliers employeurs représentent un poids économique limité (environ 0,6% du PIB français), mais qui se révèle sous-exploité. Le secteur n’a cessé de chuté. Au deuxième trimestre 2011, l’évolution du nombre de particuliers employeurs, en glissement annuel, devient négative pour la première fois depuis 2005.
 

 
Et pourtant, on peut d’ores et déjà anticiper une demande qui va exploser dans les décennies à venir. La société vieillit, et la dépendance, le maintien à domicile est plus que jamais d’actualité. Aujourd’hui, on compte plus de 1 millions de particuliers employeurs de + de 60 ans qui emploient à domicile, et 1/3 d’entre eux sont en situation de dépendance. Si l’on s’en tient à l’unique secteur de l’aide aux personnes âgées, on compte aussi plus de 8 millions d’aidants France, qui ont besoin d’un appui externe -et qui peuvent donc potentiellement employer des intervenants. Le vieillissement va être « mécaniquement » un moteur puissant pour l’emploi entre particuliers.
 
Conscient de l’impact économique et social que peuvent avoir les particuliers employeurs, aujourd’hui et demain, la FEPEM à souhaite faire connaître les 6 propositions concrètes qu’elle formule au président de la république: avec le temps des présidentielles arrive aussi celui des doléances. C’est cette volonté d’agir pour le bien commun qui a donné naissance à la Charte des Emplois de la Famille. En effet, la FEPEM entend, au travers des propositions de la Charte, replacer la famille comme vecteur économique et sociétal à part entière. La famille consomme, la famille emploie, la famille élève les générations futures. Les causes défendues par la FEPEM sont honorables:

  • Rendre économiquement plus accessible l’emploi entre particuliers,
  • favoriser le maintien à domicile,
  • concilier plus facilement vie pro & perso,
  • re-dynamiser l’emploi & la formation du secteur,
  • œuvrer pour une plus grande solidarité…

 
Après le C2C sur Internet et la réussite des sites comme « Le bon coin » ou E-bay… va-t-on voir décoller l’emploi C2C?
 
Article sponsorisé
 

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>