Tout ce que les auto-entrepreneurs doivent savoir sur le choix et le coût de leurs assurances

Entrepreneuriat

8

Savez-vous combien investir sur Google Ads et combien cela va vous rapporter ?

En complément de cet article, vous pouvez obtenir un accès gratuit à mon calculateur Google Ads pour anticiper votre budget et votre ROI.

Il vous suffit simplement de vous abonner à ma newsletter.

Gratuit | Accès instantané | Tutoriels vidéo inclus

Montrer Cacher le sommaire

Parmi les entrepreneurs, il y a une catégorie spécifique de travailleurs indépendants : les auto-entrepreneurs. Ils ont un régime fiscal et social simplifié. Ils peuvent appartenir à des catégories socio-professionnelles diverses allant de professionnels de santé à l’expert immobilier en passant par le coiffeur ou le mécanicien.

Cependant, comme dans toute entreprise, il y a des risques dans l’exercice du métier qui peuvent mettre en mauvaise posture le dirigeant, son activité et ses revenus. C’est pourquoi il est conseillé pour tous et même obligatoire pour certains métiers de souscrire à des assurances qui couvriront les principaux risques de l’auto-entrepreneur.

Nous verrons dans cet article :

  • Quels sont les types d’assurance pour les auto-entrepreneurs et leurs avantages,
  • Mais aussi comment les choisir pour qu’elles correspondent bien aux risques de leur entreprise.
  • Et enfin les erreurs à ne pas commettre lors de la souscription.

Quels principaux types d’assurances et leurs avantages pour les auto-entrepreneurs ?

Selon le métier exercé par l’auto-entrepreneur, il devra choisir les assurances qui couvriront un ou plusieurs aspects de son activité. Après avoir établi son indispensable business plan et dès la création de l’entreprise, il faut que l’entrepreneur se renseigne pour savoir s’il doit être couvert par une ou plusieurs assurances.

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle

protection entrepreneur RCP

C’est l’assurance essentielle pour un auto-entrepreneur. Elle couvre les dommages à une tierce personne dans l’exercice de l’activité du dirigeant lui-même et de ses employés. Par exemple, des fautes professionnelles, des défauts de réalisation, des dommages dans l’entreprise ou à l’extérieur, etc.

Dans cette catégorie d’assurance on peut aussi ajouter une Responsabilité des dirigeants dont une mise en cause civile ou pénale peut mettre en danger le patrimoine du dirigeant lui-même.

L’assurance des biens et des locaux

Les locaux de l’entreprise ainsi que tout le matériel qu’ils contiennent doivent être assurés contre tous les sinistres envisageables ou non.

utilité des assurances biens et locaux

Par exemple :

  • très fortes inondations comme en novembre 2023 où beaucoup d’entreprises de la région du Pas de Calais ont perdu locaux et mobiliers,
  • incendie,
  • dégradations, vandalisme, vols, casse, etc.
  • pour les entreprises utilisant des véhicules professionnels (transporteurs routiers, VTC, artisans, etc.),une assurance spécifique est recommandée.
  • etc.

L’assurance cyber-risques

On entend malheureusement parler de plus en plus des cyber-risques car l’ingéniosité des hackers va jusqu’à attaquer et rançonner hôpitaux et administrations. Mais aussi des entreprises plus modestes et même des particuliers !

Il est donc devenu indispensable de nos jours d’envisager de s’assurer contre les cyber-attaques qui peuvent ruiner une activité d’un instant à l’autre. Les objectifs malveillants de la cybercriminalité risquent pour l’entrepreneur, non seulement de voir ses données les plus confidentielles s’échapper, mais aussi de perdre tous les dossiers dématérialisés lui permettant de poursuivre son activité. Sans compter que, si les pirates demandent une rançon, on envisage d’accepter de la verser dans l’espoir de limiter les dégâts !

La protection financière et juridique en cas de litige

Il y a plusieurs années, pour répondre à un courrier de lecteur, j’avais publié sur ce blog un article intitulé : « Auto-entrepreneurs, pouvez vous annuler un contrat de site web que vous auriez signé de manière trop hâtive? » Cet exemple démontre l’avantage d’être assuré en cas de litige.

Voyons pourquoi : dans ce cas précis, l’auto-entrepreneur d’une agence web avait envoyé son employé pour démarcher des particuliers. Un contrat avait été signé, mais quelques temps après les clients voulaient le rompre au motif que leur site ne leur rapportait rien ! Grâce à l’assurance qui a pris en charge la partie juridique et financière, le litige a été résolu favorablement pour l’entrepreneur.

L’assurance santé pour les entrepreneurs

La Sécurité Sociale ne suffira pas à elle seule à résoudre les problèmes dus à la défaillance de la santé du dirigeant de l’entreprise sur les épaules de qui repose son bon fonctionnement. Ces problèmes, qui touchent par conséquence aux revenus qu’il générait, vont retentir non seulement sur le bon fonctionnement de l’entreprise mais aussi sur la vie de sa famille.

Utilité de l'assurance santé auto-entrepreneurs

Pour les auto-entrepreneurs manuels ainsi que ses employés, cette assurance santé est fortement recommandée, voire indispensable pour avoir une compensation de la perte de revenus mais aussi des soins de qualité pour se maintenir en bonne santé.

L’assurance de garantie décennale

Assurance décennale obligatoire pour certains métiers

Tous les entrepreneurs qui sont dans les secteurs de la construction, de la réparation (maison, automobile, etc.) doivent avoir une assurance particulière qui garantit à leurs clients qu’ils seront responsables pendant 10 ans du travail effectué. Cela touche aussi bien les grands constructeurs que ce jeune plombier.

Plombier : assurance décennale obligatoire

Comment choisir les bonnes assurances pour sa micro-entreprise ?

Évaluer les risques spécifiques à son activité

Chaque activité a ses risques propres : comment comparer un agent immobilier avec un paysagiste, un photographe avec un acupuncteur, un expert en bâtiment avec un comptable ?

Un assureur sérieux conseillera à chaque professionnel une assurance qui sera adaptée à ses besoins, à ses risques, à l’importance de son entreprise, etc. Chaque métier a donc ses spécificités et ses besoins en assurance différents.

C’est pourquoi, il faut savoir si l’assureur auquel on s’adresse a une expertise en entrepreneuriat pour ajuster ses conseils aux besoins de chaque métier d’auto-entrepreneur.

Vérifier les obligations légales en matière d’assurance pour les auto-entrepreneurs

Quel que soit le statut juridique de l’entreprise que vous souhaitez créer, l’auto-entrepreneur doit impérativement vérifier si l’activité envisagée est réglementée ou non.

Ainsi, s’il va exercer une activité réglementée, il lui faut obligatoirement souscrire une Responsabilité Civile Professionnelle (RCP), mais aussi peut-être d’autres assurances.

En effet, selon l’activité réglementée la loi exige :

  • des conditions d’accès (diplômes, expérience, formation, âge, capital, etc.)
  • des conditions d’exercice, d’aptitudes physiques, tenue de registres, déclarations aux administrations,
  • etc.

Les exemples de métier à activité réglementée sont nombreux :

  • les services à la personne
  • l’auto-école
  • brocanteur
  • débitant de tabac
  • etc.

Si l’auto-entrepreneur n’entre pas dans une activité réglementée, l’assurance n’est pas obligatoire mais tout de même fortement recommandée selon l’activité prévue.

Comparer les offres des compagnies d’assurance

Si l’auto-entrepreneur doit s’assurer, il lui faut alors comparer plusieurs assurances et leurs prix. Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’une assurance :

  • Nous l’avons vu, une expertise en entrepreneuriat de l’assureur lui permettra de mieux cibler vos besoins selon votre métier.
  • Bien sûr, on cherche les meilleurs prix; il faut donc que l’assureur soit très clair sur ce point. Vous devez examiner de près les barèmes de prix que l’assureur propose. En voici quelques exemples pour des auto-entrepreneurs :
Exemples de prix (source : tarif assurance auto entrepreneur Assurup)
  • Enfin, les meilleures propositions sont celles qui permettent une inscription et une gestion complète en ligne. Cela n’empêche pas qu’un certain nombre d’assureurs proposent en plus un conseiller dédié en ligne ou par téléphone pour donner des réponse adaptées personnellement.
  • À noter que certaines sociétés d’assurance sont associées à plusieurs partenaires, ce qui donne un choix élargi pour mieux convenir à chaque entrepreneur.

Quelles erreurs éviter lors de la souscription à des assurances pour auto-entrepreneurs ?

On a finalement fait le choix d’un assureur, mais faut-il encore bien considérer plusieurs points pour finaliser son choix. Les points suivants signalent des erreurs à ne pas faire.

1ère erreur : sous-estimer les risques liés à son activité

On voudrait quand même limiter les frais ! Alors on se dit que certains risques sont improbables, que ça ne coûtera pas si cher si ça arrive ! Oui mais attention, si le moindre pourcentage de risque existe, cela signifie qu’il peut quand même arriver et que ce jour-là, si on n’est pas assuré, on met l’entreprise pour laquelle on a fait tant d’efforts en péril.

2e erreur : choisir des assurances inadaptées à ses besoins

La liste des assurances possibles est variée, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont toutes indispensables ! Pour chaque assurance qui semble nécessaire à l’auto-entrepreneur, il doit comparer pour chaque besoin les contrats proposés par des assureurs différents de façon que cela couvre bien les risques de son activité, mais aussi, au meilleur prix.

Les besoins doivent être bien listés car ils sont tout à fait différents si l’entreprise fait de la vente physique ou en e-commerce, des livraisons, du travail de bureau seul ou avec des employés, se déplace chez des particuliers, s’occupe de santé, de mécanique, de réparations d’appareils, etc.

3e erreur : oublier de mettre à jour ses assurances en cas de changement de son activité

Eh oui ! Cela arrive qu’on ait mis en place de nouvelles activités, qu’on occupe de nouveaux locaux plus grands, qu’on ait augmenté le nombre de ses employés, etc. Ou l’inverse, dans le sens de la diminution.

À ce moment là les assurances en place ne correspondent plus vraiment. Il faut alors penser à recontacter son assureur pour ajuster les contrats à ses nouveaux besoins.

Conclusion

Les points clés à retenir sur les assurances pour les auto-entrepreneurs sont :

  • bien évaluer ses risques et ses besoins pour choisir les assurances adaptées
  • vérifier les obligations légales obligeant à prendre telles catégories d’assurances
  • Comparer les offres d’assureurs et choisir les contrats les mieux adaptés à son activité

S’assurer, c’est prendre soin de la protection de son entreprise, de son dirigeant et de ses employés. C’est aussi assurer une pérennité de l’activité de l’auto-entrepreneur en toute tranquillité d’esprit.

FAQ : Assurances auto-entrepreneur

L’assurance est obligatoire pour les activités réglementées.
Pour les activités non réglementées, ce n’est pas obligatoire mais chaque auto-entrepreneur devrait sérieusement considérer souscrire une assurance. Même avec une petite entreprise, les risques existent, et une assurance peut protéger contre des pertes financières importantes.

Les auto-entrepreneurs devraient au moins souscrire à la responsabilité civile professionnelle (RCP) pour couvrir les dommages liés à leur activité.
En fonction du type d’entreprise, d’autres assurances comme l’assurance responsabilité civile exploitation, l’assurance de biens, ou l’assurance de personnes peuvent également être nécessaires.
Certaines activités ont besoin d’assurances complémentaires : assurances santé, assurance cyber-risques- assurance des biens et locaux, décennale…

Pour choisir les bonnes assurances en tant que micro-entrepreneur, évaluez d’abord les risques spécifiques à votre activité. Consultez des professionnels de l’assurance, comparez les offres, et assurez-vous de comprendre les termes et conditions. Adaptabilité et personnalisation sont les clés pour obtenir une couverture optimale.

Comparer les prix est crucial. Obtenez des devis auprès de différentes compagnies d’assurance, mais ne sacrifiez pas la qualité de la couverture pour économiser quelques euros.
Recherchez des offres groupées, des remises pour paiement annuel et ajustez vos franchises pour trouver un équilibre entre coût et protection adéquate.

Évitez de négliger les détails importants, tels que la sous-évaluation des biens assurés ou les exclusions potentielles d’informations cruciales.
Ne choisissez pas une assurance uniquement en fonction du coût ; assurez-vous que la couverture répond correctement à vos besoins.
Prenez le temps de lire attentivement les termes du contrat et posez des questions en cas de doute.
Enfin, mettez à jour votre assurance en fonction de l’évolution de votre entreprise pour rester adéquatement protégé.

1 réactions sur « Tout ce que les auto-entrepreneurs doivent savoir sur le choix et le coût de leurs assurances »

  1. Ping : Courrier des lecteurs : Auto-entrepreneurs, pouvez vous annuler un contrat de site web que vous auriez signé de manière trop hâtive?

Réagissez à cet article