10 choses à préparer avant de demander à une agence web de créer votre site web


 
10 choses à préparer avant de demander à une agence web de créer votre site web

10 choses à préparer avant de demander à une agence web de créer votre site web

Vous êtes entrepreneur, vous lancez une petite entreprise et vous vous dites bien qu’un site internet est un must have pour votre nouvelle société.

Oui, mais voilà, l’informatique n’a jamais été votre fort et vous vous désespérez déjà à l’idée de passer des nuits entières à créer par vous même un site internet professionnel. Comme beaucoup, vous préférez donc vous tourner vers une agence de communication ou autre agence web spécialisée dans le marketing digital pour déléguer cette tâche à des professionnels.

C’est une excellente idée si vos moyens vous le permettent, mais attention, cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas de travail à faire en amont ! Car il ne suffit pas de dire « je veux un site » à une agence pour qu’une semaine plus tard, vous ayez clé en main le site internet de vos rêves… Cela vous demandera très certainement un peu plus d’efforts.

Sans rentrer dans le sacro-saint « cahier des charges », cet article a pour but de vous détailler 10 aspects auxquels vous devez avoir réfléchi avant de vous adresser à un quelconque professionnel à qui vous déléguerez la création de votre site internet.

1/ Définir l’objectif (et l’audience) de votre site internet

Vous voulez créer un site internet, c’est un fait, mais pour quelle raison exactement ?

  • est-ce un simple site « plaquette » que vos prospects pourront consulter avant un RDV pour en savoir un peu plus sur vous ?
  • est-ce une plateforme de marque qui va augmenter votre notoriété auprès du grand public ?
  • votre site sera-t-il un outil pour vos partenaires fournisseurs/distributeurs qui leur procurera des gains de productivité ?
  • espérez vous que ce site internet vous ramène des demandes de devis de clients potentiels en recherche active de fournisseurs ?
  • ou peut-être souhaitez vous directement vendre en ligne vos produits/services dans tout le pays ?

Bien que « la raison d’être » d’un site internet puisse paraître évidente, vous seriez surpris par le nombre de projets web qui échouent (et finissent par coûter des sommes astronomiques) car le donneur d’ordre a manqué de clarté sur ce qu’il attend de son site.

La définition de votre objectif business est certainement la phase la plus importante du projet. Celle-ci ne doit pas se faire sans prendre en compte l’audience que vous espérez atteindre avec votre site.

L’objectif idéal pour votre site est celui qui satisfait à la fois vos exigences business, et les intentions de vos visiteurs.

objectif site internet

2/ Être clair sur la question « pourquoi des gens viendront visiter votre site »

Si vous vendez un produit en ligne, la raison pour laquelle les gens se rendront sur votre site n’est PAS pour acheter le produit en question… Détrompez-vous !

Ils viendront car:

  • vous êtes le seul à proposer une marque bien précise,
  • vous êtes le moins cher sur tout le marché,
  • vous offrez des services additionnels que vos concurrents ne peuvent pas copier,
  • vous personnalisez chacune des commandes,
  • vous possédez un budget publicitaire colossal qui fera grimper votre notoriété en flèche,
  • etc.

Vous l’aurez compris, la réponse à la question « pourquoi les gens viendront visiter votre site » est intimement liée à votre proposition de valeur et au pouvoir d’attraction de votre offre.

Avant donc de faire plancher un prestataire web sur votre projet de site, demandez-vous ce qui vous rendra différent, et qui donnera une bonne raison aux internautes de se rendre sur votre site et pas celui de vos concurrents.

Un outil connu pour vous aider à structurer votre pensée est le canvas de proposition de valeur : il permet d’aligner les caractéristiques de votre offre avec les attentes de vos clients.

canevas-proposition-valeur-1

3/ Vérifier la disponibilité de son nom de domaine

Le nom de domaine est comme l’enseigne qui est accrochée au dessus d’un magasin physique.

  • Il doit être explicite,
  • court,
  • facile à mémoriser et à prononcer.

Vous avez peut-être déjà en tête le nom parfait ? Il vous reste tout de même une étape importante : vérifier qu’il n’est pas déjà pris par un autre !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le site d’un registrar (1and1, OVH, Amen, etc.) et vous pourrez contrôler en moins de 30 secondes si le nom de domaine que vous convoitez est disponible.

Registrar-nom-de-domaine

C’est une rapide vérification qu’il est toujours intéressant de faire avant de faire appel à une agence. Il est conseillé d’acheter son nom de domaine avant même de lancer le processus de création de site internet, de manière à le sécuriser au plus vite.

4/ Se renseigner sur les offres d’hébergement web

Tout site internet est « hébergé » sur un serveur connecté en permanence au web. Il est indispensable de choisir un hébergement qui soit adapté à son projet et pour cela, vous familiariser un brin avec le web hosting est crucial.

Car l’hébergement peut avoir un impact sur la réussite globale de votre site internet : disponibilité, sécurité, rapidité du chargement, restauration des données… Tous ces éléments sont dépendants (en totalité ou en partie) de l’hébergement web de votre site.

En savoir un peu plus sur les principaux aspects à prendre en compte pour l’hébergement de votre site peut vous aider dans vos futures conversations avec votre agence et vous aider à mieux évaluer la qualité / robustesse des offres qui vous seront faites par votre partenaire :

  • type d’hébergement
  • espace disque
  • bande passante
  • fonctionnalités de messagerie
  • protocole de sécurité
  • système de sauvegarde et de restauration
  • système de surveillance
  • support technique
  • qualité de service

Pour vous donner une idée des hébergeurs les plus utilisés en France, le graphique ci-dessous de hostadvice.com fait l’état des lieux des parts de marché en 2019.

Part de marche hebergement web 2019

 

5/ Définir une charte graphique pour votre marque

Votre identité de marque est un des éléments clés de votre différenciation et la pierre angulaire de votre stratégie marketing.

C’est à vous de définir les codes couleur et la charte de communication qui devra être suivie par l’agence pour donner un look & feel au site cohérent avec votre image.

Établissez un document formel qui énonce les principes et règles qui devront être respectées par l’agence dans la création de votre site web : logos, palette de couleurs, police et aussi plus largement, l’impression que vous voulez donner à vos visiteurs, les émotions que vous souhaitez véhiculer

L’image de marque a été théorisée dans de nombreux ouvrages marketing. Cette dernière recouvre 3 principales dimensions : le logo, l’identité visuelle et l’identité de marque.

schema-image-de-marque-2

Source : Basta Communications

6 / Préparer l’arborescence de votre site

Afin de donner une vision plus claire de la largeur et la profondeur du site web à votre future agence, vous devez coucher sur papier la structure de votre site et de ses pages web. Il s’agit ici de déterminer l’organisation générale des services & informations proposés sur votre futur site.

L’une des méthodes pour définir l’arborescence d’un site web est de partir du niveau le plus bas, le contenu, pour remonter jusqu’aux niveaux supérieurs. Cette approche est préférable dans la mesure où elle prend pour point de départ les éléments nécessaires pour atteindre vos objectifs business et satisfaire vos visiteurs à la fois.

  1. Listez toutes les informations nécessaires à inclure sur votre site.
  2. Structurez-le en blocs d’informations.
  3. Regroupez les blocs d’informations portant sur un même sujet afin de constituer le contenu des pages.
  4. Identifiez les liens entre les pages du même niveau, puis rassemblez-les en sections.
  5. Définissez la composition du site en plusieurs rubriques bien distinctes. Opérez à partir de sections portant sur le même thème.
  6. Trouvez les intitulés des rubriques

arorescence-site-web

7 / Concevoir la navigation sur votre site

Tout site internet doit avoir pour objectif de faciliter la navigation de l’internaute. La navigation est un facteur prédominant qui contribue à l’ergonomie d’un site web, l’expérience client et in fine, la conversion.

Même si chaque détail n’a pas besoin d’être anticipé à l’avance, assurez-vous d’être au clair quant à la manière dont chaque visiteur pourra explorer votre site et vos contenus.

Il est recommandé de suivre quelques principes de base pour la navigation de votre futur site web :

  • Toujours afficher le menu principal avec les pages importantes dans l’en-tête du site web
  • Offrir une navigation par catégorie de contenus, que l’on peut faire apparaître dans la colonne de gauche par exemple (ex : « Bordeaux / Bourgognes / Languedocs », ou « Rouges / Rosés / Blancs » ou encore « Vins de moins de 10€ / entre 10€ et 20€ / au dessus de 20€ », etc.)
  • Donner un accès direct à ceux qui veulent aller droit au but (accès « commande rapide », « se connecter à son compte », catégories « best sellers », etc.)
  • Aider les visiteurs à se situer à l’aide par exemple d’un fil d’Ariane pour que l’internaute sache toujours « où il est » et « d’où il vient ».

De manière générale, assurez-vous que votre navigation reste simple et permette vraiment à l’utilisateur d’explorer facilement votre site.

GoogleSEO-Navigation

Et n’oubliez pas que la navigation n’est pas « seulement » le menu principal en haut du site.

  • Cela concerne également les critères de tri qui permettent de filtrer votre catalogue de produits,
  • le moteur de recherches interne à votre site,
  • les liens internes entre vos pages,
  • les mégas menus de votre barre de navigation principale,
  • etc.

8 / Détailler les fonctionnalités spécifiques que vous souhaitez retrouver sur votre site

Dans certains cas, vous pouvez avoir besoin de fonctionnalités critiques par rapport à l’objectif même de votre site, ou qui sont spécifiques à votre métier (par exemple que vous souhaitiez développer un moteur capable de générer des devis à la volée pour des artisans qui rentreront des mesures précises, prises sur leur chantier).

Dans de tels cas, il est important que vous passiez un peu de temps à formaliser et détailler les fonctionnalités en question, notamment :

  • Intitulé de la fonctionnalité : exemple « moteur de génération de devis en ligne ».
  • Objectif : ce sont les actions que la fonctionnalité doit être capable d’effectuer.
  • Description précise : cette dernière permettra à l’agence de voir quels développements seront nécessaires.
  • Critères d’appréciation : comment jugerez-vous si la fonctionnalité est bonne, moyenne ou mauvaise (ergonomie, facilité d’usage, prix du développement, etc.).
  • Priorité : cette fonctionnalité est-elle « vitale », « importante » ou est-ce un simple « confort » ?
  • Contraintes à respecter : par exemple la capacité d’être utilisée simultanément par des milliers d’internautes, ou le temps de réalisation de l’action.

Bon à savoir : certaines plateformes proposent déjà des solutions clé en main qui contiennent plusieurs fonctionnalités « métiers » que d’autres agences auraient à développer / intégrer, c’est le cas par exemple des solutions Webforce (https://www.webforce.be)

Webforce

9 / Se former sur les fondamentaux du SEO

Avoir un site internet c’est bien, avoir un site web qui est visité c’est mieux !

Le référencement naturel est une nécessité absolue pour générer du trafic sur votre site internet et il est crucial que vous en compreniez les bases.

Commencez par définir une liste de mots-clés sur lesquels vous souhaiteriez que votre futur site internet se positionne. Vous pouvez utiliser des outils pour cela, que j’ai déjà évoqués sur ce blog.

Poursuivez ensuite en vous familiarisant avec les bases de ce qu’est le référencement :

  • qu’est-ce qu’une balise META / un sitemap / un fichier robot.txt,
  • comment doivent être structurées vos pages web,
  • à quoi doivent idéalement ressembler vos URLs,
  • l’impact du temps de chargement sur votre visibilité Google,
  • l’importance des liens entrants & la notion de popularité / d’autorité d’un site web,
  • etc.

Je vous invite notamment à lire mon article : Expliquer comment fonctionne le référencement naturel (SEO) à un étudiant.

Star wars SEO

Encore une fois, bien que votre but ne soit pas de devenir un référenceur professionnel, ce bagage technique sera déterminant pour entretenir des discussions constructives avec votre prestataire agence.

10 / Connaître les clauses à vérifier sur le contrat de création du site

En travaillant avec une agence web, il est recommandé de vérifier le contenu de certaines clauses du contrat de service.

En termes de modalités de réalisation du site web, assurez-vous qu’une clause stipule bien que le prestataire a pris connaissance de vos exigences et qu’il s’engage à les respecter, qu’il assurera bien la conception & la coordination globale du projet et qu’il s’engage à prendre en compte les remarques ou réserves émanant de votre part, et soumettra ses développements à votre validation.

Il est aussi de bon ton d’avoir une clause relative aux garanties & responsabilités du projet. En effet, votre agence doit s’engager sur la conformité de ses réalisations, tant par rapport au cahier des charges que du point de vue de la législation en vigueur.

Une clause sur les délais de réalisation implique aussi la responsabilité du prestataire sur les dates de livraison.

Enfin, assurez-vous que le contrat inclut une clause sur la cession des droits de propriété intellectuelle, pour tous les pays et pour toute la durée de protection. Sans cette clause, l’agence web étant « l’auteur » du site web, elle bénéficie par défaut de la protection par droit d’auteur moraux et patrimoniaux sur son oeuvre, ce qui signifierait alors que vous n’auriez aucun droit de modification ni d’adaptation du site.

BONUS : Envisager des maquettes (même à main levée) pour tous les écrans

Dans la plupart des cas, c’est l’agence web elle même qui prendra en charge la réalisation des maquettes du site pour confirmer l’agencement visuel des informations et des principes de navigation.

Mais vous pouvez aussi fournir à votre prestataire vos propres maquettes pour que ce dernier puisse avoir une idée plus précise du rendu que vous attendez de votre site. Dans ce cas, pensez bien à maquetter l’apparence du site sur plusieurs appareils.

Wireframe responsive

Aujourd’hui, la grande majorité des sites sont réalisés en responsive design, c’est à dire que l’apparence du site s’adapte automatiquement à la taille de l’écran de l’internaute. Toutefois, en fonction de l’appareil utilisé par le visiteur – un ordinateur de bureau, une tablette ou un smartphone – vous devez déterminer quels éléments apparaîtront (ou pas) et la forme sous laquelle ceux-ci doivent se présenter.

C’est pourquoi, si vous décidez de réaliser des prototypes vous-même pour mieux briefer votre agence, pensez à décliner vos desiderata sur l’ensemble des écrans pour qu’il n’y ait aucun malentendu avec votre prestataire. Vous gagnerez un temps précieux en évitant des incompréhensions plus tard dans le projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *