#Slideshare du Vendredi : Recherche de croissance et entonnoir Lean Marketing


 

 
Cette présentation met bien en évidence que le Lean Marketing repose sur une panoplie de tactiques et de bonnes pratiques pour acquérir des utilisateurs et en faire des clients. La croissance a des hauts et des bas, mais des tendances s’affirment au fil du temps. Cartographier le cycle de vie de l’utilisateur de votre produit permet d’obtenir l’entonnoir Lean Marketing en 5 phases :
 

  • Phase 1, Acquisition : les utilisateurs viennent sur votre site par des chemins variés, e-mails, blogs, SEO, partenaires, etc…
  • Phase 2, Activation : Quelques uns de ces utilisateurs sont contents de leur première visite.
  • Phase 3, Retention : Parmi eux certains sont retenus et reviennent.
  • Phase 4, Renvoi : et comme ils aiment le produit, ils en parlent à leurs amis et réactivent la phase 2.
  • Phase 5, Revenu : on obtient enfin l’utilisateur qui vous fait gagner de l’argent.
  •  
    Chaque étape de cet entonnoir  correspond à un état de l’utilisateur. Sachant que seulement 1% des utilisateurs acquis en phase 1 atteint la phase 5 du Revenu, le marketer en recherche de croissance devra trouver ses propres tactiques et les meilleures pratiques qui lui correspondent pour faire passer ses utilisateurs le mieux possible d’une étape à l’autre. Par le Lean Marketing bien conduit, il y réussira mieux que par le Marketing traditionnel.

    A retenir:

    • Profil du marketer en recherche de croissance : Il a généralement une bonne formation technologique. Il possède diverses connaissances et outils. Il est ingénieux pour trouver des solutions de croissance. Il a une excellente vue d’ensemble sur les produits et l’entreprise. Il établit des mesures à partir des données qu’il possède, les analyse et y base ses décisions.
    •  

    • Son approche : Il fait en sorte que son produit attire les gens et non que les gens recherchent le produit comme en marketing traditionnel. Il se focalise sur la phase de Rétention et ne valide le produit qu’ensuite.
    •  

    • Ses réseaux : Pour se faire connaître, il n’utilise pas la publicité payante mais des alternatives moins chères ou même gratuites.
    •  

    • Ses procédés : Il définit clairement les tunnels de conversion par des objectifs bien spécifiques, des hypothèses, mise en place d’analyses et enfin des expériences qu’il va optimiser par des tests.

    BoutonNewsletter Suivons nous...


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *