Je vous livre la stratégie « sociale » que j’utilise pour mon blog

Publicité

Réseaux Sociaux

2

Savez-vous combien investir sur Google Ads et combien cela va vous rapporter ?

En complément de cet article, vous pouvez obtenir un accès gratuit à mon calculateur Google Ads pour anticiper votre budget et votre ROI.

Il vous suffit simplement de vous abonner à ma newsletter.

Gratuit | Accès instantané | Tutoriels vidéo inclus

 

Je vous livre la stratégie “sociale” que j’utilise pour mon blog
Je vous livre la stratégie “sociale” que j’utilise pour mon blog
Les médias sociaux -au sens large- sont devenus aujourd’hui des incontournables. D’autant qu’il en existe chaque jour un peu plus, on ne peut même plus tous les citer: Facebook, Twitter, Viadéo, Linkedin, Google Plus, Wikipedia, Scoop It, Wikio, Pinterest, Paper li, Doomiz, WordPress… C’est devenu la jungle. Or il est strictement impossible de se servir de tous ces services sociaux de manière efficace et pertinente. C’est là où s’impose un choix.

Quels médias sociaux utiliser? Où être présent? Quels canaux sociaux, pour quel application et quel objectif? Vagues questions…

Même si chacun d’entre vous auront leurs propres réponse, il m’a paru intéressant de partager avec vous « ma » stratégie sociale, dans le cadre de mon activité de blogging.
 
Toute stratégie de social marketing part du fait que vous devez à la fois atteindre vos propres objectifs, mais aussi ceux de vos internautes. C’est dans cet esprit que j’ai cartographié ma propre manière de faire. L’idée est de vous livrer -pour chaque objectif réciproque entre moi et l’internaute- les services sociaux que j’utilisais. Cela est récapitulé dans le graphique suivant.
 
Stratégie médias sociaux blog business webmarketing management

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 
Remarquez « la progression de l’engagement » que je fais apparaître. Depuis la simple « récolte d’informations brute » jusqu’à la « mise en relation » qui peut ensuite déboucher sur une relation plus avancée, et également bien plus riche.
 
Bien évidemment, ce schéma ne reflète que les « principaux » services sociaux que j’utilise. Il en existe d’autres que j’utilise plus ponctuellement: Digg, Wikio, SlideShare, Technocrati, Reddit, les flux RSS… Mais c’est dans ce type d’exercice que l’on se rend compte le peu d’outils que nous utilisons réellement par rapport à tout ce qui existe.

Mais après tout, ne vaut-il pas mieux utiliser correctement quelques services sociaux, plutôt que simplement « d’être présent » sur tous, sans avoir d’objectifs précis?

Et vous quels sont les services sociaux que vous utilisez le plus? Pour remplir quels objectifs?
 

32 réactions sur « Je vous livre la stratégie « sociale » que j’utilise pour mon blog »

  1. c’est une excellente idée surtout avec l’importance des réseaux il faut avoir des stratégie pour pouvoir atteindre ses objectifs

  2. Très intéressant, et ce qui est fait pour à petite échelle peut être décliné à plus grande échelle pour des marques, c’est une bonne synthèse.

  3. Ça doit te prendre un temps considérable d’entretenir tous ces réseaux…

    Le problème des réseaux sociaux (dans un cadre business) c’est que cela demande beaucoup de temps et que (comme dans la « vraie vie ») si on a le malheur d’arrêter on revient à la case départ.

  4. @c3m: Le trafic sur les réseauxsociaux représentent environ 10% de mon trafic. J’enregistre sur ce trafic +10% de taux de conversion. M

    @Kaliseo: Effectivement, cela prend un peu de temps, mais pas tellement par rapport au retours enregistrés. Hormis le blogging, je dirais que je passe environ 2h/semaines sur les réseaux sociaux, tous confondus.

  5. Article intéressant ! Je rajouterai tout ce qui est guest blogging. Publier en dehors de son blog pour augmenter son trafic est assez contre-intuitif mais plutôt efficace surtout dans la phase de démarrage de son blog.

  6. @L’aventurière: Ooooh oui, tu as tout à fait raison Lucie! J’ai personnement lancé ce blog depuismon guest post sur conseilsmarketing.fr et je te confirme que c’est un excellent moyen d’étendre sa notoriété, surtout au début. D’ailleurs, tu sais que je suis toujours ouvert à de telles collaboration avec des blogueuses de qualité comme toi 🙂

  7. Comme l’a dit Kaliseo, entretenir tous ces réseaux sociaux doit prendre un temps fou, entre ta veille, tes analyses et tes partages… Tu utilises des outils particuliers (client Twitter par exemple) ou tu fais tout à la main ?

  8. Je te prends au mot Matthieu 🙂 Je pense comme Kaliseo, les réseaux sociaux sont très time consuming et le trafic venant de twitter est généralement moins quali (papillonnage). Je suis plus sur la logique du contenu « corner stone » qui dure dans le temps et rapporte du trafic continuellement mais je me trompe peut être 🙂

  9. @Fred: Oui, j’ai effectivement pas mal d’outils pour m’épauler: Seesmic notamment, comme client FB + Twitter, Netvibles pour ma veille, et j’ai également d’autres outils qui me permettent d’automatiser une partie du travail!

    @L’aventurière: Alors c’est décidé, j’attends ton prochain guest post ici 😉 Pour ton approche sur le traficprovenant des réseaux sociaux, je ne partage pas ton approche. Tout d’abord, je constate que ce trafic peut passer jusqu’à +50% de temps en plus pour découvrir un site qu’ils ont connu via les médias sociaux. C’est également un trafic qui se convertit bien si on intègre dans l’analyse les conversions indirectes; on voit que les médias sociaux ont de bonnes synergies avec d’autres sources de trafic.

  10. Bonjour Matthieu

    Les réseaux sociaux sont devenus incontournables tant ils génèrent de trafic.
    Je les utilise (twitter, facebook, linkedin) en 100% automatisé. J’y passe moins d’une demi heure par semaine pour répondre aux éventuelles réactions à mes posts. Pas plus.
    Les retours sont assez intéressants. Si j’y passais un peu plus de temps, j’y gagnerais certainement. Mais… Pas trop de temps.

    Thierry

  11. @Thierry: Merci pour ce commentaire. Effectivement, j’ai également automatisé une grande partie, mais après quelques « couacs », j’ai un peu fait retour arrière. Je me sers de l’automatisation pour les tâches à faible valeur ajoutée, mais j’ai souhaité tout de même rajouté de « l’humain » derrière. Et puis, ce blog ne se base pas sur un modèle économique de type vente de e-book ou de vidéos de formations, qui impliquent d’automatiser réellement la stratégie sociale et relationnelle avec des autoresponders. Néanmoins, il y’a quelques outils que je ne connaissais pas et dont tu parles dans ton dernier article; je les essaierai.

  12. Des fois on se demande si moins de présence n’encourage pas aussi une confiance plus importante de la part des clients.

  13. Bonjour Mathieu,

    Très bonne stratégie sociale.

    Par contre, je ne suis pas fan de réexploiter l’actualité mais plutôt d’essayer de donner des conseils pratiques par rapport à des problématiques et éventuellement en faire un lien avec l’actualité. Donc, j’agis en sens inverse.

    Ensuite, le réseau et les relations sont certainement l’une des clés, après un bon produit ou un bon service pour garantir le succès d’un business.

    Merci pour le partage 😉
    Jérémy Goldyn

  14. Par manque de temps (ben oui que 24h par jour) je me suis complètement désengagé des réseaux sociaux. Je check Twitter et Linkedin de temps à autres, en appliquant la tactique de l’ours devant la rivière : j’attrape les poissons qui se présentent au moment où j’ai faim et je laisse filer les autres sans regret 😉
    Pour ce qui est des news vraiment « importantes » je les verrai de toutes façons surnager dans les médias ou dans mes cercles sociaux réels qui sont ultra-connectés.

    Sinon je suis revenu aux sources : Google Alerts, Flux RSS transformés en Newsletters, et recherches Google.
    Très Web 1.0 mais finalement beaucoup plus facile à gérer au quotidien

  15. Sinon pour ce qui est de l’utilisation des réseaux sociaux comme levier de trafic, le rapport qualité prix est lui aussi assez décevant à moins d’être ultra influent et d’avoir un Klout de 80 mais c’est déjà à ce niveau qu’on jouit d’une certaine audience.
    Sinon comme pour la publicité, dès qu’on s’arrête ça retombe violemment … tandis qu’un SEO en béton résiste par vents et marées si on stratégise bien sa long tail !

  16. @Fabien: Merci pour ton commentaire. Un bon SEO est toujours une bonne arme dans son arsenal… Mais c’est aussi un levier qui a ses limites. Les réseaux sociaux doivent s’inscrire dans une volonté qui surpasse le seul « trafic ». Il doit s’envisager dans une optique de « relation ». Cette relation à beaucoup de valeur pour un site e-commerce, ou celui d’un consultant. Il ne sert à rien de s’engager sur les réseaux sociaux si le seul objectif est le trafic. Et encore, cela reste à discuter éventuellement…

  17. Pareil que Fabien je suis très léger maintenant sur les réseaux sociaux. J’y consacre peut être juste 10 % de mon temps grand max

  18. J’aime bien ta stratégie, mais je ne suis pas convaincu pour son impact pour le SEO, mais cela risque de changer avec le temps

  19. @Jeux de Dora: A vrai dire, je ne cherche pas rellement l’impact SEO dans cette strategie. Effectivement, le SMO s’integre de plus en plus au SEO – et meme le complete quant on parle de preferencement – mais je reste convaincu que pour avoir de vrais resultats avec les medias sociaux, il ne faut pas tout miser sur les impacts connexes que cela peut avoir sur le referencement organique. Ce n’est pas le bon « moyen » pour arriver a sa « fin » d’être bien positionne dans Google…

  20. Je suis toujours septique dans les stratégies SMO, ce qui tu présente est nickel mais ca reste du court terme pour moi, je vois mal les impact a long terme, mais un très bon partage que tu fais

Réagissez à cet article