Post mortem de l’affaire #Mobilegeddon, où pourquoi ce blog est devenu responsive


 

Formation SEO par Olivier Andrieu

Post mortem de l'affaire #Mobilegeddon, où pourquoi ce blog est devenu responsive

Post mortem de l’affaire #Mobilegeddon, où pourquoi ce blog est devenu responsive

Vous l’avez remarqué si vous connaissiez ce blog avant le 18 avril 2015: il a changé de look & feel ! Et cela n’a pas échappé à votre oeil affuté, le site est à présent entièrement responsive ! Après avoir prêché à plusieurs reprise la bonne parole « mobile », j’ai enfin appliqué tous ces bons conseils en adaptant ce blog à tous les écrans.

Comme vous vous en doutez, ce projet de refonte a été largement impulsé par le changement de l’algorithme de Google qui a eu lieu le 21 Avril dernier ; vous ne pouvez pas l’avoir loupé, toute la presse spécialisée en parlait (#Mobilegeddon)…

On attendait une hécatombe : une pénalité SEO très forte sur tous les sites qui n’étaient pas « mobile friendly ».

Cet article vous propose de revenir sur ma « course » jusqu’au 21 avril, et de prendre du recul sur les impacts réels du nouvel algorithme, soit disant dévastateur:

  • Au final, quels ont été les impacts réels, 1 semaine après le changement d’algorithme?
  • Facebook a-t-il profité de Mobilegeddon pour annoncer « discrètement » un gros changement de son côté également?
  • Pourquoi je me suis senti « menacé » par #Mobilegeddon et qu’ai-je mis en place?

Un impact SEO encore limité ; était-ce juste un effet d’annonce?

La catastrophe #Mobilegeddon attendue n’arrive finalement pas?

Moz a publié un article 3 jours après le changement d’algorithme. Sa teneur dépeint un impact encore limité, qui tarderait à venir.

On nous promettait l’apocalypse, il semble qu’on ait à peine senti une secousse.

  • le nombre de tags « Site mobile » dans les SERP n’a augmenté que de 9%
  • sur un « Top 20 » de sites US, seuls 25% semblent « potentiellement » impactés négativement par Mobilegeddon

Et d’autres professionnels du web partagent l’avis que l’impact est resté assez faible.

Ce blog était prêt, et ses performances ont tendance à s’améliorer depuis le 21 avril

Certes, je n’ai pas constaté sur ce blog des mouvements hors normes depuis le 21 avril, mais touchons du bois, les résultats sont plutôt favorables du côté SEO depuis le 21 avril:

  • 20 fois plus de sessions SEO mobiles par rapport à 2014 : dû à Mobilgeddon?
  • Un taux de conversion qui augment de +50% sur le trafic mobile organique : dû à une meilleure experience utilisateur fournie par le responsive?

Ne nous faisons pas d’illusions, il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions claires sur l’impact à long terme de ce changement d’algorithme.

Cela est vrai pour ce blog, mais cela semble aussi l’être pour le reste de l’industrie.

Attention à ne pas tirer des conclusions trop hâtives

Quelque soit le constat qui est fait aujourd’hui sur l’impact SEO de Mobilegeddon, il faut rester vigilant ; pour compléter à 100% la mise en ligne de ce blog, il a fallu atteindre environ 4h pour que les documents soient tous transféré sur le serveur. Et je ne vous parle ici que de ce modeste site. Imaginez-vous le temps nécessaire pour Google pour « propager » sa modification dans tout l’internet; cela peut prendre des semaines.

Par conséquent, nous ne sommes pas à l’abri d’un retour de bâton dans les jours / semaines à venir. D’ailleurs, dans le même article, Moz relève que le phénomène mobile s’est accentué ces deux dernières semaines. Le 19 avril déjà, soit 2 jours avant le lancement du nouvel algorithme, un rédacteur chez Moz constatait que 70% des sites qui apparaissent en 1er page des SERP étaient mobile friendly. On imagine donc que les lignes vont encore bouger dans un futur proche. 

Sans compter qu’on entend déjà quelques histoires qui tournent mal.

On avait pas besoin d’une d’annonce pour savoir que le mobile est bien installé et que le éditeurs de sites web doivent apporter une vraie réponse aux utilisateurs. La visibilité des sites avec une mauvaise expérience utilisateur sur mobile risque dans tous les cas d’être sévèrement pénalisée dans le moyen/long terme.

D’autant que les positions inférieures à 5 risquent de devenir invisibles. Elles sont inévitablement challengées par de nouvelle entités comme les résultats d’applications qui apparaissent spécifiquement pour les SERP mobiles (Google indexe déjà le Play Store). Autrement dit, une bonne expérience multi-écrans ETAIT, EST et SERA une des clés d’un SEO performant.
AppSERPmobileSEO_Mobilegeddon

De son coté, Facebook passe une annonce importante, caché derrière Mobilegeddon

Pendant que les webmasters travaillaient d’arrache pied pour rendre leur site 100% compatible mobile afin de préserver leur SEO, Facebook a choisi de faire une annonce importante, en ce 21 avril 2015.

Le leader des réseaux sociaux a expliqué qu’il privilégiera encore plus les contenus publiés par vos amis, ce qui peut potentiellement encore affecter la portée organique des posts publiés par les pages Facebook des marques (en sachant que, pour le coup, nous avions déjà vécu une hécatombe). En effet, les utilisateurs ont remonté à Facebook, lorsqu’il les a interrogés, que leur première peur était de manquer les publications de leurs amis, leur « vrai réseau ».

Il est rigolo que cette annonce ait été « stratégiquement » faite le 21 avril. Au final, il est possible que cette annonce ait plus d’impact pour certaines marques que le changement d’algorithme SEO de Google !

 Facebook s’est servi de Mobilegeddon comme « d’un arbre pour cacher la forêt »

Le blog de votre serviteur est désormais 100% compatible mobile

AVANT : un site mobile généré avec le plugin WP Touch

En réalité, je savais bien avant le 21 avril 2015 qu’un site optimisé pour les mobiles était important (je serais une honte pour ma profession sinon!)… Mais « système D oblige », j’utilisais l’extension WP Touch pour fournir aux lecteurs une expérience « correcte » sur les petits écrans. Autant j’ai trouvé l’extension simple et puissante, bien foutue, et le rendu plutôt satisfaisant, autant j’étais convaincu depuis longtemps que cela n’était pas la solution optimale:

  • l’affichage mobile marchait mal, et était aléatoire selon les utilisateurs : parfois, vous pouviez vous rendre sur www.matthieu-tranvan.fr avec un smartphone et tomber sur la version desktop, et d’autres fois, c’est le contraire qui arrivait (j’ai déjà reçu plusieurs mails de lecteurs bienveillants qui m’ont prévenu qu’ils voyaient la version mobile sur leur ordinateur de bureau). Bref, faut que ça colle au thème que vous avez sinon vous avez un peu de code à faire…
  • le branding était très pauvre, et mon blog ressemblait vraiment au demi-million d’autres blogs qui utilisent WP Touch: bien sûr un blog doit déjà se différencier par rapport à son « contenu »… mais lorsque le « contenant » est strictement similaire au demi-million de blogs qui ont installé la même extension que vous, difficile de laisser un souvenir impérissable à vos utilisateurs mobile…

APRÈS : Le choix du responsive design

Lorsque l’annonce par Google a été faite, je me suis dis que c’était un excellent prétexte pour travailler sur une nouvelle solution pour mes lecteurs mobiles, autre que WP Touch. C’est donc ainsi que le projet de refonte du blog, en responsive design, à été lancé.

L’objectif principal, celui d’être nativement adapté à toutes les tailles d’écran, a été atteint avec succès.

La preuve, même Google m’a félicité, via son outil de comptabilité mobileTestCompatibiliteMobile_MTV

J’ai également profité de la refonte pour renforcer l’aspect Branding du blog, j’espère que vous l’apprécierez. Je suis preneur de tous vos retours. Contactez moi directement si vous tombez sur quelque chose qui cloche au cours de votre visite sur le blog; on a beau prendre beaucoup de précautions, nous ne sommes jamais à l’abri d’une erreur qui se serait glissée par là.  🙂

Formation SEO par Olivier Andrieu

7 thoughts on “Post mortem de l’affaire #Mobilegeddon, où pourquoi ce blog est devenu responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *