20 techniques SEO faciles à mettre en place pour améliorer votre référencement naturel


 
Kézako?
11
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
20 techniques SEO faciles à mettre en place pour améliorer votre référencement naturel

20 techniques SEO faciles à mettre en place pour améliorer votre référencement naturel

Tous les professionnels du marketing digital savent que le référencement naturel d’un site est un sujet qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le trafic organique est la clé de tous les sites qui arrivent à gagner de l’argent, se développer et survivre.

Pour travailler votre SEO, vous pouvez:

  • Faire appel à une société spécialisée,
  • Vous former vous même grâce à un cours en ligne par exemple,
  • Expérimenter au fil des astuces que vous lisez dans les milliers d’articles qui traitent du SEO

Pour ceux qui prennent la voie du Do It Yourself, il peut arriver que les techniques de référencement naturel trouvées sur la toile nécessitent des compétences techniques poussées. Mais nous ne sommes pas tous des as du code ou des accros des logs.

Dès lors, comment « facilement » améliorer son SEO quand on n’est pas soi même une brute technique?

Je vous ai compilé 20 techniques simples à mettre en place pour améliorer votre SEO. Ces dernières requièrent seulement quelques bases en HTML, et une petite familiarité avec des outils basiques, comme Google Analytics ou Google Search Console.

C’est parti !

Faites le ménage et corrigez les petites erreurs techniques

1 – Assurez-vous que toutes vos balises META <title> sont uniques

Pour moi, la balise <title> est le premier élément à optimiser du point de vue SEO. Il faut que cette balise soit unique pour chacune des pages de votre site Internet. Avoir une balise <title> en double est une erreur bête (qui peut facilement arriver) et qui heureusement est facile à solutionner. Vous pouvez utiliser un outil comme Screaming Frog pour trouver facilement des méta-informations en double sur votre site.

Screaming-Frog-Meta-Description-Screenshot

Vous pouvez télécharger Screaming Frog, auditer votre site et trouver en quelques clics les META descriptions en double.

2 – Diminuez le duplicate content sur votre propre site

Le contenu dupliqué (duplicate content) est mal vu par l’algorithme des moteurs de recherche et peut pénaliser votre site.

  • Avec un outil tel que Siteliner, vous pouvez identifier rapidement les problèmes de contenu dupliqué sur votre site.
  • Vous pourrez alors adapter le contenu pour diminuer votre pourcentage global de duplicate, ainsi faire plaisir à Google.
siteliner duplicate content

L’outil Siteliner identifie sur votre site le contenu dupliqué et vous liste les URLs précises à corriger.

3 – Créez un sitemap.xml

Afin de faciliter l’exploration de votre site, un sitemap XML est un must have. Cela est notamment important sur les sites vastes et complexes, avec des milliers de pages. Vous pouvez vérifier si vous avez un sitemap en ajoutant sitemap.xml ou sitemap.html après l’adresse de votre site dans votre navigateur.

  • La présence d’un sitemap XML aidera Google à mieux comprendre la structure de votre site,
  • l’emplacement exact où se trouvent les pages
  • et, plus important encore, à faciliter l’accès à votre site.
sitemap xml impact on seo

Avoir un sitemap XML permet de faciliter le travail d’exploration du robot Google, et ainsi accélérer l’indexation de vos pages.

4 – Solutionnez tous vos problèmes d’erreurs 404

Google déteste les erreurs d’exploration sur votre site. Autant vous dire qu’une page 404 envoie un très mauvais signal à l’algorithme quant à la qualité de votre site.

  • C’est pourquoi si une page n’est plus disponible, il vous faut faire une redirection 301 vers la page qui correspond le mieux à celle dont l’URL ne fonctionne plus.
  • Vérifiez également qu’aucun lien interne à votre site ne pointe vers une page 404.
301RedirectSimple

Une redirection 301 indique aux moteurs de recherche que l’URL a été définitivement « déplacée » à une autre adresse.

5 – Supprimez le contenu dupliqué lié au sous-domaine www

C’est souvent l’erreur de duplicate content à laquelle on fait le moins attention, mais si votre site est accessible aussi bien avec que sans « www », vous avez sans doute des problèmes de contenus dupliqués. Vous pouvez faire une URL canonique pour dire à Google quelle URL de votre domaine est « l’officielle ».

Canonical-tag

Vous pouvez utiliser une URL canonique pour corriger le duplicate entre un site accessible avec et sans les « www »

6 – Suivez les conseils de l’extension Lighthouse, un outil « officiel » de Google pour améliorer votre SEO

L’extension Lighthouse permet aux développeurs et autres webmasters d’effectuer une vérification de base de l’état de l’optimisation du référencement, et ce, pour n’importe quelle page web. C’est un excellent moyen de vérifier « à la volée » si vos pages web respectent les fondamentaux du référencement naturel. Bien entendu, vous ne pouvez pas réaliser un audit SEO complet avec cette extension, mais elle a le mérite de donner des conseils actionnables pour les référenceurs débutants ou confirmés.

Lighthouse SEO

Lighthouse est une extension créée par Google et qui vous permet de réaliser à la volée un audit SEO basique

Soignez la qualité de votre contenu, soyez le plus pertinent possible pour votre audience

7 – Créez un contenu qui répond directement aux questions de votre persona

Trouver de bonnes idées de contenu ne consiste pas seulement à trouver un mot clé pertinent sur lequel vous souhaitez vous positionner dans Google. Tout votre contenu doit résonner directement avec votre persona.

  • Chaque fois que vous préparez un nouveau contenu, commencez par regarder les questions que se pose l’audience que vous ciblez.
  • À partir de là, alignez les questions avec des mots clés (et leur volume de recherche)
  • et ainsi produire un contenu qui sera recherché et qui va vraiment satisfaire vos internautes.
Answer-The-Public

Vous pouvez utiliser un outil comme Answerthepublic.com pour avoir une cartographie des principales questions que se posent votre audience autour d’un sujet donné.

8 – Ajoutez des informations « locales » sur votre site

Certains sites ne mettent aucune information géographique, pour se donner une image de « grande corporation ». C’est une erreur certaine du point de vue SEO. Car Google, qui cherche à être toujours plus pertinent pour ses utilisateurs, pousse de plus en plus de résultats « locaux » en haut de la page de résultat.

  • En effet, la proximité géographique a été identifiée comme un facteur clé dans les classements des recherches locales,
  • ce qui signifie que des personnes différentes, situées à des endroits différents,
  • recevront des résultats différents pour les mêmes requêtes.

Pour votre entreprise, c’est une opportunité de capter un trafic additionnel, provenant de requêtes faites proches de vous ou qui intègrent une dimension locale.

local serp moz

Déjà en 2015, Moz avait mis en lumière le fait que 15% des résultats Google étaient des résultats « Locaux »

9 – Supprimez les vieux articles ou remettez les au goût du jour

Garder sur son site des contenus « poids mort » n’est pas forcément un bon choix SEO. Olivier Duffez, du célèbre site WebRankinfo, avait d’ailleurs mis en lumière le fait que les sites pénalisés comptaient en moyenne +30% des pages qui n’avaient pas généré la moindre visite depuis les moteurs de recherche. Si tel est votre cas, comment agir?

  • Si vous voyez qu’un contenu aurait besoin d’être « rafraîchi », c’est peut-être le moment de le faire.
  • Autre alternative: vous pouvez fusionner le contenu avec un autre, puis désindexer l’URL dans votre robot.txt
  • Si l’article est totalement dépassé (ex: une vieille actualité qui n’a plus lieu d’être), supprimez-le.
  • Idem, si vous avez des articles qui n’ont pas généré la moindre visite en référencement naturel sur les 12 derniers mois, il est certainement temps de les supprimer.
page inactive webrankinfo

Dans son article, Olivier Duffez expose le cas d’un site perdant continuellement du traffic organique à cause d’un trop grand nombre de pages « inactives » c’est à dire qui ne reçoivent aucune visite organique sur les 12 derniers mois

Gérez au mieux les liens internes et les liens sortants

10 – Renforcez votre internal linking

La tactique la plus simple et la plus négligée pour améliorer le classement d’une page consiste probablement à établir des liens internes vers celle-ci. Vous devez avoir pour objectif de créer un réseau organisé et complet de liens internes reliant toutes vos pages.

  • Même si vous avez une navigation & une arborescence « parfaite », il y’a toujours des opportunités pour linker directement une page à une autre.
  • Par conséquent, gardez toujours à l’esprit d’ajouter des liens internes lors de la création & la mise en ligne d’un nouveau contenu / d’une nouvelle page.
  • La manière la plus intelligente de travailler ses liens internes est de se focaliser en priorité sur des pages déjà positionnées en 2ème page de Google: un simple « boost » peut parfois leur faire passer la porte de la première page et vous ramener ainsi un trafic additionnel non négligeable.
SearchConsolePageinternallink

Dans Google Search Console, il est possible d’identifier les pages qui sont positionnées en 2e page de Google; cela sont les pages prioritaires sur lesquelles vous devriez focaliser vos efforts de maillage interne.

11 – Ajoutez des liens sortants vers des sites d’autorité

Les liens vers d’autres sites Web sont bons pour votre référencement, même si cela peut sembler un peu contre-intuitif. Les liens externes jouent un rôle important dans la façon dont Google et les autres moteurs de recherche voient votre site, car citer des sources d’autorité rend votre contenu plus fiable et plus crédible. En conséquence, un lien vers des sources fiables peut réellement aider vos efforts de référencement. Bien entendu,  ne faites un lien que si les informations du site web externe sont pertinentes par rapport à celles de votre contenu.

outbound-links-best-practices-1024x1024

En matières de liens sortant, ne renvoyez que vers des sources pertinentes et d’autorité, sans pour autant en abuser !

12 – Supprimez les liens cassés

Dans la même lignée que ce que nous avons vu plus haut avec les pages 404, sachez que garder des liens cassés sur votre site peut pénaliser votre SEO.

  • La bonne nouvelle est que si vous utilisez une plateforme répandue, il y a sans doute un plugin pour vérifier cela automatiquement (par exemple Broken Link Checker sur WordPress).
  • Sinon, vous pourrez trouver facilement des sites qui vous proposeront de lancer un audit gratuit pour repérer les liens non fonctionnels sur votre site.
broken links

En plus d’envoyer un mauvais signal SEO aux moteurs de recherche, les liens cassés sont particulièrement déceptifs pour l’expérience utilisateur,

Améliorez l’expérience utilisateur en respectant ces principes basiques

13 – Améliorez la structure de vos contenus pour les rendre plus lisibles

Plus vos contenus seront faciles à lire, plus vous pouvez espérer retenir le visiteur sur votre page (ce qui est un excellent signal SEO).

  • Aidez le lecteur (et les moteurs de recherche) à comprendre la logique de votre contenu en les structurant avec des balises H1, h4, H3, etc.
  • Utilisez les listes à puces, et le gras pour améliorer la lisibilité de vos contenus. En plus de mieux satisfaire vos visiteurs, l’algorithme de Google appréciera également.
readability

Faire des contenus « lisibles » reste une recommandation clé pour un bon SEO

14 – Assurez-vous que votre site est mobile friendly

Il est impossible d’ignorer l’incroyable impact des appareils mobiles sur la vie quotidienne des internautes. Par conséquent, s’assurer que l’expérience utilisateur de son site est compatible avec ces appareils est plus que jamais crucial.

  • Vous pouvez vous rendre directement dans votre Google Search Console, qui intègre désormais un rapport « Ergonomie mobile ».
  • Dans la section « Performances », il est aussi possible de comparer vos positions SEO pour chaque type d’appareil.
Google search console ergonomie mobile

Le rapport d’ergonomie mobile dans Google Search Console vous alertent en cas d’erreurs qui pourraient entacher l’expérience utilisateur sur mobile

15 – Redimensionnez vos images pour améliorer le temps de chargement

Le temps de chargement est le temps qu’une page HTML met à s’afficher en entier. Et pour votre SEO, c’est d’une importance capitale. Saviez-vous qu’il existe une technique banale pour améliorer la vitesse de votre site? Simplement, redimensionner ses images pour qu’elles soient moins lourdes à charger. C’est une technique simple, mais qui a vraiment le mérite d’avoir un impact direct sur vos temps de chargement. Une fois que vous avez redimensionné votre image, vous pouvez également utiliser un outil tel que kraken.io pour la compresser.

compression image et temps de chargement

Yotta a conduit ses propres tests et a constaté qu’en réduisant la taille des images, le temps de chargement pouvait être amélioré de 70%

 

Fignolez les éléments qui apparaissent dans les SERPs

16 – Ayez des URLs « propres », compréhensibles par le commun des mortels

S’assurer que votre URL est intelligible est un critère important pour votre SEO.

  • Idéalement, vous devez utiliser votre mot-clé cible dans l’URL
  • et éviter d’utiliser des caractères spéciaux, des symboles, des crochets, des virgules, etc.
  • Utilisez des tirets pour différencier les chaînes de votre structure d’URL, du type « https://www.domaine.com/titre-avec-mot-clé.html ».
  • Évitez d’avoir également des URLs trop longues, qui risquent de diluer leur impact SEO.
url rewriting

Vos URL apparaissent dans les résultats des moteurs de recherche. Assurez-vous qu’elles soient compréhensibles, courtes et qu’elles incluent vos mots clés cible

17 – Revoyez vos META descriptions pour améliorer votre taux de clic (CTR)

La balise META <description> est le paragraphe de texte qui apparait dans les résultats de recherche (en noir), sous le titre de votre page (en bleu). En SEO, on appelle cela le « snippet« . Elle doit contenir des arguments qui incitent l’internaute à cliquer pour voir votre page, et un appel à l’action.

  • Vous pouvez ainsi obtenir plus de clics avec des descriptifs plus attirants,
  • ce qui favorisera votre taux de clic (CTR) dans les résultats de recherche,
  • ce qui aidera l’algorithme de Google à comprendre que votre résultat est pertinent (et donc aura une meilleure probabilité d’être mieux classé dans le futur).
Longueur META description

Pour être le plus attirante possible, gardez une META description entre 120 et 158 caractères.

18 – Ajoutez des données structurées (HTML markups) dans vos pages

A ma connaissance, les performances induites par l’ajout de markups n’a jamais vraiment été prouvé dans la communauté SEO. Cependant, il ne fait aucun doute qu’il ajoute de la clarté à votre code, et des signaux pour le robot Google et facilite donc son travail.

  • Cela peut alors aider votre classement SEO, ne serait-ce que par la reprise dans les pages de résultats de certains extraits de code (exemple: avis clients).
  • Schema.org est le site où vous pouvez trouver toues les « micro-données » qui pourraient s’appliquer à votre site.
  • Pour les mettre en place, des connaissances basiques en HTML sont suffisantes.
HTML markeup

Les données structurées sont parfois reprises directement dans les résultats de recherche

Gagnez facilement des backlinks avec ces astuces

19 – Demandez un lien à tous les sites qui mentionnent votre marque

Si un site Internet vous cite déjà dans son contenu, il est raisonnable de penser qu’il sera simple d’obtenir un backlink en retour, à partir du moment où votre nom est mentionné. Dès lors, comment identifier où votre marque est citée?

  • Faites de simples recherches Google pour commencer,
  • et pensez à mettre en place une Alerte Google sur votre nom de marque pour identifier automatiquement qui parle de vous.
google alert

Mettre en place une alerte Google est le moyen le plus simple d’être averti automatiquement dès qu’un autre site parle de vous.

20 – Demandez à vos fournisseurs de faire un lien vers votre site

Les autres sites qui accepteront sans difficultés d’ajouter un lien qui pointe vers votre site est certainement celui de vos fournisseur. On dit que le client est roi… Alors pourquoi ne pas demander à vos fournisseurs de vous ajouter sur une page « où acheter nos produits» ou « références clients »?

clients-links

Ils est commun que vos fournisseurs aient une page du type « références clients ». Vous pouvez alors tout simplement leur demander d’ajouter un lien pointant sur votre site.

Conclusion

J’espère que l’ensemble de ces « astuces » vous seront utiles. Malgré tout, il est important de rappeler qu’on ne peut pas « duper » le moteur de recherche. Si vous essayez, tôt ou tard, la machine vous rattrapera.

Voilà pourquoi les sites qui occupent durablement les premières positions de Google sont ceux qui proposent un contenu unique, informatif, engageant et vraiment utile pour l’internaute.

Votre premier objectif en SEO doit donc être de créer du contenu que les lecteurs adorent, et vous verrez, les moteurs de recherche vous aimeront aussi.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

One thought on “20 techniques SEO faciles à mettre en place pour améliorer votre référencement naturel

  • 1 mars 2019 at 18 h 14 min
    Permalink

    Pour trouver les 404, il y a le logiciel gratuit Xenu Link Sleuth, très facile à utiliser et très pratique. Je vous le conseils vivement !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *