#Infographie du Mercredi : La cheklist pour être en conformité avec le RGPD


 
Kézako?
15
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

En tant que consommateur, vous avez dû suivre la saga RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) éclore un partout dans la presse et l’actualité. La collecte des informations par les entreprises s’intensifiant, on peut se demander si les firmes s’engagent sur la non-utilisation des données recueillies dans un cadre qui dépasse ce à quoi l’individu a consenti ?

Eh bien justement oui, il le faudra car très bientôt, à partir du 25 Mai 2018, toutes les entreprises, grandes ou petites, leurs sous-traitants hors UE compris, doivent, sous peine de pénalités, se conformer au Règlement Général sur la protection des Données (RGPD) applicables dans les 28 états membres de l’UE.

Quels sont les objectifs de ce Réglement ?

  • Redonner aux citoyens le contrôle de leurs données personnelles
  • Responsabiliser les acteurs traitant des données.
  • Crédibiliser la régulation à travers un système de pénalités.
  •  

    Les entreprises qui ne respecteront pas les règles se verront pénalisées lourdement. (source: Plezi)

    Il s’agit donc d’une évolution conforme aux attentes et aux nouveaux comportements des consommateurs. Et qu’en est-il sur l’impact des actions marketing des entrepreneurs pour être en conformité avec le RGPD ? Ce sont des enjeux stratégiques qui nécessitent de tenir compte de 4 points :

  • Le consentement.
  • L’accès aux données
  • Le droit à l’oubli.
  • L’obligation de notification en cas de fuite de données.
  •  
    Alors suivez l’excellente infographie de Plezi que je vous propose aujourd’hui pour être bien conforme aux objectifs du RGPD. Et avec la deadline qui approche, si vous voulez encore plus de contenu pragmatique sur le sujet pour assurer une transition en douceur, je vous invite à télécharger aussi leur livre blanc RGPD qui est gratuit et très complet (26 pages).
     

    A retenir:

    • En interne, le data protection officer sera obligatoire en France dans certaines entreprises le 25 mai 2018 : il devra avoir une expertise juridique et technique en matière de protection des données personnelles. Dans tous les cas, il faudra tenir un registre numérique.
    •  

    • Le consentement :
      • Vous devrez afficher clairement la demande de consentement dans vos Conditions générales de vente ou/et d’utilisation.
      • Donnez la possibilité à chaque utilisateur de retirer facilement son consentement.
      • Conservez un enregistrement de tous les consentements.
    •  

    • Sur votre site :
      • Créez une page spéciale où le contact pourra créer, modifier ou supprimer ses données.
      • Pensez à modifier vos conditions générales de ventes et/ou d’utilisation.
      • Mettez bien vos conditions d’utilisation des données qu’on vous confie.
    •  

    • Dans vos formulaires : Informez clairement comment les données seront utilisées, puis demandez le consentement de votre contact avant qu’il ne coche la case d’acceptation.
    •  

    • Dans vos E-mailing :Dites comment les données seront traitées. Pensez à inclure un lien bien visible de désinscription. Il est important d’ajouter un CTA pour consulter, modifier ou supprimer des données.

    Partager sur Twitter
    Partager sur Google+
    Partager sur LinkedIn
    Partager sur Pinterest
    +

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *