Les sollicitations des influenceurs par les marques


 
Kézako?
30
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 

Les sollicitations des influenceurs par les marques

Les sollicitations des influenceurs par les marques

Nous recevons aujourd’hui sur le blog Guillaume, cofondateur de Reech. Il a déjà fondé plusieurs entreprises : SEOh (agence de référencement), RocketLinks (plateforme de mise en relation entre médias et annonceurs) et maintenant Reech (plateforme d’influence marketing). Après avoir sondé près de 800 influenceurs français pour passer au crible leurs interactions avec les marques, ils viennent de publier début 2017 la première édition de leur étude annuelle Reech.  Il nous livre ici un résumé intéressant de cette étude qui lève le voile sur les sollicitations auxquelles sont soumis les influenceurs par les marques.


Lorsqu’un influenceur acquiert une certaine notoriété, un phénomène se produit : les marques le contactent pour lui proposer un partenariat. Et oui, bienvenue dans l’influence marketing ! L’idée est d’identifier les personnes influentes, et de collaborer avec elles pour accroître sa visibilité de marque.

Faisons le point sur les sollicitations des influenceurs par les marques grâce à l’étude Reech 2017.

La fréquence des demandes de partenariats

En collaborant de manière rapprochée avec des influenceurs, les marques s’assurent d’atteindre des communautés larges et particulièrement engagées. Avec notre étude sur les Influenceurs et les Marques en 2017, nous nous sommes aperçus que ces sollicitations étaient de plus en plus nombreuses.

  • La plupart des influenceurs français (41,4% d’entre eux) sont contactés 1 à 3 fois par semaine, ce qui fait déjà pas mal.
  • Pour plus de 13%, ces sollicitations vont jusqu’à plus de 10 fois par semaine.

Pourquoi de tels écarts ? Cela dépend du profil de l’influenceur, de la taille de sa communauté, mais aussi du support sur lequel il exerce son influence.
En effet, certains types d’influenceurs sont plus contactés que les autres.

Les marques sollicitent le plus ceux qui s’expriment sur des blogs (71,7%), Instagram (48,1%) ainsi que Facebook (22,6%).

Et elles ne tardent pas à faire leur demande de partenariat quand un influenceur leur tape dans l’œil. Pour 78% des influenceurs, le premier contact a eu lieu au tout début de leur activité (moins de 6 mois à 1 ou 2 ans). En effet, les marques souhaitent toutes être la première à collaborer avec un influenceur encore inédit.
Les demandes des marques sont donc fortes. Cependant, à travers notre étude, nous constatons que seulement 26,6% des 800 influenceurs répondent à la totalité de ces demandes de partenariat.

  • le produit n’a pas de rapport avec l’activité de l’influenceur,
  • les valeurs véhiculées ne sont pas celles qui lui tiennent à coeur,
  • la prise de contact n’a pas été satisfaisante, etc…
  • Malgré tout, la plupart des demandes aboutissent. A ce jour, 67% des influenceurs ont réalisé plus de 10 partenariats avec les marques. Leur acceptation dépendant bien sûr également de critères financiers…

    Concernant la rémunération des influenceurs

    La rémunération des influenceurs, justement, parlons-en ! C’est souvent un sujet tabou, sur lequel nous aimerions lever le voile.
    Aujourd’hui, seuls les influenceurs stars arrivent à vivre grâce aux partenariats. Ce qui représente une partie infime des influenceurs. A l’inverse donc, les influenceurs de moyenne traine ne vivent pas de ces partenariats. Pour près de ¾ d’entre eux, leur activité menée sur leurs réseaux sociaux est une activité secondaire. Pour les marques cela a tout de même un avantage. Ça leur permet de proposer de plus petites rémunérations et de multiplier les partenariats.
    Vous voulez des chiffres ? Alors sachez que 89,5% des influenceurs français gagnent moins de 5000 € par an avec leurs réseaux sociaux. Notons au passage que la rémunération dépend fortement de la taille de la communauté :

    • Les influenceurs possédant moins de 500 followers touchent par exemple moins de 1000 euros sur un an.
    • A l’inverse, 20% des influenceurs dont la communauté dépasse les 100 000 abonnés gagnent entre 20 000 et 50 000 euros par an,
    • voire plus de 50 000 euros pour 8,89% d’entre eux.

    Ces tendances se confirment si on regarde les rémunérations pour un partenariat (et non sur une année entière) :

    • 12,28% des influenceurs dont la communauté est inférieure à 1000 followers bénéficient d’une rémunération comprise entre 100 et 200 euros,
    • contre 23,08% des influenceurs avec plus de 100 000 abonnés.

    Plus la communauté de l’influenceur est grande, plus il peut espérer être bien rémunéré, donc.

    Précisons toutefois que sur nos 800 influenceurs, 25,6% d’entre eux ont été sollicités par des marques ne leur proposant aucune rémunération. Malgré tout, les rémunérations proposées par les marques correspondent aux attentes de 46% des influenceurs.

    Conclusion

    Avec en moyenne 3 partenariats par semaine, les influenceurs sont devenus de véritables ambassadeurs des marques.

    C’est donc un vrai challenge pour celles-ci de se faire choisir par les influenceurs qu’elles ont repérés. Plus que sur la rémunération, elles doivent jouer sur la façon dont elles prennent contact avec eux. Il s’agit en effet d’un des critères les plus importants pour les influenceurs. Nombreux acceptent ou refusent un partenariat en fonction de la façon dont la marque va les approcher. Pensez-y !

    Partager sur Twitter
    Partager sur Google+
    Partager sur LinkedIn
    Partager sur Pinterest
    +

    One thought on “Les sollicitations des influenceurs par les marques

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *