#Slideshare du Vendredi : Quel est l’avenir de l’impression à l’ère du digital?


 
Kézako?
1
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Depuis longtemps et encore aujourd’hui les supports marketing ont souvent été des flyers, des cartes de visite, des affiches….. On dispose toujours pour les imprimer de plateformes d’impression en ligne telles que www.helloprint.fr, simples à utiliser et abordables en prix.
 
Cependant on peut se demander si on peut remplacer cette impression conventionnelle par quelques chose de plus adapté à l’âge du digital ?

En effet, nous n’avons plus besoin d’imprimer forcément pour faire passer l’information : la technologie digitale a créé une explosion telle des medias virtuels que les communications « physiques » sont plus rares aujourd’hui.
 
Tout ce qui reste imprimé est donc toujours un objet : feuille de papier, affiches, objets publicitaires variés…

Le langage des objets imprimés

Nous pouvons tous constater que les objets imprimés nous « parlent » dans un langage que chacun comprend intuitivement, à travers sa matière, sa structure, sa forme, sa taille…. Ainsi les objets transmettent de nombreux signaux que nous pouvons ressentir car nous avons été « imprégnés » pendant plus de 550 ans par ce « langage imprimé » et nous savons le reconnaître.

Jean Paul Sartre l’exprime ainsi :
« Notre ressenti pour les choses que nous possédons nous dit qui nous sommes. »
 

La rencontre première avec un objet imprimé est toujours tactile, voire émotionnelle. Ainsi l’objet peut dire quelque chose de différend du message qu’il porte. Les mots et les images déclenchent un processus intellectuel qui fait que les objets sont traités intuitivement donc rapidement et sans effort.

L’effet de l’objet imprimé sur le consommateur

L’objet est toujours gagnant : l’attirance vers l’objet imprimé se déroule toujours dans le même sens depuis le consommateur jusqu’à la proposition du produit/de la marque :

  • Le consommateur est en contact avec l’objet imprimé, le touche, le regarde,
  • il intègre le design de l’objet, la disposition des éléments,
  • il réalise le message, le contenu porté par l’objet,
  • il s’en fait une idée cérébrale,
  • il réalise la proposition,
  •  

    Tout repose donc sur l’attirance. Si le consommateur n’est pas attiré par cet objet imprimé, tout s’arrête et il n’ira pas jusqu’à la proposition de la marque.

    Les objets bien imprimés nous ouvrent aux messages des marques, aux idées proposées et à leurs valeurs car ces objets sont substantiels, on les a en main, ils nous touchent au coeur, nous les ressentons. C’est du tactile, de l’émotionnel.
     

    L’opportunité de l’impression face à la technologie digitale

    le Big Data crée une communication super personnalisée mais pas intime contrairement au pouvoir immense des objets physiques qui amène les gens vers le relationnel.

    En marquant le coeur et l’esprit des consommateurs, la technologie digitale permet à l’impression de basculer du simple moyen d’information au message émotionnel.
     

    A retenir:

    • L’impression dans l’ancien temps : Mediévale
      C’était l’information en premier.
       
      On la mettait dans un « véhicule » sans importance et aussi bon marché que possible : un morceau de papier en 2 dimensions faisait l’affaire. Il n’y avait que le message sur cette surface qui comptait. Il était informatif et instructif.
       
      C’était la COMMUNICATION !
    •  

    • L’impression Moderne : à l’ère digitale d’aujourd’hui et dans le futur
      C’est l’émotion en premier.
       
      Les messages sont secondaires car toutes les informations peuvent se trouver en ligne. Les objets imprimés sont en 3 dimensions, leur forme physique raconte une histoire et les qualités intrinsèques de l’objet donne un signal de valeur.
       
      C’est une EXPÉRIENCE !

    BoutonNewsletter Suivons nous...


    Partager sur Twitter
    Partager sur Google+
    Partager sur LinkedIn
    Partager sur Pinterest
    +

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *