#Infographie du Mercredi : Les licences Creative Commons


 
Kézako?
1
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 
En 2001 a été fondée aux Etats-Unis l’organisation à but non lucratif Creative Commons. Le but de cette organisation est de proposer une solution alternative légale aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle. Creative Commons a été créée pour répondre à un besoin réel, dans un contexte où le partage des contenus se développe à vitesse grand V, empruntant l’autoroute de l’information qu’est Internet. Car en effet, l’objectif recherché par Creative Commons est d’encourager de manière simple et licite la circulation des œuvres, l’échange et la créativité. Ainsi, les licences CC sont particulièrement adaptées lorsqu’un éditeur souhaite « viraliser » sa création et faire en sorte qu’elle soit distribuée le plus largement possible.
 
En revanche, elle ne solutionne pas toutes les problématiques de gestion de la propriété intellectuelle, dans le cas par exemple de la création d’une marque ou du dépôt d’un brevet. Car pour certaines entreprises, ou cabinets de conseil, la propriété intellectuelle est stratégique pour le business et demande une gestion ultra-professionnalisée. Ainsi la gestion des marques / brevets devient LE pilier stratégique de l’organisation, et le principal garant de sa pérennité.
 
En France, c’est L’INPI qui enregistre tous les brevets, marques, dessins et modèles et les protège. L’INPI est un établissement public, entièrement autofinancé, placé sous la tutelle du ministère de l’Économie. Mais dès lors que vous souhaitez faire appliquer des droits de propriété intellectuelle plus flexibles, pour faciliter la diffusion de votre travail, alors les licences Creative Commons -qui ne nécessitent aucune démarche particulières– sont faites pour vous.

A retenir:

  • Il existe 6 types de Licences Creative Commons différentes
  • Chaque licence est choisie par l’auteur, qui informe graphiquement le public que certaines utilisations sont autorisées à l’avance.
  • Dans toutes les typologies de licences, on notera que l’attribution du document à son auteur, l’autorisation de la copie, du partage, de la diffusion et de la distribution sont systématiques.
  • Avec les licences de type « NC », l’auteur peut empêcher l’exploitation commerciale de son document par un tiers
  • Avec les licences de type « ND », l’auteur s’assure que son travail sera partagé dans les mêmes conditions, c’est à dire sans modifications



Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

2 thoughts on “#Infographie du Mercredi : Les licences Creative Commons

  • 14 août 2014 at 9 h 44 min
    Permalink

    Je n’avais jamais approfondi mes connaissances sur la licence « Créative Commons », du coup en lisant ton article je me rend compte que c’est une très bonne idée pour les artistes qui veulent se faire connaître et partager leurs oeuvres facilement.
    Merci pour toutes ces informations et pour l’infographie!
    A bientôt Mathieu!

  • Pingback: #Infographie du Mercredi : Les licences Creativ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *