Paiement en ligne et piratage – Le cas des cartes prépayées


 
Kézako?
6
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Paiement en ligne et piratage - Le cas des cartes prépayées

Paiement en ligne et piratage – Le cas des cartes prépayées

Suite aux piratages récents de certaines cartes prépayées, Victoria nous délivre des conseils en matière de sécurité pour éviter ces déconvenues et nous donne aussi des pistes pour se préserver d’arnaques sur le web.


Il y a une question récurrente que vendeurs et acheteurs se posent quand on parle de commerce électronique : comment sécuriser les paiements et éviter les fraudes ou vols de données ?

Bien que de nombreuses solutions de paiement sécurisées soient mises en place par les vendeurs, les banques et de nombreux acteurs du Web, il n’existe pas vraiment de moyens totalement infaillibles et le risque zéro est une légende. Preuve en est avec les cartes de crédit prépayées, un outil de paiement de plus en plus en vogue et réputé comme très sécurisé qui connaît quelques problèmes de piratage en Belgique.

1. Le cas des cartes prépayées

Les cartes prépayées, comme celles proposées par Paysafecard par exemple, proposent un moyen de paiement de plus en plus répandu qui permet de régler ses achats en ligne.

Elles fonctionnent sur le même principe que les recharges de téléphone, mais intègrent une puce Visa ou Mastercard. C’est une carte de crédit que vous rechargez et qui n’est liée à aucun de vos comptes. Vous pouvez donc payer avec cette carte sans avoir à donner vos informations personnelles.

Il existe cependant des failles, notamment humaines, qui entraînent des fraudes via ce moyen de paiement. Les fournisseurs en sont bien conscients et tentent d’informer les utilisateurs des précautions à prendre : à ce sujet, vous pouvez lire les conseils prescrits par Paysafecard . Nous vous en livrons quelques-uns en supplément :

  • Assurez-vous d’utiliser une connexion privée lorsque vous souhaitez recharger votre carte. Bien qu’une intrusion soit toujours possible, vous êtes davantage susceptible de rencontrer des problèmes sur un ordinateur qui n’est pas le vôtre avec un accès à un réseau public plutôt que sur votre propre machine et votre réseau domestique.
  • Si vous devez joindre le service client de votre carte prépayée par téléphone, assurez-vous également de le faire depuis une ligne privée et isolez-vous des oreilles indiscrètes.
  • Enfin, veillez à signaler tout email ou courrier vous demandant d’utiliser des cartes prépayées pour des raisons obscures. Si vous ne possédez pas de carte prépayée, suivez la procédure expliquée par la CNIL pour signaler la fraude

Vous l’aurez compris,les risques les plus importants résident dans les tentatives de spam et de phishing qui se montrent de plus en plus élaborées comme en atteste cet article

2. Les points à vérifier avant tout achat en ligne

Vous pouvez et devez prêter une attention particulière aux sites web sur lesquels vous achetez, surtout si ceux-ci ne font pas partie des acteurs du Web les plus connus.

Outre la vérification de la présence de paiement sécurisé symbolisé par le protocole https, retrouvez la présence d’un cadenas au niveau de l’adresse ainsi qu’une page dédiée aux conditions générales de ventes.

Voici d’autres points auxquels vous devriez prêter attention pour attester de la sériosité d’un site marchand.

Et pour les marchands web, veillez à vous tenir au courant des changements à attendre en 2015 concernant la réglementation e-commerce. Vous pouvez les retrouver dans cet article.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

2 thoughts on “Paiement en ligne et piratage – Le cas des cartes prépayées

  • 13 août 2015 at 9 h 41 min
    Permalink

    Les risques en ligne existent mais les plus grands risques sont souvent liés aux personnes qui nous entourent au moment de l’achat

  • 31 octobre 2016 at 15 h 05 min
    Permalink

    La technique de la carte prépayée est très intéressante. En plus de ne pas avoir à donner des informations personnelles, cela permet de protéger ses avoirs. Proposer un seul accès à l’ensemble de son argent est très dangereux au fait que le problème de payement de vient pas forcément des sites de vente en ligne. Pour ma part, j’ajouterai qu’il est judicieux de s’informer auprès des autres consommateurs sur les prestations réelles d’une boutique: la qualité des produits, la livraison, système de prix et coupon de reduction divers. Si cette technique n’est pas fructueuse, il est toujours possible de réaliser des petits achats pour s’habituer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *