Devenir Formateur : 7 questions à se poser

calendar24 janvier 2021

|

categoryEntrepreneuriat

|

time reading 10 min

Consultez mes trésors

Abonnez-vous et recevez immédiatement un code secret pour accèder GRATUITEMENT à ma page cachée contenant +450 outils E-business

Vous acceptez de recevoir la newsletter de ce blog chaque semaine ainsi que des emails ciblés en fonction des données de navigation et de vos intérêts. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Sommaire de l’article

Devenir Formateur : 7 questions à se poser

Vous avez un domaine dans lequel vous êtes expert, il vous passionne et vous aimeriez le transmettre à des personnes qui s’y intéressent ? Vous souhaitez alors devenir formateur ?

Transmettre sa passion et son savoir, c’est enseigner, c’est à dire former des gens qui veulent apprendre.

C’est un métier passionnant que de devenir formateur !

C’est d’ailleurs une de mes missions pro. les plus passionnantes depuis mes débuts dans le digital en 2008 : partager mon savoir dans plusieurs écoles de commerce.

Quelles sont donc les questions à se poser avant de prendre la décision de devenir formateur ? En voici 10 qui me semblent essentielles.

1 / Qu’est-ce que le métier de formateur ? Faut-il des diplômes? Quel salaire attendre?

Une définition du métier de formateur

On peut être formateur occasionnel (comme moi par exemple) ou formateur professionnel dont la monétisation assure un salaire à plein temps. On observe d’ailleurs de plus en plus une professionnalisation du métier de formateur.

Le formateur peut assurer des prestations de conseil, de formation ou de perfectionnement que ce soit dans le public ou dans le privé. Il peut exercer son métier en indépendant ou au sein d’entreprises dans les services RH.

Le métier de formateur consiste donc à transmettre des connaissances et/ou un savoir-faire à des adultes en élaborant des programmes et des supports de formation.

Formation d'adultes
Formation d’adultes sur une durée en général limitée et pour un objectif / un sujet précis

Faut-il des diplômes pour devenir formateur ?

Pour devenir formateur, la législation ne requiert aucun diplôme ou titre de formateur. Ceci est d’ailleurs indiqué simplement dans le code du travail :
« La personne mentionnée à l’article L. 6351-1 doit justifier des titres et qualités des personnels d’enseignement et d’encadrement qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les prestations de formation qu’elle réalise, et de la relation entre ces titres et qualités et les prestations réalisées dans le champ de la formation professionnelle. »

Par contre pour devenir formateur, avoir au moins le Baccalauréat est conseillé, voire une spécialisation niveau Bachelor ou Master et surtout une solide expérience passée en entreprise qui sera le garant de son talent dans son domaine.

Dans certains cas, une formation s’impose pour devenir formateur afin d’acquérir certaines qualités et techniques d’enseignement du domaine choisi.

Quel salaire attendre en devenant formateur ?

Pour répondre à cette question légitime, il suffit de regarder le baromètre des salaires 2019 des formateurs:

Baromètre des salaires 2019 en fonction de l'expérience et de la région (silkhomm.com)
Baromètre des salaires 2019 en fonction de l’expérience et de la région (silkhom.com)

Plus généralement, le formateur aura un salaire brut entre 2000 € et 4000 € par mois, selon :

  • sa fonction (animateur de formation, conseiller en formation continue ou formateur conseil),
  • son expérience,
  • sa qualification,
  • la région dans laquelle il exerce,
  • son statut juridique.
Salaires en fonction du statut choisi par le formateur
Combien gagne réellement par mois un consultant/formateur en 2020 (source : formation-2020.fr)

Le salaire d’un formateur en organisme de formation est déterminé par plusieurs conventions collectives. Ces dernières permettent de fixer un revenu minimum, selon plusieurs critères : la catégorie de personnel, le niveau hiérarchique et le coefficient de qualification. 

Par contre, pour un formateur indépendant en freelance son salaire dépendra du Taux Journalier Moyen – TJM – qu’il aura fixé.

2 / Faut-il suivre une formation pour devenir formateur ?

Une formation donne un plus pédagogique

Faut-il suivre une formation pour devenir formateur? Pas toujours ! Mais suivre une bonne formation pour devenir formateur vous donnera plus de crédibilité. Pourquoi ?

Le métier de formateur fait qu’on est en permanence face à un public d’adultes qui attend beaucoup de vous et sait reconnaître si vous savez bien faire passer votre savoir. Et ce n’est pas parce que vous êtes expert en cuisine balinaise que vous savez le transmettre !

Être pédagogue n’est pas inné, c’est souvent un apprentissage, connaître des astuces, avoir une expérience acquise en stage au contact d’apprenants. Il faut savoir intéresser son public et vraiment lui apporter ce qu’il attend.

C’est aussi apprendre à préparer des ressources techniques et théoriques intéressantes pour cet enseignement appliqué et les faire « passer » de manière pédagogique.

Une formation certifie la qualité du formateur

Il existe plusieurs sortes de formations de formateur qui vont déboucher sur une preuve de votre cursus.

Il y a des formations de formateur longues de 6 à 9 mois qui aboutisssent à la délivrance d’un titre Professionnel de Formateur professionnel d’adulte. Elles sont évidemment très complètes et attestent de la qualité que vous délivrerez lors de vos formations.

Il y a des formations plus courtes basées sur l’acquisition de compétences opérationnelles. Elles traitent des points pratiques et utiles aux formateurs en leur apportant des outils concrets. Elles donnent lieu à une attestation de fin de formation. C’est aussi un gage de qualité du formateur.

Où trouver ces formations de formateur ?

Depuis le 1er avril 2019 le gouvernement a souhaité simplifier les règles de financement des formations professionnelles et ainsi uniformiser le financement de la formation professionnelle au sein d’« Opérateurs de compétences » – OPCO – au nombre de 11 (commerce, construction, santé, etc.) dans lesquels se répartissent les 329 branches professionnelles.

Ce sont des organismes agréés par l’État qui ont pour mission :

  • de financer l’apprentissage,
  • d’accompagner les branches à construire des certifications professionnelles 
  • et d’accompagner les entreprises (moins de 50 salariés) à définir leur besoins de formation.

Le contrat de professionnalisation relève de la formation continue et est conclu dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (CDD) ou d’un contrat à durée indéterminée (CDI).

Pour les entreprises de moins de 50 salariés, le plan de développement de compétences peut être financé par l’OPCO.

On peut aussi trouver des formations privées, non rattachées à une entreprise et non rémunérées, qui proposent de nombreuses formations pour devenir formateur dans différents domaines.

3 / Quels sont les débouchés du métier de formateur ?

Devenir formateur indépendant

Si on est spécialisé dans un domaine on peut être formateur indépendant et ainsi être à son compte en créant son propre organisme de formation.

Devenir formateur indépendant c’est le choix d’allier la liberté et l’autonomie. Vous êtes libre d’organiser votre temps, de proposer vos formations et de fixer vos prix.

Les centres de formation possèdent très peu de salariés formateurs et font généralement appel à des indépendants. Vous pourrez ainsi proposer votre expertise à différents centres et entreprises !

Devenir formateur indépendant dans des centres de formation

On compte aujourd’hui plus de 45000 organismes de formation en France.

En tant qu’expert dans votre domaine, vous pouvez vous faire embaucher dans des centres de formation à la recherche de votre expertise en tant que consultant ou animateur de leurs programmes existants.

La rémunération est généralement à la journée. L’avantage : ces organismes gèrent pour vous les aspects commerciaux et administratifs qui sont chronophages.

Devenir formateur dans les grandes écoles

Les grandes écoles ont besoin de formateur-professeur pour traiter de sujet plus pointus : par exemple, dans mon domaine, tout leur apprendre sur le SEO, le marketing digital, la publicité en ligne…

Ces cours demandent beaucoup de préparation et doivent être régulièrement révisés et adaptés aux étudiants, mais le plaisir de former les générations plus jeunes est irremplaçable !

Évolutions possibles

C’est un métier en pleine expansion depuis que la loi des entreprises exige la formation des salariés. La plupart des formateurs sont rémunérés à la prestation, qui est le plus souvent ponctuelle.

Avec le temps un bon formateur peut devenir responsable pédagogique, responsable de formation dans un service RH, formateur conseil, consultant, «e-formateur» en e-learning, coach…

4 / Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir formateur ?

Les qualités pour devenir formateur découlent de ces caractéristiques (mathieu Laferrière)
Les qualités du formateur découlent de ces caractéristiques (Mathieu Laferrière)

On peut regrouper les qualités d’un formateur en quatre grandes caractéristiques qui font partie de sa personnalité.

Il sait s’adapter

Le formateur doit faire preuve d’une forte capacité d’adaptation en fonction des situations qui se présentent à lui, mais aussi d’une bonne dose de lâcher prise et de tolérance. 

Il est intuitif et créatif. Une grande partie des apprenants ont beaucoup d’attentes envers eux. Il doit donc être à l’écoute et doté de patience. Il devra faire preuve  d’observation fine, de recul, de discernement vis-à-vis de ce qu’il perçoit, ressent et propose.

Il pourra ainsi mieux appréhender le niveau des apprenants et leurs besoins afin d’adapter en conséquence le cours de la formation .

Il est plein d’énergie

La vie d’un formateur n’est pas de tout repos ! Mais c’est un passionné et il est motivé pour tisser des liens entre les savoirs et entre les personnes, tout en s’assurant de l’alliance du groupe. 

Pour réussir le formateur doit avoir un bon relationnel et surtout être un bon leader.

Si vos actions inspirent les autres à rêver plus, apprendre plus, faire plus et devenir plus, vous êtes un leader. » John Quincy Adams (politicien américain)

Il est organisé

Il sait transmettre sa passion avant ses messages.

Il investit du temps dans ses préparations pour qu’elles soient logiques, intéressantes et structurées.

Par respect pour son public, il personnalise ses cours en fonction des apprenants qui y assistent.

Les discours que l’on retient sont ceux qui nous ont diverti d’une certaine manière.

Il sait transmettre ses connaissances

Le formateur est en mesure de transmettre des compétences quel que soit le niveau de départ de vos apprenants.

Les apprenants en formation attendent aussi du contenu. Il doit donc être un expert de la thématique  qu’il traite.

Il doit aussi être imaginatif pour faire « le juste apport », court, ciblé, au bon moment. Pour cela il conçoit des exercices, des mises en situation, des documents de synthèse, des manipulations informatiques, etc. Il utilise des videos, des power point, etc.

5 / Quel est le rôle du formateur ?

Le rôle essentiel du formateur est de transmettre des savoirs et des pratiques, toujours dans le souci d’adaptation au public apprenant et à l’objectif de la formation.

Ce rôle essentiel peut-être découpé en trois parties : Animer, transmettre et accompagner.

Rôle d’animation

devenir formateur
Le 1er rôle du formateur est d’animer

Le formateur facilite les relations au sein du groupe car la cohésion du groupe joue un rôle essentiel en formation. Il encadre et anime le groupe d’apprenants, que ce soit à distance, dans une salle de classe ou en e-learning.

Rôle de transmission

Les compétences du formateur pour transmettre
Les compétences du formateur pour transmettre

Le formateur transmet de nouvelles compétences : En terme de savoir-faire, savoir-être, et savoir. Comment ?

  • Il rend explicite ce qui est implicite grâce à ses qualités (patience, écoute, relationnel…),
  • Il analyse les situations avec son expérience et sa logique,
  • Il ne juge pas les erreurs des apprenants,
  • Il évalue leurs progressions.

Rôle d’accompagnement

Le formateur va créer les conditions de la réussite en accompagnant l’apprenant et en décelant ses difficultés.

Vous découvrirez dans cette infographie comment un bon formateur peut accompagner l’apprenant.

6 / Quel statut choisir pour devenir formateur ?

On peut envisager 3 statuts différents pour devenir formateur :

  • Formateur indépendant
  • Formateur salarié
  • Formateur vacataire occasionnel

Devenir formateur indépendant

Pour exercer en indépendant, il faudra choisir entre trois possibilités qui ont chacune des avantages ou des inconvénients, un statut juridique pour devenir formateur .
Le choix se fera en fonction de la personnalité et des besoins du formateur.

  • Le formateur a un statut de micro-entrepreneur
  • Le formateur crée une SASU (société unipersonnelle)
  • le formateur est en portage salarial (indépendant et salarié)
Les statuts d'un formateur indépendant
Comparaison des statuts pour devenir formateur indépendant

Devenir formateur salarié

On peut être salarié à plein temps d’un centre de formation, mais ce secteur est très concurrentiel et les organismes préfèrent souvent faire appel à des formateurs vacataires en fonction de leurs besoins.

Il reste cependant possible de travailler dans de très grands centres de formation, mais il faut être le plus polyvalent possible et pouvoir assurer de nombreuses formations différentes.

Devenir formateur vacataire occasionnel

Il peut dispenser des formations dans son domaine d’expertise au titre de la formation professionnelle continue à raison d’un maximum de 30 jours civils par année et par organisme de formation ou d’enseignement.

Ce vacataire occasionnel dépend du régime social des salariés avec une rémunération nette de charges accompagnée d’une fiche de paye.

7 / Quelles sont les obligations administratives pour devenir formateur ?

Le décret Qualité (décret 2015-790 du 30 juin 2015)

Ce décret qui est entré en vigueur au 1er Janvier 2017 précise les critères que doivent prendre en compte les organismes collecteurs paritaires agréés (OPCA) lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle continue, afin de s’assurer de la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité.

Les organismes de formation doivent s’inscrire sur le site officiel du DataDock qui permet aux financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité de ces formations aux critères qualité définis par la loi.

La loi du 05 septembre 2018

Elle vient renforcer l’obligation Qualité. Cette nouvelle loi demandera aux organismes de formation d’obtenir, à partir de Janvier 2022, une certification qualité délivrée par des organismes accrédités COFRAC ou labellisés par France compétence.

Les autres formalités administratives

Vous voilà convaincu que ce métier est fait pour vous ! Alors si vous décidez de devenir formateur indépendant ou même créer votre propre organisme de formation, vous devrez :

  • vous enregistrer en qualité de prestataire d’actions de développement des compétences en déclarant votre activité auprès de la Directte de votre région
  • établir chaque année un bilan pédagogique et financier

Conclusion

Dernier point, non des moindres, ce n’est pas parce que vous êtes formateur que vous ne devez pas vous former vous-même, bien au contraire ! Vous devez sans cesse améliorer vos méthodes pédagogiques et continuer à vous former dans votre domaine.

N’oubliez pas qu’aujourd’hui la digitalisation de votre activité doit faire partie de vos compétences, ne serait-ce que pour avoir une bonne stratégie pour vous vendre en ligne et répondre à la sollicitation de formations à distance qui sont de plus en plus demandées.


FAQ : Devenir formateur

Toute personne qui est experte dans un domaine depuis assez longtemps peut vouloir transmettre sa passion et son savoir pour former d’autres personnes dans son domaine. Le formateur assure des prestations de conseil, de formation ou de perfectionnement. Il peut le faire occasionnellement en complément de son activité principale ou à plein temps en indépendant ou dans des centres de formations.

Aucun diplôme n’est exigé mais le formateur doit faire preuve de compétences et de connaissances solides dans son domaine, ainsi que de qualités personnelles et pédagogiques certaines face à un public d’adultes.
Avoir suivi une formation de formateur est un gage de qualité et de crédibilité, souvent assorti d’un titre professionnel de formateur.

  • Forte capacité d’adaptation
  • Motivé pour tisser des liens entre les savoirs et entre les personnes
  • Avoir un bon relationnel et surtout être un bon leader
  • Être logique, intéressant et passionné
  • Savoir transmettre ses compétences quel que soit le niveau de départ de ses apprenants.

Autres sources pour rédaction :
Formateur : plus qu’un métier, un talent !
Devenir formateur
Devenir formateur/trice : un excellent moyen de développer son activité
Comment devenir formateur pour adultes ?
Les 7 rôles du formateur
Caractéristiques du formateur idéal

Continuez Votre Lecture

Le Guide Ultime du Vendeur B2B

star
star
star
star
star

Price : € 18.99

Acheter en toute sécurité logo amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *