Le temps d’un verre au salon E-marketing 2011


 
Kézako?
0
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Salon E-marketing 2011

Le temps d'un verre au Salon E-marketing 2011

Ca y est! C’est la fin du salon E-marketing 2011, qui a eu lieu le 25 et 26 janvier à Paris, Porte Maillot. Un délicieux moment pour les professionnels E-business.Oui, c’est un salon qui rend heureux.

Se lever à 5h du matin, sauter dans un TGV, un taxi, marcher des kilomètres, échanger beaucoup, manger peu… Et puis les retards SNCF! Bref, que du bonheur ce type d’évènement 😉

Mais l’organisation léchée, l’aménagement soigné, une VIP room bien pensée, un « social bar », le dynamisme des équipes… Tout y était pour effacer les « petites » contraintes et donner aux exposants l’opportunité de se mettre en valeur.

Au fil des stands, vous pouviez échanger avec de jeunes interlocuteurs, sensibles aux problématiques marketing d’aujourd’hui & de demain. Alors, au delà des awards 2011 -et du papier glacé, du champagne & autres verrines- qu’ai je retenu de ce salon E-marketing 2011?

Des prestataires de service E-business qui deviennent stratégiques

Après visite de ce salon, je confirme que nous sommes rentrés dans l’ère de la stratégie globale pour le E-business. A l’ordre du jour sur le salon: les stratégies digitales à 360°, les réseaux sociaux, les stratégies multicanales bien pensées… Les prestataires de service E-business se positionnent non pas comme des fournisseurs mais comme des facilitateurs.

L’agence Baobaz par exemple a opté pour une approche verticale de son métier (spécialisation dans le prêt à porter) avec toujours la puissance Magento, ma plateforme préférée! A l’instar de ce que propose une agence comme MentalWorks, la stratégie & la réflexion amont fait désormais partie intégrante de tous les projets de conception & de déploiement d’activité online. Et c’est tant mieux!

L’intégration du web aux systèmes d’information des entreprises est aussi très présent. Octave biz par exemple propose une solution E-commerce + gestion commerciale pour une gestion fluide et automatisée des données. Les technologies webmarketing prennent donc de plus en plus en compte ces enjeux liés à l’intégration & l’unification des systèmes d’information.

L’automatisation au service du pilotage & de l’intelligence marketing

Un enjeu clair qui est désormais pris en compte par les fournisseurs E-business: la vision client unique à 360°. Beaucoup d’éditeurs étaient présents sur le salon. On constate la démultiplication des technologies & plateformes qui facilitent le E-business.

L’ambition générale de ces solutions applicatives est de permettre aux directions marketing de passer d’un mode « 80% d’action / 20% de réflexion » à « 20% d’action / 80% de réflexion ». Ces outils sont des technologies de support au service de l’intelligence marketing de votre entreprise.

  • Il y’avait des solutions comme Lengow, qui est une application SaaS de pilotage de vos campagnes webmarketing à essayer d’urgence.
  • Cette année encore, Webleads Tracker était présent pour consolider la notoriété de son outil web analytics B2B, qui permet d’identifier les entreprises ayant visité votre site sans avoir rempli de formulaire.
  • Coremetrics de son côté a montré à ce salon ses dernières solutions, destinées à la mesure du ROI des réseaux sociaux et à l’automatisation des opérations de cross/up selling pour les E-marchands. De nouvelles solutions parmi déjà une très large gamme de produits, spécialisés globalement dans l’intelligence & l’analyse E-business.
  • DoList était aussi présent, avec un très joli stand rempli de spécialités du Sud Ouest :-). Le spécialiste de l’e-mailing a communiqué sur sa solution deSelligent, ID Contact ou Neolane, Probance… proposaient quant à eux des solutions pour automatiser le pilotage multicanal, et optimiser l’efficacité de vos campagnes marketing en vous rapprochant du sacro saint concept « du bon message, a la bonne personne, au bon moment, et par le bon canal ».

Des conférences « basiques »?

Loin d’avoir vu l’ensemble des conférences, je dois avouer que celles auxquelles j’ai assisté m’ont laissé « sur ma faim ». Tout ce que j’ai pu y apprendre, vous le trouverez de près ou de loin sur ce blog… Autrement dit, rien de bien révolutionnaire n’a été dit dans les conférences que j’ai vu.

Il faut tout de même souligner la difficulté pour les conférenciers de positionner le curseur entre « accessibilité » & « expertise »… Après tout, il n’est pas aisé dans ce type d’évènement d’anticiper le niveau d’expertise de son auditoire. Mêmes basiques, les conférences m’ont apparues sérieuses et globalement maîtrisées.

Mon « ? » du salon E-marketing 2011…

Rencontre avec Franfinance: filiale de la société Générale spécialisée dans le financement des ventes et des biens d’équipements. La marque sort une solution de paiement par crédit pour les E-marchands.

Ce type de solution de paiement est intéressant pour les E-marchands qui proposent des produits à des prix élevés. Franfinance ouvre une porte: celle de la démocratisation du E-commerce pour des produits de forte implication, rendu possible par le financement par crédit sur le web.

Mais la solution actuelle est contraignante pour l’internaute. L’ensemble du dispositif est très encadré et technologiquement encore jeune.

C’est un véritable point d’interrogation sur la réussite de cette solution…

Et le M-marketing?

Avec 172 exposants, les acteurs du M-marketing -même si ils étaient présents- paraissaient discrets dans leur « Mobile Space » au 2ème étage: 13 exposants vraiment spécialisés sur le sujet. Cette proportion modeste est le reflet de l’émergence du mobile marketing, qui doit encore évangéliser les annonceurs & les marques pour qu’ils dépassent le simple SMS…

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

3 thoughts on “Le temps d’un verre au salon E-marketing 2011

  • 31 janvier 2011 at 11 h 10 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour cet article.
    Effectivement j’ai eu le même ressentiment concernant les conférences qui étaient sérieuses mais pas très techniques (du niveau d’une bonne veille sur la toile en tout cas) et qui visaient plus une « ouverture d’esprit » qu’autre chose.

  • 31 janvier 2011 at 12 h 06 min
    Permalink

    @Hugo: Merci pour votre commentaire. Je suis rassuré de voir que je n’ai pas été le seul à avoir ce ressenti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *