SEO : Va-t-on arrêter de référencer naturellement les sites Internet ?


 

Formation SEO par Olivier Andrieu

SEO : Va-t-on arrêter de référencer naturellement les sites Internet ?

SEO : Va-t-on arrêter de référencer naturellement les sites Internet ?

L’acquisition de trafic est le nerf de la guerre du E-business. Et pour faire venir des visiteurs sur son site, force est de constater que Google est incontournable.

Oui mais voilà, Google est une belle demoiselle capricieuse. Elle n’hésite pas à vous en faire voir de toutes les couleurs en changeant ses humeurs.

Dernièrement, on anticipe des évolutions dans le métier du «référencement de site Internet ».

De nouveaux enjeux se posent aux professionnels du SEO.

  • Les « trafic managers » vont très certainement devoir faire évoluer leur métier,
  • et les annonceurs E-business vont devoir s’accoutumer à quelques changements.

Alors :

  • Est-ce que être « référencé » sur Google veut encore dire quelque chose ?

  • Devons nous changer nos pratiques de référencement d’un site Internet ?

Petit récapitulatif des dernières tendances de la belle Google, susceptibles de changer les pratiques de référencement d’un site Internet.

1 – Une révolution controversée : la personnalisation des résultats de recherche dans Google

> Les débuts de la personnalisation des résultats de recherche

Les heureux détenteurs de compte Google s’en seront tous aperçus ; Google tient compte des recherches passées de l’internaute pour modifier les résultats proposés en fonction des requêtes & des choix déjà effectués.

Mais pour cela,  au départ, il fallait être « loggué » sur son compte. Une simple expérience m’a permis de m’en rendre compte en comparant les positions d’un même site, tout en étant « loggué » et « déloggué » :
DifferenceDeRecherche

Et cerise sur le gâteau, chaque résultat peut-être commenté, supprimé, ou promus dans le classement des recherches.

-> L’internaute a droit de vie ou de mort sur votre positionnement dans le moteurs de recherche.

FonctionnalitesCompteGoogle

> Un phénomène qui concerne désormais TOUS les internautes

Aujourd’hui, c’est officiel, n’importe quel internaute va être concerné par la personnalisation des résultats. L’historique de chaque internaute sur 180 jours sera repris, grâce à un cookie.

Je vous laisse apprécier l’annonce en vidéo :

> Professionnels du web ; démerdez vous pour expliquer ce phénomène à vos clients

Au-delà de l’aspect « flicage » de Google, ce changement n’est pas sans conséquence pour les professionnels du référencement SEO.

Cela signifie que, désormais, chaque internaute aura une page de résultat différente. Adieu donc la notion de positionnement…

On savait que Google n’aimait pas les référenceurs & les gens qui essaient de tricher avec l’algorithme sacré… Mais là, cela sonne comme un vieux slogan de marque de consoles vidéo – Google, c’est plus fort que toi.

Je vous raconte pas le bordel que cela va être ! Je m’imagine au téléphone avec un client :

  • « Vous voyez que votre site occupe la 3ème position ?
  • Non pas chez moi, il est en 8ème position
  • Ah…
  • Et mon associé a vu hier depuis chez lui que le site était en 15ème position
  • Ok tout le monde, on enlève tous ses cookies, et on recommence ! »

Et même en supprimant les logiciels espions, on ne découvrira pas ce que « les autres » verront, eux, sur leurs écrans.

Chris Boggs de SearchEngineWatch avait déjà mis le doigt sur cette complexité dans le discours client : « For SEOs, this creates additional confusion in explaining to our clients that the Google results they see in their browser are not necessarily what others see.”

Je vous assure qu’il faut voir la tête d’un chef d’entreprise quand vous lui annoncez cela en pleine figure… Il vous répond le plus souvent :

« Alors ? Est-ce que mon site il pourra quand même être en haut de Google ou pas ? » 😉

> The “AdWord” is Yours…

Du tac-au-tac vous répondez à votre client qu’il reste la solution AdWords pour se « garantir » la visibilité maximale sur une expression clé.

Mais le mécanisme est vicieux:
-> Lorsqu’il va devenir de plus en plus «impossible » de se positionner naturellement sur des expressions clés…
-> et bien ce sont les budgets AdWords qui vont augmenter….
-> La concurrence va devenir de plus en plus drastique sur le référencement payant
-> Et le CPC/CPA va exploser
-> Le SEA va devenir de plus en plus technique
-> et l’investissement direct (budget adwords) et indirect des annonceurs va exploser…

  • + de travail d’optimisation
  • + systématique
  • + fréquent

Moralité de l’histoire?

-> Des $ de revenus en perspective pour Google
-> et des € de charges supplémentaires pour l’annonceur!

> Faire connaître son business via le référencement organique risque de devenir de plus en plus compliqué

Désormais, plus vous cliquerez sur un résultat précis, plus ce résultat « montera » dans Google sur votre machine.

Exemple, en matière de référencement :
– si vous visitez WRI ou Abondance régulièrement,
– ils seront toujours en pôle position sur votre écran dès que vous ferez une requête sur de l’info SEO dans Google!

Bref, poussé à l’extrême, on comprend ici que le système pousse à toujours consulter les mêmes sites dans une catégorie de recherche précise.

Comprenez ici que si votre marque n’est pas dans le « top of mind » du cyberacheteur pour votre catégorie de produits/services, il va être encore plus coûteux de conquérir de nouveaux clients avec les moteurs de recherche.

L’avantage est que cette personnalisation donne la part belle aux sites de qualité ; en tant qu’internaute vous visitez des sites que vous jugez pertinents, avec un contenu utile et intéressant… Et bien si ces sites donnent tout pour faire de la qualité et accrocher la préférence de l’internaute, ils méritent bien d’être positionnés tout en haut !

L’inconvénient pour les professionnels SEO & du web, c’est que cela ne laisse pas la place à d’autres sites qui sont peuvent-être excellents sur la thématique qu’ils traitent, ou la catégorie de produits qu’ils vendent…

Autre impact, pour l’annonceur cette fois, la personnalisation va lui demander une connaissance accrue de ses clients. Plus que jamais, Google récompensera les sites qui « colleront » à leur audience. Or cette connaissance est coûteuse, ne serait-ce qu’au travers des efforts de veille qu’il faut démultiplier !

Le choix des expressions clés et de l’optimisation de la longue traine seront encore plus déterminants.

2 – Google intégrera désormais des infos d’autre nature et accordera une plus grande importance à la « localité » du contenu dans les résultats de recherche

> La notion de « position » s’estompe peu à peu

Aujourd’hui, et sur la plupart des recherches, il n’est pas rare de voir des encarts réservés aux résultats images, vidéos, ou actualités.

Des exemples très banaux peuvent attester de cette réalité :

ExempledeRequete

personnalisation2

La recherche personnalisée -dont nous venons de discuter- offre comme critères de « sélection de l’information »:

  • les images ,
  • les blogs ,
  • les sites d’ actualités,
  • les vidéos ,
  • les comptes twitter ,
  • les livres et les forums

Lors d’une interview de Marissa Mayer, vice-présidente du département de la Recherche Google France, celle-ci confirme :

« la recherche en temps réel devrait également connaître un formidable essor.

Google intègre ainsi l’interface de programmation de Jaiku, Twitter et FriendFeed afin de rafraîchir automatiquement les mises à jour publiées et corrélatives à un mot-clé donné.

Le géant de Mountain View a également signé des accords similaires avec Facebook et MySpace et devrait proposer sa propre interface de programmation afin de laisser les autres services se greffer aux résultats dynamiques. »

Autrement dit, pour le web entrepreneur que vous êtes, il va falloir jouer des coudes avec une information d’un nouveau type pour faire connaître vos produits et votre activité avec les résultats naturels de Google.

Il faut donc oublier le simple indicateur de mesure normalement privilégié : le « positionnement du site » sur une expression précise. Cela ne signifie plus grand-chose finalement avec cette nouvelle « structure » de résultats Google.

> Avec cette information en temps réel, les annonceurs vont devoir entretenir leur e-réputation

S’il est possible aujourd’hui de rechercher dans les fils d’actualités et les réseaux sociaux, cela signifie qu’une partie des résultats de Google seront de nature « événementielle ».

Conséquence ? Cela favorisera le buzz, notamment pour les requêtes comprenant des noms de marque.

Les entreprises vont devoir surveiller leur e-réputation, c’est clair. Et cela commence simplement en proposant des flux RSS pour générer SA propre actualité, et s’attirer les faveurs des moteurs de recherche !

> Mise en avant de contenu locaux par Google

Nous avions déjà tous constaté depuis quelques mois que Google mettait en premier résultat une carte Google Maps si vous tapez une activité d’entreprise + une ville (voici l’annonce officielle de Google).

image3

La récupération de votre IP permet même à Google de vous faire des suggestions tout à fait différentes en fonction que là où vous êtes sur le globe.
comparatifSuggestionspays

Cette mise en avant de contenus locaux va obliger les entreprises à prendre en compte ce facteur « espace » dans leur stratégie d’acquisition de trafic SEO.

> La pertinence des « stratégies 2.0 » sur des supports web diversifiés se justifie de plus en plus

Si Google intègre des vidéos, des photos, des actus, des messages de forums, de Twitter ou de Facebook… alors il devient beaucoup plus pertinent de publier régulièrement du contenu connecté à l’actualité.

Jusqu’à aujourd’hui, les médias sociaux n’étaient pas « rentables » pour toutes les entreprises; quand je vois le temps que je passe à entretenir ce blog, je me vois mal proposer cette activité à un chef d’entreprise,

  • qui a seulement 3 fidèles employés,
  • qui s’enquille 3 RDV par jour
  • et qui utilise son site comme outil d’aide à la vente face à face…

Mais dans ce « nouveau » contexte SEO, vous avez tout intérêt à:

  • publier des communiqués de presse,
  • être sur les réseaux sociaux,
  • avoir une « fan page » Facebook,
  • blogguer régulièrement,
  • relayer et faire relayer son contenu
  • Etc…

Voilà ce qui donnera une forte visibilité à un site…De plus en plus d’efforts au poignet donc pour se positionner !

Et puis mettre à jour, mettre à jour, faire vivre…. L’animation du site va être de plus en plus cruciale dans la réussite des projets SEO.

La volonté affichée de Google de vouloir proposer un contenu « géomarketé » n’est pas sans incidence sur la manière de référencer votre site non plus.

  • Cela commence par inscrire votre affaire dans le Local Business Center de Google.
  • C’est également prévoir dans vos optimisations SEO et vos contenus les « zones de chalandise » sur lesquelles vous souhaitez apparaître en bonne position.

Pour aller plus loin, et découvrir des techniques différentes pour recruter de nouveaux visiteurs, je vous propose 2 articles que vous retrouverez dans les Meilleurs ConseilsMarketing 2009 ;

3 – Plus technique mais aussi important: le phénomène de disparition du Trust Rank ?

> Une technique grossière pour mesurer le trust rank (indicateur de confiance) d’un site

Autre point important qui fait jaser les référenceurs ; le fameux « trust Rank » qui a déjà été évoqué dans ce blog. Dans le monde du web, on dit que le trust rank peut s’évaluer « grossièrement » en portant attention au PR et à l’Alexa Rank.

  • Le premier facteur est une conséquence d’une bonne stratégie de netlinking,
  • le deuxième un indicateur plutôt de trafic.

trusrank

> Mais est-ce que le Trust Rank existe vraiment pour Google ?

Toutefois, le 29 février 2009, Google abandonne la marque déposée TrustRank. Alors, est-ce que cet indicateur a-t-il réellement un impact SEO sur Google ?

Pas vraiment à en croire cette vidéo de Matt Cutts ; c’était une marque Google, mais un projet Yahoo !…

Laurent Bourrelly est encore plus direct sur son blog :
« La légende urbaine du TrustRank semble bien établie au sein de la communauté du référencement et au-delà.

Il existe bien un Trust Rank ou classement de confiance, mais il est centré autour de l’internaute ( PersonRank ), plutôt que sur les sites Web.

C’est d’ailleurs logique puisque Google est toujours aussi incapable de combattre efficacement le spam. Se tourner vers la pertinence du vote humain est bien plus fiable que laisser l’algorithme s’embourber avec ce classement des pages Web qui reste perfectible. »

Ces propos s’imbriquent parfaitement avec la « personnalisation des résultats de recherche » évoqués plus haut.

Et là encore, si le Trust Rank n’existe pas, beaucoup de référenceurs devront faire évoluer leurs croyances et leurs méthodes de travail.

Epilogue : Va-t-on arrêter de référencer naturellement, ou le référencement SEO entre-t-il dans une nouvelle ère ?

Le SEO n’est pas mort. Il est juste amené à évoluer et à forcer les managers de sites Internet à privilégier la qualité, la récence et la pertinence de leurs contenus.

Une bonne optimisation sera toujours d’une utilité cruciale ! Les sites les plus visibles « naturellement » resteront avantagés dans les résultats personnalisés.

Plus que jamais, le travail du professionnel SEO se focalise aujourd’hui non pas sur des « positions dans Google» mais sur le volume et la qualité du trafic
comme l’explique dans une réponse à un commentaire le DG de l’agence 1ère position
– Et également Chris Boggs, dans un de ses articles sur SearchEngineWatch.

Mais tout ces facteurs externes viennent forcément « changer la donne».

Quoi qu’il en soit, les coûts SEO et les prix des prestations de référencement qui donnent du résultat vont augmenter, c’est évident.

Référencer un site internet va demander:

  • plus d’efforts,
  • plus de compétences
  • car les mécanismes deviennent beaucoup plus complexes.

Et pour finir, si vous souhaitez définir quelle stratégie d’acquisition de trafic est la plus adaptée à vos besoin, je vous conseille la lecture de cet autre article sur le blog.

Autres sources pour rédaction :
http://actu.abondance.com/2009/12/google-personnalise-encore-plus-ses.html
http://www.actu-ref.com/2009/12/11/avantages-risques-recherche-temps-reel/
http://www.tubbydev.com/2009/12/les-nouvelles-m%C3%A9thodes-de-google-marquentelles-la-fin-du-seo-.html

Formation SEO par Olivier Andrieu

52 thoughts on “SEO : Va-t-on arrêter de référencer naturellement les sites Internet ?

  • 6 août 2019 at 19 h 17 min
    Permalink

    Très interessant
    tout est dit ou presque mais en un article tu as réussi à répondre à beaucoup de question de débutant lambda je pense
    très interessant merci

  • 13 août 2019 at 19 h 03 min
    Permalink

    @Hankw : Merci pour votre commentaire ! Je suis content de voir que cet article vous a été utile, malgré son « âge » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *