5 statistiques à se remémorer lorsque quelqu’un se désabonne de votre liste e-mailing


 
Kézako?
14
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
5 statistiques à se remémorer lorsque quelqu'un se désabonne de votre liste e-mailing

5 statistiques à se remémorer lorsque quelqu’un se désabonne de votre liste e-mailing

Plus de 600… Rien que sur les 12 derniers mois.

Non je ne suis pas en train de parler des courriers d’admirateurs que je reçois, mais plutôt du nombre de désabonnements à ma liste email (et pourtant, elle est super; abonnez-vous et constatez le par vous même 😉 !

Bien évidemment, cela ne représente qu’une partie infime de mes abonnés, mais tout de même, cet email « Your list has lost a subscriber » a toujours son petit effet…

En réalité, rien de grave n’est en train d’arriver. Je dirais même qu’il est normal et sain de voir partir vos abonnés les moins intéressés.

C’est pourquoi, la prochaine fois que vous verrez la liste de vos précieux abonnés s’effriter, je vous invite à respirer un bon coup et repenser à ces 5 statistiques.

1 – Les gens ont peu de temps à vous accorder: 20 secondes par mail, et 1/4 de leur temps passé dans l’inbox

Nous vivons dans un monde pressé, et le temps nous semble une ressource de plus en plus rare. Hors de question dans ce contexte de gaspiller nos minutes de vie avec n’importe quel type d’emails !

Mêmes lorsque l’opt-in a été fait « en bonne et due forme », vos destinataires n’accordent en réalité qu’un quart de leur temps à lire des emails comme le vôtre. Et autant vous dire que cela défile: ils ont exactement 15 secondes à consacrer à votre message. Temps passe emailingC’est pourquoi, en vue de prévenir les désabonnements, vous devez essayer de cocher quelques cases:

  • accrocher l’attention de votre visiteur avec un objet de mail percutant
  • inspirer confiance avec le bon nom d’expéditeur
  • Assurer un confort de lecture, quelque soit la résolution d’écran de l’appareil
  • Adopter un ton qui donne envie de vous lire
  • Garder votre email court (20 lignes environ), avec un call to action clair

2 – En réalité, seule la moitié de votre liste est réellement active

Des gens se désabonnent de votre liste? Et alors… Laissez-les partir. Car vous ne le saviez peut-être pas, mais la moitié de vos abonnés ne sert en fait à rien, car elle est inactive, comme en sommeil…

Cette moitié silencieuse n’ouvre jamais vos communications, et ne cliquent sur aucun lien (20% prendront éventuellement le réflexe de mettre à la corbeille chacun de vos messages).

Du coup, il n’y a aucune raison à vouloir continuer de « spammer » des personnes qui ne vous portent jamais la moindre attention.

moitie liste email active

La seule chose que vous puissiez faire, au moment de leur désabonnement est:

  • de leur demander gentiment dans un sondage ce que vous faites mal
  • et de proposer éventuellement de réduire la fréquence d’envoi / changer la nature des contenus plutôt qu’un désabonnement « sec ».

3 – Ce sont toujours les mêmes « super fans » qui font la moitié de toutes les interactions

Vous savez à présent que 50% de vos abonnés sont en réalité inactifs. Attendez, ce n’est pas tout.

Souvenez vous de la fameuse loi de Pareto, dite des 80/20. Et bien elle se vérifie aussi dans l’email marketing: ce sont toujours les mêmes « super fans » abonnés qui ouvrent et cliquent sur vos emails.

  • La moitié des ouvertures d’emails sont faites par 10% des « ouvreurs »
  • Un tiers des clics sont faits par 5% des « cliqueurs »

Superfans email
C’est donc au coeur de vos listes emails que se trouvent vos meilleurs ambassadeurs, et les personnes les plus disposés à engager avec vos communications.

Ces personnes sont précieuses: pensez à les récompenser pour leur fidélité. C’est encore le meilleur moyen d’éviter l’hémorragie des abonnés à moyen / long terme.

4 – Dans la moitié des cas, si les gens se désabonnent, c’est à cause de vous

Vous pouvez toujours faire un sondage pour savoir les raisons qui poussent « vos » abonnés à vous quitter. En général, il y’a 3 grandes raisons qui réapparaissent souvent:

  1. Vous les avez bombardé, et votre cadence infernale aura eu raison de leur patience
  2. Vous servez les mêmes contenus, et les abonnés se lassent peu à peu
  3. Lors d’un grand nettoyage de printemps (ex: une résiliation en ligne de masse), vous n’avez pas été identifié comme un expéditeur « prioritaire » à garder.

Raison desabonnement email
Comme nous l’avons vu plus haut, il n’y à aucun intérêt à garder un destinataire qui ne veut plus vous lire… C’est pourquoi, quelque soit la raison qui le pousse, vous devez vous assurer que « se désabonner » est aussi facile que possible.

Ne cachez pas le lien d’opt-out en le plaçant en police 4, en blanc sur blanc tout en bas de votre emailing… Au contraire, arborez fièrement l’option pour ceux qui la rechercheraient, et assurez vous de proposer une expérience de désabonnement le plus simple et le plus rapide possible.

5 – Rien d’alarmant tant que votre taux de désabonnement est inférieur à 1%

Il est naturel pour toute liste emailing de perdre des abonnés. Et aucun marketer ne doit s’en inquiéter à vrai dire… Sauf lorsque les taux de désabonnement sont significativement plus élevés que les benchmarks.

Comme le montre le graphique ci-dessous, on observe que selon les industries, le taux de désabonnement varie entre 0.2% et 1%. Cela devrait vous permettre de mettre en perspective vos propres performances.

Benchmark Taux Desabonnement

En tant que digital marketer, je ne m’affole que lorsque je vois des taux de désabonnement supérieurs à 1%; c’est le témoin irréfutable d’un problème de fond dans vos activités emailing:

  • soit votre liste d’abonnés est de bien mauvaise qualité (opt-in trop légers, abonnés opportunistes, abonnements involontaires…)
  • soit ce que vous envoyez est désaligné avec les attentes de vos destinataires (« survendu » quelque chose que vous ne délivrez jamais ensuite, manque de personnalisation, non respect de la confidentialité…)

Conclusion

Perdre des abonnés est le lot de toute liste emailing. Cela est normal, sain et même nécessaire.

Après tout, que celui qui ne s’est jamais désabonné d’une seule liste de diffusion me jette la première pierre (et vous aviez certainement d’excellentes raisons de vous désabonner)…

En tant que marketer, cela ne doit en aucun cas vous détourner de votre « coeur de métier » : établir une conversation pertinente, mutuellement profitable, avec ceux qui vous suivent.

Autres sources pour rédaction:
The ultimate 2016 email marketing benchmark guide
What is email marketing?

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

One thought on “5 statistiques à se remémorer lorsque quelqu’un se désabonne de votre liste e-mailing

  • 28 mars 2018 at 15 h 49 min
    Permalink

    Totalement d’accord avec ces statistiques. Cela n’empêche qu’il faut toujours proposer quelques choses d’originales et d’intéressants pour transformer ses fans en des véritables consommateurs de contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *