Quelques conseils pour améliorer la délivrabilité de vos newsletters


 
Kézako?
8
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

Quelques conseils pour améliorer la delivrabilité de vos newsletter

Jessy N. Marine, content manager junior pour Sarbacane Software et étudiante en Master management et commerce international à l’université de Paris XII est aujourd’hui l’invitée du blog. Son intérêt se porte sur la génération de leads, la fidélisation des clients. Elle nous livre ici un article qui rappelle des points fondamentaux pour que vos newsletters arrivent bien à vos destinataires et qu’elles vous aident à améliorer votre réputation.


L’emailing apporte le meilleur ROI, devant le marketing de contenu et le SEO: il n’est donc pas négligeable.

Créer des newsletters pour informer vos clients, les fidéliser ou les inviter à vos événements, est une méthode efficace mais il est temps de passer au niveau supérieur : à présent, vous avez décidé d’améliorer votre délivrabilité.

La création de la newsletter compte : objet, contenu, images, code HTML

> Votre newsletter doit attirer l’oeil, mais attention à l’abus d’image

Vous ajouterez probablement des images à vos messages, mais attention à ne pas en abuser! La sur-utilisation d’images dans les emails empêche leur bonne délivrabilité. L’idéal est 40% d’images pour 60% de contenus.


Oubliez donc cette newsletter en une seule et unique image. Elle est pratique à réaliser mais conduira votre email directement dans les spams.

Petite astuce : votre newsletter contient beaucoup d’images que vous jugez nécessaires? Ajoutez du texte dit « futile » afin d’avoir plus d’info-texte dans votre email.

> Soignez le fond et la forme pour une meilleure délivrabilité de vos newsletters

Avant de transmettre votre email à votre destinataire, son fournisseur de messagerie le scanne pour déterminer dans quel répertoire il sera classé.

Si certains mots appelés « spam words » sont détectés, votre newsletter ne sera pas délivrée correctement dans la boîte de réception.

Il en existe une longue liste dont plusieurs concernent les jeux d’argent, les crédits ou la finance. Pour cette raison, il est préférable d’éviter les erreurs suivantes :

  • écrire en majuscule
  • trop de ponctuation à la suite
  • écrire en rouge
  • utiliser des « spam words »
  • les erreurs de code HTML

Avec un logiciel de marketing digital tel que Sarbacane, vous avez la possibilité d’effectuer des campagnes tests afin de vérifier la délivrabilité de vos newsletters et qu’elles ne passent pas dans les spam. Cette fonction est disponible lors de la création de votre campagne.

> On ne le dira jamais assez : le contenu que vous envoyez à vos destinataires doit être adapté & réfléchi

Que cela concerne de la prospection ou de la fidélisation, votre contenu doit utiliser le langage de votre audience et faire référence à un sujet qui les concerne. Vos contenus doivent être adaptés à chaque besoins, chaque situation, chaque comportements d’achats, etc. Dans le cas contraire, les envois ont très peu de chances de plaire et donc, d’être lus.

Veillez à bien segmenter vos listes car, lors de vos campagnes, celle que vous sélectionnerez pourrait contenir un destinataire n’ayant aucun intérêt à recevoir ce type de contenu. Celui-ci ne l’ouvrira pas ou risque même de vous mettre dans ses spams.

Vos destinataires n’ouvriront vos emails que si le thème de la newsletter est intéressant pour eux et l’objet attractif.

Mettez à jour et stimulez votre base de données pour une meilleure délivrabilité de vos newsletters

> Il existe des bonnes pratiques à respecter lorsque l’on acquiert de nouveaux contacts

Dans le cas d’un achat de fichier, il est important de vérifier les points suivants :

  • Votre destinataire a t-il consenti à recevoir vos emails ?
  • En a t-il été averti ?
  • En connaît-il le contenu à l’avance ?

Si la réponse à ces questions est négative, vous risquez d’impacter votre réputation et donc la délivrabilité de vos newsletters. Vos envois risquent de ne pas être ouverts et d’être mis en spam.

> Respectez les règles pour une meilleure délivrabilité de vos newsletters

Attention, il est interdit d’utiliser des adresses emails obtenues par opt-out – c’est-à-dire inscrire un utilisateur à une liste après une inscription à un service. Idem, fini les cases pré-cochées indiquant le souhait de recevoir des emails de la part de l’entreprise depuis le 25 mai 2018 avec la réforme du Règlement Général sur la Protection des Données.

Le consentement devra être demandé de manière explicite, par l’opt-in uniquement.

> La mise à jour régulière de ses listes de diffusion est cruciale pour assurer sa délivrabilité

Assurer la bonne délivrabilité de vos newsletters se travaille avant leur création même de votre e-mailing. En mettant à jour votre base de données avec un formulaire créé au préalable et facilement accessible par vos abonnés, vous éviterez les informations erronées, les adresses abandonnées ou inexistantes. En effet, si vos envois ne sont pas très fréquents, il n’est pas rare de voir certains changements d’adresse email.

Mettez à jours votre base de données (Source :Video Sarbacane)

> Restez en contact, devenez « un habituel » de la boite de réception de vos destinataires

Nous sommes constamment sollicités via nos boites mails. Pour rester à l’esprit de vos abonnés, votre communication doit être régulière. En créant un rythme habituel, votre destinataire sera plus susceptible d’ouvrir votre prochaine newsletter. Ainsi, vous améliorerez votre réputation au fur à mesure et éviterez listes noires, spam et newsletters non lues.

> Laissez le choix à vos lecteurs

Un lien de désabonnement doit systématiquement figurer sur votre newsletter. En plus d’être une obligation légale, cela évitera à vos destinataires désintéressés de mettre vos newsletters en courriers indésirables.

Si vous observez un taux de désabonnements élevé c’est que votre base de données n’est pas assez qualifiée pour vos objectifs marketing. Il sera donc temps de changer de stratégie.

Autres sources pour rédaction:
Optimiser la delivrabilité de vos emails marketing

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

4 thoughts on “Quelques conseils pour améliorer la délivrabilité de vos newsletters

  • 3 décembre 2018 at 17 h 59 min
    Permalink

    Merci pour cet article,
    Pour ma part j’envoie quotidiennement un email entièrement au format texte.
    L’idée c’est de fidéliser ma liste en créant un rendez-vous journalier.
    J’envoie 3 fois sur 4 des conseils sans rien demander à mon audience.
    Et 1 fois sur 4, je demande quelque chose, comme cliquer sur 1 lien ou répondre à une question.
    Tous les 3 mois, je nettoie ma liste et supprime les personnes qui n’ouvrent jamais mes emails.
    Ce sont mes actions pour optimiser mes résultats au niveau de ma newsletter
    À bientôt
    Raphaël

  • 3 décembre 2018 at 18 h 57 min
    Permalink

    La case Consentement depuis la mise en application RGPD est désormais obligatoire, à la fois en BtoB et BtoC.

  • 7 décembre 2018 at 3 h 00 min
    Permalink

    @Raphael: Merci pour ce partage de bonnes pratiques. J’aime particulièrement le point sur « Tous les 3 mois, je nettoie ma liste et supprime les personnes qui n’ouvrent jamais mes emails. »

  • 7 décembre 2018 at 3 h 01 min
    Permalink

    @Damien: Merci pour ce rappel légal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *