Pages Jaunes – Pack visibilité Internet… Un site Internet vraiment visible sur Google?


 
Kézako?
15
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
1139525_communicate_1

Pages Jaunes - Pack visibilité Internet... Un site Internet vraiment visible sur Google?

Mettons tout de suite les choses au clair: aucun des propos tenus dans ce post n’ont vocation à être diffamatoires.

Ils se basent simplement sur des éléments techniques, et a pour objectif de soulever des questions chez le lecteur.

****************************************************************************

Un court billet d’humeur pour débattre du nouveau produit lancé par Pages Jaunes: le pack Visibilité.

Je vous décris le concept marketing du produit :

  • Réalisation d’un site non marchand
  • Hébergement
  • Référencement

Rappelons que Pages Jaunes est un leader du marché de la communication web avec 500 000 entreprises clientes, soit 10 % des sites professionnels en France.

La trajectoire stratégique de Pages Jaunes est claire: « Notre ambition est de devenir l’acteur de référence du conseil en communication online auprès des TPE/PME. […] », explique Pascal Goupilleau, directeur marketing annonceurs de PagesJaunes

… Et oui …

Je sais qu’un frisson de surprise parcourt votre corps !

Avec cette nouvelle offre, la proposition de valeur de Pages Jaunes envers les TPE/PME est la suivante: « vous allez être visibles sur les annuaires, sur les moteurs et allez ainsi décupler vos contacts commerciaux! »

Voici 4 raisons « techniques » qui nous amènent à nous interroger sur la capacité réelle des sites Internet Pages Jaunes à être naturellement visibles sur les moteurs de recherche.

1 – Une plateforme « industrielle » qui ne communique pas les fonctionnalités SEO disponibles

Les solutions Pages Jaunes sont basées sur la plateforme WebsPlanet.

Pour avoir exploré le site Corporate, le fournisseur ne donne aucune information relative aux capacités SEO de WebsPlanet. Bien dommage.

En revanche, le fournisseur de Pages Jaunes a élaboré une solution « dédiée » aux annuaires, pour les transformer en « Online Publishers »…

websplanet_pageconsulteele2decembre2009

websplanet_pageconsulteele2decembre2009

La seule information donnée sur leur site est que WebSplanete fournit des solutions « industrialisables », basées sur des templates pré-formatés et un simple CMS pour des sites avec très peu de pages.

2 – Des tarifs si bas, que l’on peut s’interroger sur les moyens SEO mis en oeuvre

Pages Jaunes commercialise le pack Visibilité à 910 euros pour la première année puis 610 euros les suivantes.

Raisonnons sur la base de 3 exercices comptables: vous dépensez [910€ + 2*610€] soit 2 130€.

  • Imaginons que 100% de ce budget soit consacré à la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche (ce qui est peu probable).
  • Prenons un CPA (Coût Par Acquisition) entre 0,10€ et 1€. Cette fourchette me paraît raisonnable.

Sur la base de votre investissement, on peut en déduire le trafic journalier sur votre site.

nombre-de-visiteurs-2

Un site générant un trafic compris entre 2 et 20 visiteurs/jour peut-il être considéré comme « visible »? Je laisse le lecteur en juger…

Lorsque l’on sait ce que coûtent les services d’un référenceur expert sur 3 ans, il est légitime de s’interroger sur la méthode opératoire qui permet à Pages Jaunes de bien positionner les sites sur les moteurs de recherche à un tel coût.

3 – Un « flou » sur les pratiques SEO mises en oeuvre

En lisant l’information publiée sur ce nouveau produit Pages Jaunes, je n’ai pas encore réussi à cerner ce qui est réellement mis en oeuvre pour positionner le site du client sur un moteur de recherche.

Seul bénéfice niveau SEO que j’ai trouvé, les clients auraient leur propre URL… Attention à ne pas « oublier » de prendre une adresse web avec des mots clés! Autrement, le positionnement de votre site sera « hardu »…

Le discours du management ne nous éclaire pas plus sur les pratiques mis en oeuvre:

  • Questions: « Pourriez vous lancer votre propre moteur de recherche ou du moins améliorer le référencement de vos clients sur ceux de Google ou Microsoft ?
  • Réponse: […] si nous optimisons le référencement des sites internet des clients du Pack Visibilité Internet, nous cherchons effectivement à préserver la base de données PagesJaunes. Il faut trouver un juste équilibre car nous sommes en « compétition » avec Google ou Microsoft. »

On peut s’interroger sur le bien fondé d’un tel raisonnement : comment peut-on prétendre couper un client de Google qui représente aujourd’hui + de 90 % des requêtes ?

De plus, il n’est pas rassurant de constater sur les 2 références mises en avant par Pages Jaunes que la stratégie rédactionnelle -dans un contexte SEO- n’est pas du tout optimisée!

Voici l’analyse sémantique des sites Internet référence de Pages Jaunes -Comprenez ici ce que « lit » le robot espion des moteurs de recherche:

densite

Normal me direz vous… Aucun texte présenté n’est visible par Google; comprenez que sur les 2 références mises en avant par Pages Jaunes, tout le contenu du site n’est fait que d’images!

N’aurait-il pas été plus judicieux de mettre en avant de VRAIES références, avec une preuve indéniable comme par exemple – 90% des clients qui ont acheté le pack Visibilité ont au moins 10 expressions clés liées à leurs activité dans le TOP 10 de Google ?…

4 – La méthode de production « industrielle » augmente les risques de « duplicate content »

A la vue de la plateforme CMS choisie par Pages Jaunes et de la description de cette dernière, il est clair que Pages Jaunes industrialise la production de site Internet.

Pour preuve, je citerai les 2 références mises en avant par Pages Jaunes sur son site. Je vous pose la question: vu de loin, quel est la différence entre le site qui parle du chauffage solaire & celui qui fait la publicité de l’hôtel 2 étoiles?

refSans se focaliser sur les effets collatéraux d’une telle pratique -dilution des avantages compétitifs de différenciation des entreprises- il est clair qu’une telle pratique -consistant à dupliquer « à l’octet près » X fois le même site pour différents clients- présente des risques de duplicate content.

Or il est tentant en phase d’industrialisation « d’abuser » de cette duplication « à l’octet près » pour toujours gagner quelques % de productivité.

Il est si aisé de reprendre plusieurs fois le même contenu rédactionnel pour des entreprises aux activités similaires, n’est-ce pas?

Vous ne vous en rendrez peut-être pas compte, mais tôt ou tard Google, lui, sera au courant !

En conclusion?

Les mini-sites Pages Jaunes -vendus depuis 2000- seront entièrement remplacés par le « Pack Visibilité Internet »… Et l’an prochain, ils passeront au E-commerce !

Comme quoi, les vieux adages ont toujours une part de vérité: « Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois…« 

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

39 thoughts on “Pages Jaunes – Pack visibilité Internet… Un site Internet vraiment visible sur Google?

  • 7 décembre 2009 at 9 h 52 min
    Permalink

    En effet, tu poses de bonnes questions.

    Ce qui m’a toujours ahuri, c’est comment ils pouvaient prétendre vendre des « sites web » qui n’étaient pas indexés sur Google, quasiment pas sur l’Internet puisque accessibles uniquement vie l’annuaire pages jaunes.

    Mais… aucun doute que ses commerciaux spécialistes de la vente one shot vont continuer à engranger les bons de commande de commerçants et artisans confiants.

  • 7 décembre 2009 at 10 h 34 min
    Permalink

    Merci François-Xavier pour votre commentaire. Effectivement, c’est très spécial comme méthode de vente: « Bonjour M. L’artisan, j’étais en train de passer voir les commerçants dans votre rue pour leur référencement Pages Jaunes. Vous êtes présent dans quelle rubrique?.. » Et là, on se fait plaisir en vendant des milliers de produits publicitaires, et même, des sites Internet…..

  • 9 décembre 2009 at 9 h 31 min
    Permalink

    J’ai aussi du mal à comprendre l’intérêt pour les PME/PMI.

    Peu de personnalisation, ils misent beaucoup sur les photos (jusquà 20), prix très élevés, service sous forme de plate-forme (donc client jamais propriétaire de son site.

    Je me bats contre des entreprises qui font du one-shot, je vois déjà venir des plaintes pour « arnaque ».

    Si j’avais les moyens, je souscrirais sans hésiter pour tester le service et faire un apport régulier du référencement.

  • 9 décembre 2009 at 10 h 21 min
    Permalink

    Bonjour Mathias,

    Ca ça serait une bonne idée; souscrire pour tester réellement le service!

  • 9 décembre 2009 at 10 h 37 min
    Permalink

    Bonjour,

    Étant responsable d’une société de référencement/positionnement dans le nord, je ne peux qu’approuver votre billet.
    Nous le savons bien, en matière de référencement naturel, le contenu est roi.
    Créer du contenu, l’optimiser, etc… tout cela prend du temps.
    Et le temps de travail des techniciens que nous employons à un prix.
    Ne soyez pas dupe messieurs les entrepreneurs, a un tel cout, il ne faut pas s’attendre à des miracles.
    Chacun son métier.
    Mais il ne faut pas jeter l’opprobre sur les pages jaunes, en occultant toutes les autres structures de « référencement » qui ne valent guère mieux.
    Les pages jaunes ne sont pas les seules à proposer ce genre de tarif…
    A bon entendeur.

  • 9 décembre 2009 at 12 h 26 min
    Permalink

    Bonjour François,

    Merci pour votre réaction, imprégné du pragmatisme du chef d’entreprise que vous êtes. Effectivement, chacun son métier.

    L’acquisition de trafic qualifié est une discipline bien spécifique, qui se doit d’être exécutée par des professionnels avec des compétences précises, comme je l’ai déjà mentionné dans ce blog.

    On ne s’improvise pas référenceur. Les agences « sérieuses » et dignes de ce nom doivent en prendre compte! C’est pourquoi n’importe quelle entreprise doit être sur ses gardes face à une proposition « low cost » de création & de promotion de site, et ce, que l’enseigne se nomme Pages Jaunes ou autre…

  • 10 décembre 2009 at 16 h 21 min
    Permalink

    Je souhaitais juste signaler que Pages Jaunes à monté une équipe SEO.
    A priori, c’est plus pour leurs portails, mais c’est pas exclu que cette équipe intervienne sur l’optimisation des templates par exemple.

  • 10 décembre 2009 at 21 h 22 min
    Permalink

    Merci Magic Yoyo pour cette info. Effectivement, avec des experts SEO dans son équipe, on peut imaginer que Pages Jaunes va tenter de fournir un « vrai service référencement » aux clients PME/TPE.

    Toutefois, je m’interroge sur la possibilité « d’industrialiser » le SEO. Certes, on peut mutualiser un référenceur pour plusieurs sites clients, on peut utiliser des outils SEO « standards », mais est-il réellement possible de propulser n’importe lequel des 500 000 sites client en 1ère page de Google avec des méthodes standardisées et répétitives ? Je ne crois pas. En d’autres termes, je ne pense pas qu’en matière de SEO -qui est de la pure prestation de service- il y ait beaucoup d’économies d’échelle…

    Mon expérience m’a souvent prouvé qu’en termes de SEO, chaque dossier est différent, et que les actions mises en œuvre demande une approche personnalisée de la situation… Ce qui demande du temps et des compétences! Or, il me parait difficile & trop couteux pour Pages Jaunes de fournir un service SEO « au top » pour ses 500 000 clients.

    Seul le témoignage de leurs clients nous le dira…

  • 11 décembre 2009 at 10 h 31 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je me permets d’intervenir de nouveau, car une question me taraude.
    Comment peut-on proposer ces services à 100 personnes ayant la même activité, sur le même secteur ?
    Pour notre part, nous ne travaillons qu’une entreprise par activité, sur une zone géographique.
    En considérant qu’ils souhaitent être positionné sur des mots clés identiques.
    Il peut nous arriver d’avoir sous contrat deux ou trois entreprises similaires, mais jamais plus, ni sans l’accord de la/les premières.
    N’y a t-il pas de conflit d’intérêt au delà ?
    A bon entendeur

  • 11 décembre 2009 at 11 h 12 min
    Permalink

    Merci François pour suivre avec attention les nouveautés de ce billet !

    Je vous rejoins sur ce point; nous travaillons également de la même manière, sans « démultiplier » les clients d’un même secteur.

    Et effectivement, je pense que Pages Jaunes sera attendu sur ce point; comment faire en sorte que ses 500 000 clients sortent en pôle position de Google… alors qu’il n’y a que 10 places sur la première page!

    Et je ne pense pas que Pages Jaunes s’arrêtera à 10 clients par secteur d’activité!!

  • Pingback: Opter pour un site sur mesure ou pas?

  • 5 janvier 2010 at 10 h 42 min
    Permalink

    Il y a en ce moment une campagne impressionnante sur adwords pour cette offre, ils sont partout !

  • 5 janvier 2010 at 11 h 19 min
    Permalink

    Aaaaaaaaaaaah!!! C’est une invasion! ;-)
    AdWords Pages Jaunes
    Merci pour avoir donné l’alerte :-)

  • 6 janvier 2010 at 19 h 04 min
    Permalink

    bonjour ,

    Voici quelques détails concernant PJ.
    Tout d’ abord PJ n’ a pas 500 000 clients site , mais à peine 100 000 aujourd hui.
    PJ vend de la pub local et veut maitriser ce matché meme sur le tout internet.
    L’équipe SEO

  • 6 janvier 2010 at 20 h 06 min
    Permalink

    Bonjour Jems,

    C’est un plaisir d’accueillir ici un membre de l’équipe SEO PJ. Je te remercie pour ces précisions. L’occasion se présentera certainement de nous en dire encore un peu plus; je prépare un nouveau billet sur le sujet ;-)

  • 7 janvier 2010 at 10 h 59 min
    Permalink

    Suite du commentaire ….
    l’équipe SEO de PJ est en place depuis début 2009 , concernant le positionnement sur google ,PJ a fait un test avec ses clients avec site et vidéo en partenariat avec kewego en jouant sur le taux amicabilité de PJ (8) et ce test faisait paraitre ses clients en premiere pages sur google , bing, msn …
    PJ ne vends pas en one shot comme vous l’ ecrivez bien au contraire , la force de pages jaunes est la fidélisation , la proximité avec ses clients depuis plus de 60 ans et le developement de nouvelles technologie(précurseur du minitel en 1981 et vente de site internet depuis 1997)
    Pour répondre à François sur la recherche de 100 clients sur le même secteur: les clients PJ sont des clients qui travaille en local et les recherches sur PJ sont locales, les utilisateurs recherchent soit par exemple leur coiffeur (donc il n’ y en a qu’un , soit un coiffeur dans un quartier précis (et là, non plus il ne sont pas 100), d’ ailleurs sur PJ.fr ils ont mis en place la recherche par carte comme google maps.Personne ne recherche sur Google » coiffeur « par exemple .
    Pour tous leurs clients garnd compte PJ travaille avec une de leur filale qui s’ appelle Horizon média et leur propose des solutions adaptées et très différentes.

    dernier point je ne fait pas parti de l’ équipe SEO de PJ mais je suis un ancien collaborateur de PJ et je travaille aujourd’ hui chez un référenceur avec des clients très différents .

  • 8 janvier 2010 at 1 h 34 min
    Permalink

    Merci Jems pour cette « suite de commentaire » très approfondie. Malgré votre ton incisif, tous les lecteurs auront ressenti votre sincérité et votre conviction dans la qualité des offres PJ.

    Je voudrais toutefois réagir à certains de vos propos:

    – Vous annoncez 100 000 clients VS 500 000 clients dans l’article
    … Or ce n’est pas « Matthieu TRAN-VAN » qui a imaginé ce nombre, puisque un lien vous conduit vers les déclarations de Jean-Pierre Remy, directeur général du groupe Pages Jaunes, en Novembre 2009 sur le journal du net, qui annonce un actif de 500 000 clients.
    - Vous évoquez « le taux amicabilité de PJ (8) »: cela sera évoqué dans mon prochain billet sur le sujet Pages Jaunes
    - « PJ ne vends pas en one shot »: Contrairement aux récits des commerçants, et à ma propre expérience (j’ai vu, entendu et vécu l’argumentaire de PJ) je ne peux que m’opposer à cette affirmation. Les vendeurs PJ sont des « engrangeurs de bon de commande », qui n’hésitent pas à « forcer » les décisions. J’ai même vu un vendeur PJ devenir agressif, et presque menaçant envers un commerçant d’Annecy.
    - « la force de pages jaunes est la fidélisation »: Je vous crois sur parole! Ayant travaillé pour un opérateur télécom français « historique », je connais les effets commerciaux d’une forte notoriété de marque, avec un capital sympathie chez certains clients qui dépasse le raisonnable. Vous êtes cher et délivrez un service « moyennement » satisfaisant, le client continuera de ré-acheter… Car il restera fidèle à l’acteur historique! Quoi qu’il en soit, cet aspect fidélisation ne témoigne pas de la capacité réelle de PJ à faire des sites Internet visibles sur Google…
    - « précurseur du minitel en 1981 et vente de site internet depuis 1997″: Pour notre part, nous vendons des sites Internet depuis 1998. PJ et mon agence ont donc la même « expérience » de la création de sites Internet. Je ne comprends donc pas pourquoi vos clients viennent nous voir, et nous supplient de les sortir de leurs bourbiers avec PJ…
    - « Horizon pour les grands comptes »: Merci pour cette indication, je ne connaissais pas du tout cette structure.

    Je vous remercie encore pour votre contribution qui apporte une vision claire et juste à ce modeste billet de blog.

  • 8 janvier 2010 at 8 h 48 min
    Permalink

    A priori, il y 500 000 entreprises qui utilisent pagesjaunes.fr comme support publicitaire, ils achètent des inscriptions, des bandeaux d’information, des liens vers leur site …

    Il y a, depuis 1997, 100 000 entreprises qui ont acheté un site web (site traditionnel, « en savoir + » « pack visibilité »), aujourd’hui, il y a 50 000 à 60 000 sites, actuellement en ligne, et réalisés par pages jaunes.

  • 8 janvier 2010 at 11 h 26 min
    Permalink

    merci vianney pour ta réponse pour les 500000 clients PJ.fr et non site , après recherches d’informations PJ a vendu l’ année derniere 58000 En Savoir Plus (site encarté dans PJ.fr)
    – Pour la vente en one shot , je te confirme , pour ma part je traitais 34 clients à l’ année , j’ allais les voir 4 à 10 fois par ans .

    Effectivement le force de vente qui fait du prospect tape en one shot.Concernant les mécontents c’est bien connu c’ est ceux que l’on entend le plus.
    Le taux de fidélisation de PJ à plus de 95% démontre la satisfaction.

    Concernant « le cher » cette remarque est très subjective car dans ton premier billet tu écris :Des tarifs si bas, que l’on peut s’interroger …

    Pages Jaunes est un des meilleurs RSI du marché local qui permet de toucher toute sa clientele et les clients potentiel pour un faible investissement par apport aux autres médias locaux (PQR , radio , affichage , tv locale….)et je le conseille encore au clients que je référence .

    Je ne connais pas ton agence mais les confrères avec lequel je travaille et qui font des sites ne sont pas sur le marché des artisans et commerçants et pas sur ces investissement.

  • 8 janvier 2010 at 11 h 52 min
    Permalink

    @ jems : 34 clients à l’année ?? tu étais « Conseiller Internet » ? Master+ ?

  • 8 janvier 2010 at 12 h 12 min
    Permalink

    master plus

  • 8 janvier 2010 at 12 h 38 min
    Permalink

    ok :) moi cc puis ci puis à nouveau cc et enfin à mon compte aujourd’hui ..

  • Pingback: SEO Pack Visibilité Pages Jaunes (suite)… L’industrialisation du SEO est-elle efficace? Réagissez SVP ! | Blog Business / WebMarketing / Management

  • 14 février 2010 at 9 h 16 min
    Permalink

    bonjour , il est vrai que leurs sites web aujourd’hui sont netement mieux que leur pages en savoir plus tres cher ( uniquement une pages vendue chaque année environ 600 euros.pour ce qui est du referencement sur google c’est de la foutaise , de la poudre aux yeux , etant moi meme ancien de chez pages jaunes ( 14 ans ) et travaillant comme agence de pub specialisee sur ce support , je connais bien leur strategie commerciale.Pages Jaunes appartient à un fond de pension depuis 2 ans environ , et ils n’ont qu’une idee en tete FAIRE DU BLE ET TRES RAPIDEMENT et le nouveau pdg est la pour cela , l’ancien a ete vire un dimanche apres 13 ans de bons resultats …..commercialement il profite de leur image pour vendre n’importe quoi au client , c’est courant de voir des pmi pme avec des budget de plus de 7000 euros dans ce support ( papier et web )

  • 16 février 2011 at 19 h 34 min
    Permalink

    Bonjour a tous Artisan j’ai souscrit en juillet 2010 un
    pack visibilite internet chez pages jaunes le site n’etait toujours
    pas en ligne en novembre et j’ai du de ce fait annuler mon contrat
    en plus il me reclame les frais techniques! soyez prudent avec ce
    pack INVISIBILITE internet

  • 19 février 2011 at 19 h 08 min
    Permalink

    Merci Bertrand pour votre commentaire et votre partage d’experience concernant le pvi de pages jaunes.

  • 12 décembre 2011 at 15 h 39 min
    Permalink

    Page jaune qui fait de sites interne, la poste qui fait des sites e-commerce… tout le monde veut sa part du gateau

  • 3 janvier 2012 at 14 h 01 min
    Permalink

    Bonjour,
    Pour infos, j’ai eu un devis de Pagesjaunes.fr pour le famuex PVI pour un montant légèrement différent: Le devis se divise en 3 parties:
    1° choix de la ville et de la rubrique associée : 138€
    2° carte de visite Premium n°1 (y en aurait-il une numéro 2 ou 3 ??) à 770 liée à la précédente
    3° lien vers site n°2 (donc lien vers mon site web que j’ai créé perso) est facturée à 168
    Soit, pour une ville/rubrique, cela fait 1.076€ HT ! hors frais techniques.
    Comme j’ai une activité de paysagiste, ils ont gentiment disséqué mon secteur en une dizaine de rubriques: vous en prenez 5, Pagesjaunes.fr vous facture 5 x 1.076, auquel il vous est accordé une remise de 20, 30 ou 40% selon votre motivation à valider le bon de commande !!!
    C’est du racket organisé!
    Au début de mon activité, je ne payais qu’une fois le module Pagesjaunes avec mon nom, mon adresse et mon logo ainsi que le lien vers le site web, et ensuite je ne payais que le nombre de commune pour ma rubrique (ou le nombre de rubrique par ma commune): résultat le prix a explosé, sans aucune raison valable et sérieuse.
    Ils sont en situation de monopole et en abusent !!!

  • 4 janvier 2012 at 0 h 36 min
    Permalink

    @Mathieu13 : Merci pour votre partage d’expérience sur ce blog. Force est de constater que les manières dont Pages Jaunes « organise » sa gamme d’offre est assez déroutant…

  • 16 janvier 2012 at 13 h 23 min
    Permalink

    Bonjour
    je viens de découvrir cette page car je m’occupe du référencement pour le site oscp.fr pour les mots clés publicité pages jaunes. En fin d’année 2008 j’ai été contacté par les pages-jaunes qui me proposaient leur service, j’avais dejà réfléchi sur le sujet et avais remarqué que l’on trouvait les entreprises que sur leur site et non sur Google et que leurs clients qui avaient un site internet ne profitaitent même pas du lien pour le référencement puisque ce n’était pas un lien en dur. En début 2009 je crée le site http://www.artisan-entreprise.fr où je prévois de faire des pages internet en extansion de domaine pour les petites entreprises et de les référencer pour être trouvées sur Google. En 2010 je reçois une publicité PagesJaunes où je vois que depuis octobre 2009 ils ont vendu près de 30 000 sites (je reconnais que leur force est dans la téléprospection et leur ancienneté avec l’annuaire papier) j’en ai analysé quelques uns et je m’aperçois qu’ils sont nuls en référencement (ils se sont un peu améliorés aujourd’hui) et pour le double de prix de ce que je propose. Néanmoins sans parler de site internet, car ce n’est pas leur vocation, les pagesjaunes restent incontournables pour les entreprises et je vous recommande oscp.fr qui sont spécialistes pagesjaunes indépendants moins chers et plus performants.

  • Pingback: Bref… On a refusé une offre Pages Jaunes…

  • 30 mars 2012 at 11 h 07 min
    Permalink

    Je suis effaré de voir le nombre de sociétés qui se sont fait prendre au piège de PagesJaunes :
    – 500 euros par mois pour le pack visibilité qui génère rarement plus de 50 visites dans le mois et qui contient surtout de grossières erreurs (mauvaise qualité des contenus medias, duplicate content etc.).
    – 1500 euros pour un mois en pôle position des annonces sur l’annuaire.

    Quand à espérer arrêter les contrats avec PagesJaunes : impossible, j’ai contacté pagesjaunes plusieurs fois qui me renvoie de commercial en commercial. L’argumentaire de Pagesjaunes pour justifier son arnaque : dire que leur trafic est de qualité. Difficile à croire vu qu’elle ne garantit pas la facturation (forfait mensuel plutôt que CPC ou CPA). J’ai beau rétorqué que Google génère aussi du trafic de qualité gratuitement ou bien moins cher même en Adwords si l’on considère que rechercher la requête « agence immobilière Valenciennes » revient à rechercher cette dernière sur Google (ou sur Google adress, Qype, Foursquare ou autre). Rien à faire.

  • 17 mars 2013 at 10 h 28 min
    Permalink

    Quelques précisions.
    – Entre 650 000 & 700 000, c’est le nombre total de clients PagesJaunes.
    – 100 000 clients sites, c’est le nombre de TPE-PME qui ont un site « PVI » PagesJaunes.
    Chiffre qui intègre deux offres « sites » distinctes industrialisés, pour permettre de toucher toutes les entreprises, dont une dédiée aux TPE à budget réduit…. avec des prestations réduites.
    – La compensation de la chute du print, cash machine historique de PagesJaunes passe par un déploiement large et massif des offres on-line. C’est la seule voie.

  • 8 février 2014 at 11 h 47 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai travaillé aux pages jaunes. J’étais présent lors du lancement de la vente de sites internet. Webmaster de formation, cela m’a interpellé. J’ai voulu savoir ce que je vendais. Je me suis fait virer.
    A bon entendeur.
    Laurent

  • 10 février 2014 at 12 h 59 min
    Permalink

    @Laurent: Merci pour ce témoignage pour le moins éloquent!

  • 10 février 2014 at 14 h 02 min
    Permalink

    Coucou Laurent, tout pareil :) tu étais CI ? on se connait non ?

  • 19 septembre 2014 at 16 h 08 min
    Permalink

    Bonjour,
    je confirme tout à fait. On est clairement sur de l’industriel, du travail à la chaine. Les prestas de référencement affichent des prix très bas mais quand on voit la qualité de celles-ci, on comprend vite que l’on paye pour ce que l’on a.

  • 13 avril 2016 at 10 h 40 min
    Permalink

    Je viens de tomber sur cet article car j’ai récupéré un client dont le site a été créé avec PagesJaunes et je me rends compte d’heure en heure des problèmes que cela va poser, notamment lorsque l’on a l’habitude d’avoir la main sur tout. Ici (à priori en tout cas), impossible de valider la propriété dans Google Search Console, impossible d’installer un script pour suivre les visites, impossible de corriger cette canonical vide en Home Page… bref, je pense que nous allons rapidement passer sur WordPress !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>