5 techniques pour tracer « online » ses actions marketing « offline »


 
Kézako?
8
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 

5 techniques pour tracer “online” ses actions marketing “offline”

5 techniques pour tracer “online” ses actions marketing “offline”

Dans un monde toujours plus multicanal, les marketers ont compris que les actions qu’ils lançaient « offline » pouvaient avoir des répercussions « online » et vice et versa. Qu’il s’agisse:

  • de publicité dans les grands médias,
  • de relations publiques,
  • d’évènementiel
  • ou même de bouche à oreille…

…beaucoup de personnes se rendent sur un site Internet car ils en ont entendu parlé « dans la vraie vie ».

Reste toutefois un challenge: comment détecter la contribution des campagnes marketing « offline » sur nos outils de tracking « online »?

Suivez le guide avec 6 techniques qui répondent à cette question.

1 – Superposer plan média & données web

En bon marketer, vous avez un plan de communication/un plan média. Vous pouvez alors superposer votre calendrier marketing et vos métriques web (visiteurs, conversions, etc.). Cela peut paraître évident, mais encore de nombreux marketers ne prennent pas la peine de faire cette simple corrélation entre ce qu’ils réalisent « offline » et leur trafic web…
 
Superposer actions marketing online et actions marketing offline (source: Google, Tracking Offline to Online Campaigns)
 
Cela peut vous permettre non seulement d’expliquer les « pics de trafic », mais aussi de mesurer combien de visiteurs plus engagés vous avez gagnés, et sur combien de temps.

  • La différence entre le trafic que vous enregistriez avant vos campagnes…
  • …et le trafic enregistré après vos actions vous donne cette information.

2 – Utiliser une URL/ un Nom de Domaine/un code promo. unique pour les actions offline

Il n’est pas rare aujourd’hui que la communication offline appelle les consommateurs à se connecter online pour obtenir plus d’informations, puis se convertir. Dans cette situation, il peut être intéressant de considérer une URL unique, pour permettre au marketer « d’isoler » son action et de tracer finement & facilement les retours.

3 – Suivre les requêtes de marque

Lorsqu’une marque communique en « offline », elle accroit sa notoriété et fait parler d’elle. Suivre les requêtes de marque permet d’avoir un « baromètre de notoriété« . En suivant régulièrement cet indicateur, la marque peut apprécier les retours de ses actions offline.

Après une campagne marketing offline, si le nombre de personnes qui arrive sur votre site en tapant votre marque ou le nom de votre produit augmente, on peut imaginer que la campagne offline a contribué fortement à cette performance.

4 – Utiliser les rapports géographiques pour tracer les actions offlines géolocalisées

Vous participez à un salon et souhaitez savoir combien de gens intéressés sont allés en savoir plus sur votre site? Utilisez les rapports géographiques pour identifier dans quel mesure cette audience « offline » -localisée à l’endroit précis du salon- à contribué à votre visitorat online.
 
Idem, si vous lancez une campagne d’affichage ou de radio pour étendre votre zone de chalandise, vous pouvez apprécier la concentration de votre visitorat online: normalement, après votre campagne, vous devriez voir des connexions depuis des endroits géographiques moins représentés avant.
 
Les rapports géographiques sont très utiles, d’autant que Google Analytics permet aujourd’hui de tracer ces données en temps réel! Vous pouvez donc apprécier rapidement l’effet « online », d’une conférence que vous avez donné il y’a 5 min par exemple, ou d’un petit déjeuner que vous avez organisé en début de matinée…

5 – Sonder l’internaute en entrée/sortie de site pour savoir d’où il vient

Une méthode un peu plus intrusive mais qui a fait ses preuves: demander tout simplement à vos visiteurs comment ils sont arrivés sur votre site, et à quels types de campagnes ils ont été exposés avant de réaliser leur visite online. Pour cela, des outils de sondage comme 4Q Survey peuvent vous être utiles.

Pour aller plus loin

Je vous invite à regarder cette vidéo publiée par Google sur le sujet. Cet article s’inspire grandement des exemples donnés dans cette présentation. Bien qu’un peu vieille aujourd’hui, je vous la recommande vivement si vous souhaitez avoir des études de cas précises concernant la mesure des actions « offline » sur les outils « online ».
 

 

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

18 thoughts on “5 techniques pour tracer « online » ses actions marketing « offline »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>