3 résolutions que tout gérant de magasin devrait prendre vis à vis de sa stratégie mobile


 
Kézako?
20
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 

3 résolutions que tout gérant de magasin devrait prendre vis à vis de sa stratégie mobile

3 résolutions que tout gérant de magasin devrait prendre vis à vis de sa stratégie mobile

Nouvelle année, nouvelles résolutions à tenir? C’est ce que veut la coutume… J’ai cherché quel type d’article je pouvais vous proposer pour fêter l’arrivée de cette nouvelle année : vous faire un best-of? Ou à nouveaux 30 résolutions?
 
Alors pour 2015, j’ai décidé de conserver l’idée de « résolutions » mais en étant plus précis, plus spécifique. Du coup, je vous propose 3 résolutions spécialement imaginées pour les retailers -les distributeurs qui ont un magasin physique- et leur approche du mobile:

  1. Accepter la « fatalité » du multicanal / multi-écran et définir une VRAIE stratégie mobile en 2015
  2. Reconnaître la place centrale du mobile dans tous les dispositifs marketing & commerciaux
  3. Tirer parti du mobile pour enrichir la vie réelle des consommateurs

1 – Accepter la « fatalité » du multicanal / multi-écran et définir une VRAIE stratégie mobile en 2015

> L’évidence de l’opportunité que représente le mobile avec 25% des connexions

Si vous êtes encore à vous interroger sur la pertinence du mobile pour votre business, alors vous êtes en retard… Mais soyez tranquilles si cela est votre cas, vous n’êtes pas les seuls. Mary Meeker -la « faiseuse de pluie » dans l’industrie mondiale du Tech- présentait dans son dernier rapport le mobile comme un vaste champs d’opportunités encore mal exploitées dans le monde occidental. Aux Etats-Unis en 2013 par exemple, le mobile représentait 20% du temps de consommation des utilisateurs, et seulement 4% des dépenses publicitaires.

Les 3 choses a retenir de l’analyse 2014 de Mary Meeker
 
A présent en 2015, les annonceurs doivent se lâcher lancer sur le mobile.

 
Les retailers n’échappent pas non plus au phénomène : l’opportunité pour les magasins de faire du mobile est bien réelle comme en témoigne le % d’utilisation avant, pendant et après la visite en magasin (Source Google).

Digital Impact on In-Store Shopping: Research Debunks Common Myths

> Il n’est plus possible de faire l’autruche

En 2015, un marketer qui ne croît donc pas au mobile sera perçu comme incompétent tant la réalité des usages est évidente !

C’est le même personnage qui vous méprise quand vous parlez du mobile en réunion, et qui le fait en checkant ses mails et son nombre de pas sur son Iphone…

D’autant qu’on ne parle pas d’une tendance gadget. Dans l’infographie ci-dessous, éditée par SimPartners, on apprend que 47% des utilisateurs qui ont fait une recherche locale sur leur appareil mobile se sont ensuite rendus effectivement dans le magasin. Conclusion : en 2015, votre vitrine -faite pour attirer les chalands- doit aussi exister sur les écrans mobiles des habitants de votre zone de chalandise. Pour gagner la bataille du mobile, il faut donc arrêter de faire l’autruche, se mettre d’accord en interne au plus haut niveau, et se retrousser les manches pour définir une vraie stratégie mobile.




2 – Donner au mobile la place centrale qu’il doit occuper dans vos dispositifs marketing

> Le mobile n’est pas une menace, mais un aimant pour votre magasin

Internet est devenu une porte d’entrée personnelle sur un monde infini d’information. Et aujourd’hui le mobile, pour ce qui nous intéresse, en est la clé. 1/3 des requêtes tapées sur un appareil mobile sont locales. Autrement dit, c’est l’opportunité pour vous de créer du trafic dans votre magasin.
 
Vous souhaitez un exemple de bonne pratique? La vidéo suivante, qui décrit la stratégie de Sephora sur mobile est un bon exemple de Mobile to Store. L’enseigne tire simplement partie des recherches locales faites par l’utilisateur et s’affiche avec des formats Adwords adaptés mobile, qui incitent les gens à se déplacer en magasin (annonce mobile, extensions de lieux et local PLA).


 
Sephora est une enseigne démesurée par rapport à la vôtre? Rassurez-vous, pas besoin non plus d’être une enseigne sur puissante pour bénéficier de l’effet bénéfique du mobile pour son magasin. Prenez le restaurant Las Tapas, à Lille. L’établissement a multiplié par 2 le nombre de couverts servis chaque midi grâce à une page & des publicités Facebook !

Case Study Facebook Drive to Store - Les Tapas Lille

 
Quel enseignement en tirer pour vous du coup si vous souhaitez capturer la demande qui se manifeste sur mobile, et l’attirer vers votre point de vente?

  • Assurez-vous d’être présent « là » et « quand » votre client va vous rechercher.
  • Faites savoir aux individus appartenant à vos zones de chalandises que vous existez,
  • Confirmez leur que vous avez bien le produit qu’ils recherchent, et qu’il en reste encore 4 en stock…
  • Donnez de l’information complémentaire sur vos produits et votre enseigne
  • Relayez vos offres promotionnelles

> Les 4 règles pour que les retailers doivent suivre pour « gagner » sur mobile

Pour gagner dans les linéaires, vous devrez gagner la bataille du mobile

Pour y arriver, vous devez prendre en compte les 4 règles suivantes:

  1. Transposer toutes vos opérations commerciales au format mobile : assurez vous d’avoir systématiquement une destination mobile (une page web, une app, une web app, même un appel ou un itinéraire dans Google Maps). Faites de même pour vos formats publicitaires : créez & optimisez des bannières, des liens sponsorisés, mettez des QR Code sur vos cartes de visites si vous avez une app, etc.)
  2.  

  3. Communiquer en fonction du contexte du mobinaute : Sur le mobile plus qu’ailleurs, ce n’est pas tant les mots recherchés par l’utilisateur qui comptent, mais le contexte. Derrière la requête « Repas pour deux », l’intention peut être différente si nous sommes dans le contexte d’un utilisateur sur mobile, en centre ville à 12h ou alors d’un utilisateur chez lui, sur sa tablette, à 19h30. Vous devez donc prendre en compte le contexte dans vos points de contact avec votre audience. Autre exemple de contextualisation: vous pouvez afficher sur un lien sponsorisé Adwords « magasin ouvert » dans l’après midi et « achetez en ligne » pendant la nuit.
  4.  

  5. Cibler de manière locale : Ce qui compte dans le commerce physique, c’est l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement, n’est-ce pas? En effet, un point de vente cible avant tout une zone de chalandise, pas un pays entier… Par conséquent, vous n’avez pas besoin de gaspiller vos ressources en arrosant tous les mobiles de France. Il vous suffit de cibler précisément la population qui vous intéresse, et capturer la demande locale qui se manifeste sur mobile, pour l’attirer vers votre point de vente.
  6.  

  7. Mesurer les performances mobile & la full value : sans mesure, pas d’apprentissage. Or vous devez saisir toute la contribution du mobile à vos performances business. Pour cela, le modèle de la « full value of mobile » est intéressant: il ambitionne de vous donner une vision complète de votre ROI mobile. Car au final, proposer une large gamme de produits en magasin, sur des plateformes e-commerce, ou mettre en ligne des store locator, placer des QR codes dans point de vente… Cela ne reste qu’ajouter des points de contacts clients supplémentaires, dont la performance individuelle doit être mesurée et améliorée continuellement.

3 – Tirer profit du mobile pour enrichir l’expérience en magasin

> Le mobile peut devenir un outil d’aide à la vente dans le magasin

Vos clients utilisent leur smartphones dans votre magasin. C’est une quasi-certitude. Les statistiques suivantes sont sans appel : près de 2 consommateurs sur 5 le feraient régulièrement. Dites-vous bien que tout le monde ne veut pas l’aide du vendeur, surtout concernant des questions qui portent sur les concurrents. Par conséquent, le chaland prend l’habitude d’interroger son appareil mobile, là, devant le linéaire. C’est une réalité, et si vous gérez un commerce physique, vous devriez essayer de tirer parti du phénomène plutôt que de le subir.
 
Digital Impact on In-Store Shopping: Research Debunks Common Myths

 

Il est bien naturel que la curiosité humaine nous pousse à nous renseigner toujours plus sur les produits que nous souhaitons acheter. Avant de mettre la main au portefeuille, le client a besoin d’en savoir plus ! Alors que pouvez vous faire pour répondre à cette tendance?

  • vous assurer que lorsqu’un client cherche une information sur votre enseigne ou un produit que vous vendez, il puisse la trouver facilement (améliorer son référencement naturel et payant sur Google peut début être un bon début)
  • Dans le magasin, vous pouvez proposer une app qui permet d’en savoir plus sur vos produits en scannant le code barre avec son smartphone (comme Sephora).
  • Vous pouvez également simplifier l’encaissement en proposant une solution de m-payment (comme Starbucks et ses 4 millions de paiements mobiles par semaine), ou même simplement laisser la possibilité à vos clients de payer via Paypal depuis leur smartphone.

> Transformer ses peurs en capacité d’entreprendre

Rentrez dans un commerce de détail. Flânez dans les rayons. Gardez systématiquement votre mobile à la main: scannez les codes barres, comparez les prix, regardez le site web du fabricant… Il y’a de très fortes chances que votre comportement soit perçu par le commerçant comme outrageux, impoli.

Car au fond, il n’est pas dans la nature du commerce d’être si « froidement » comparé, mis à l’épreuve, évalué par un client suréquipé d’un terminal connecté qu’il utilise sans pitié. Mais vous l’aurez compris après avoir lu cet article.
 
Plutôt que de réagir de la sorte, les commerçants devraient être ravis que leurs clients dégainent leurs smartphones avant, pendant et après leur visite en point de vente. Car ce sont autant de points de contacts supplémentaires pour faire vivre une expérience de consommation plus intéressante, qui mène plus facilement à la concrétisation de l’achat. C’est pourquoi, en 2015, je propose que tous les gérants de magasins embrassent pleinement l’opportunité mobile !
 
Autres sources pour rédaction:
Mobile first: The transition to mobile centric marketing
Digital Impact on In-Store Shopping:Research Debunks Common Myths
Why Is The Starbucks Mobile Payments App So Successful?

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

5 thoughts on “3 résolutions que tout gérant de magasin devrait prendre vis à vis de sa stratégie mobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *