Management: qu’est-ce qu’une équipe « agile »?

Post image of Management: qu’est-ce qu’une équipe « agile »?
Classé dans : Management 16 commentaires

 

Agile150 Management: quest ce quune équipe agile?

Management: qu’est-ce qu’une équipe “agile”?

Au football, les entraineurs disposent d’une équipe de « titulaires » et de « remplaçants ». Oui mais voila, dans les affaires, on n’est pas dans un club de foot. Il n’y pas de distinction entre « titulaires » et « remplaçants », il n’y a pas d’équipe B…
 
Lorsque l’on travaille en petite équipe, chacun doit prendre part à l’action et s’impliquer dans les responsabilités qui lui sont confiées. Dans les affaires, il est vrai que l’on réduit les effectifs au minimum vital. Mais l’agilité de certaines équipes leur permettent de gagner un avantage certain sur leurs concurrents.

Comme dans les films de gangsters, où chaque équipe de braquage réunit le minimum de membres nécessaires, les équipes en entreprise doivent avoir le juste nombre de personnes. Même si chacune d’entre elle ne possède que deux bras, ce sont leurs savoirs faire indispensables et complémentaires, et la manière dont ils les orchestrent, qui permettront au « hold up » d’être un succès.

L’agilité n’est pas un concept qui se limite au start-up ou aux ingénieurs logiciel. C’est une philosophie managériale qui peut s’appliquer dans n’importe quelle entreprise, département, équipe… et à n’importe quel business.
 
Dans cet article, nous nous focaliserons principalement sur ce que signifie « l’agilité » pour une équipe business, et nous laisserons volontairement de côté les aspects « opérationnels ». L’agilité est une philosophie qui place -au sein d’une même équipe- 3 piliers majeurs:

  • La coopération
  • L’innovation
  • L’anticipation

La coopération

Faire partie d’une équipe, c’est « gagner ensemble », forcément. Aussi, un bon équipier s’efforce d’agir en priorisant l’intérêt collectif. Parfois, on est porteur de mauvaises nouvelles ou de mauvais résultats qui vont impacter toute l’équipe… Dans ce cas, l’intérêt collectif est de prévenir et agir rapidement pour trouver un plan d’action qui solutionne le problème induit.
 
Le but est de ne pas « bloquer » l’ensemble du système, et de s’impliquer dans la « fluidité » du processus de travail en équipe.

L’innovation

C’est une des clés des équipes qui réussissent. Les plus grandes entreprise, comme Apple ou Google, fondent leurs succès sur l’innovation. C’est à dire, la féroce volonté de privilégier systématiquement l’originalité et la nouveauté dans l’approche de leurs business.
 
Mais c’est aussi faire preuve d’autonomie et d’esprit d’entreprise. Prendre des initiatives -sans attendre qu’on nous les impose- pour tester et réussir/échouer rapidement pour faire avancer tout le groupe. Combien d’échecs a du essuyer Google pour innover et rester en pôle position?

L’anticipation

C’est le « flair » de vos équipes, leurs intuitions, votre « intelligence collective ». Vos équipiers doivent agir spontanément en ayant confiance en eux pour réussir ce qu’ils entreprennent, sans forcément avoir des millions de données & d’études pour confirmer qu’ils vont dans la bonne direction.
 
L’anticipation relève également de la capacité de l’équipe à mettre en marche un plan d’action concret en face d’une situation analysée préalablement.
 

 
Publié par Matthieu   @   23 septembre 2012 16 commentaires
Tags : , , ,

Suivez cet article

RSS Digg Twitter StumbleUpon Delicious Technorati

16 Commentaires

Commentaires
sept 23,
16 h 50 min

Article intéressant Matthieu ! Sur la partie coopération je partage une maxime qui traduit bien (je trouve) la logique coopérative d’un management agile : blame the process, don’t blame the people. S’il y a un problème, l’équipe doit se concentrer à améliorer le process impliqué (et donc à l’identifier) plutôt que de chercher l’individu coupable.

sept 24,
16 h 33 min
#2 Martin :

Bonjour,
C’est vrai qu’une bonne équipe doit être soudée et agir en bloc dans la difficulté mais aussi dans la réussite. C’est le groupe qui doit primer et non la personne. Mais ce qui ne doit pas empêcher chaque membre d’être force de proposition et de prendre des initiatives personnelles pour avancer encore plus loin.

Auteur sept 25,
15 h 35 min
#3 Matthieu :

@Lucie: Toujours aussi pertinents tes commentaires :) merci.

sept 28,
12 h 21 min

Une joke sur le sujet.

Il n’y a qu’en mathématiques où 3 + 4 = 7.
Parce qu’en entreprise, si on ne fait pas attention 3+4 peut facilement être égal à 2 et si on réfléchit bien, 3+4 peut devenir 15…

:-)

Auteur sept 28,
20 h 25 min
#5 Matthieu :

@Gaëtan: :)

sept 29,
12 h 47 min
#6 Amélie :

Moi je regrette le temps ou je travaillais avec des collègues que j’appréciais, travailler en équipe quand tout le monde y met du sien, et surtout réussir des challenges, atteindre des objectifs, c’est vraiment magnifique ^^

déc 21,
11 h 03 min

Bonjour, je vous remercie pour cet article, je me demande ce que vous voulez dire par: Le but est de ne pas “bloquer” l’ensemble du système.
Merci encore une fois.

Auteur déc 22,
20 h 46 min
#8 Matthieu :

@Sam@taxiG7 : Merci pour le commentaire. « Ne pas bloquer le système » fait référence à un mauvais travail d’équipe, souvent causé par des intérets & des objectifs non alignés entre les équipes. Par exemple, on demande au marketing de doubler les ventes, et de renouveller le site Internet de la société pour y arriver, mais les équipes techniques de développement ne peuvent pas réaliser le projet dans les temps car ils sont attelés à développer un outil pour le controle de gestion… Dans ce cas le système est bloqué: l’entreprise doit doubler ses ventes et refaire son site Internet, mais les équipes techniques ne peuvent pas réaliser le projet car ils travaillent sur une toute autre « priorité »…

Trackbacks to this post.
Ecrire un commentaire

Subscribe without commenting

Article précédent
«
Article suivant
»