Le succès de l’innovation: l’incrémentation


 
Kézako?
2
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Le succès de l’innovation: l’incrémentation

Le succès de l’innovation: l’incrémentation

Le web permet de propager l’innovation à des niveaux jamais atteints. Comme nous le savons, l’innovation est un élément primordial pour la pérennité de toute entreprise, surtout en ces temps qui évoluent à un rythme fulgurant. Si vous n’êtes pas perpétuellement en train de redéfinir ce que vous offrez, sachez que vous vous exposez au risque de devenir obsolète.

La question se pose donc :

  • Quel genre d’innovation devriez-vous envisager?
  • Par ailleurs, avez-vous un besoin réel d’inventer quelque chose de totalement nouveau pour innover?

Après observation, bon nombre des innovations connaissant le plus de succès ne sont pas issues d’inventions pures et simples, mais plutôt par la reconfiguration de technologies déjà existantes.
 
Les innovations les plus réussies sont souvent celles que nous arrêtons de remarquer presque immédiatement. La plus audacieuse des innovations réalise que son intégration repose sur une loi du marché : satisfaire la demande existante tout en étant réceptif à l’évolution du marché. Ceci est possible en créant une nouvelle demande ou en contribuant à faire progresser les façons dont les gens vivent.
 
Voici quelques exemples pour illustrer ce fait :

La chaine d’assemblage

http://www.matthieu-tranvan.fr/wordpress/wp-content/uploads/2011/07/ford-t.jpgEn remontant un peu dans le temps, nous avons le célèbre cas de l’automobile. Avant le modèle T de Ford qui a été introduit en 1908, l’automobile était loin de faire l’unanimité.
 
Il a fallu Ransom Olds, l’esprit innovateur derrière la chaîne d’assemblage, ainsi que la vision pionnière d’Henry Ford pour que l’automobile prenne son essor et devienne un produit de masse.

Starbucks

La culture du café prospère dans de nombreuses parties du monde depuis le 15e siècle, et pourtant il n’a pas été une partie intégrante de la culture de société américaine moderne avant que Starbucks fasse sont apparition. La société a combiné un produit à un concept bien établi au Etats-Unis : la restauration rapide.
 
Dans le processus, Starbucks a réussi à intégrer le café dans le style de vie des Américains. Avant, les consommateurs amenaient leur café au travail; désormais ils amènent leur travail chez Starbucks. Encore une fois, l’innovation de Starbucks consistait à combiner deux concepts existants et d’en faire un concept pertinent répondant à une demande.

Twitter et les médias sociaux

L’inspiration originale pour Twitter provient de réseaux de communications plus traditionnelles utilisées pour les systèmes urbains de transport et d’expédition tels que ceux que l’on retrouve dans les taxis et les autobus.
 
Twitter a été construit en utilisant les technologies préexistantes comme les SMS, le courriel et la messagerie instantanée, mais il les a combiné d’une façon unique. Le résultat est une plate-forme de communication instantanée de « microblogue » qui, encore une fois, renverse complètement la façon de communiquer.

Ainsi, comme le New York Times nous le fait remarquer, «Twitter a contribué à transformer la façon dont les nouvelles sont recueillies et distribuées, a remodelé la manière de communiquer des personnalités publiques, des célébrités aux dirigeants politiques, et a joué un rôle dans les protestations populaires. »

On peut donc conclure que l’incrémentation ou le jumelage de concepts existants, est une manière efficace de produire de nouveaux concepts commerciaux prometteurs et une excellente manière d’utiliser la demande existante comme un levier pour une demande évoluée.
 
Maxime Vallée est analyste marketing pour NVI, une agence web spécialisée conception de site web, en SEO et en médias sociaux basée à Montréal.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

One thought on “Le succès de l’innovation: l’incrémentation

  • 9 juillet 2011 at 12 h 07 min
    Permalink

    Il est vrai qu’il n’est pas nécessaire de réinventer la roue systématiquement. D’ailleurs nous avons atteint un tel niveau de consommation, de technicité qu’il devient difficile de sortir de réelles inventions. Nous en sommes plutôt à l’époque de l’évolution que de la révolution.
    Je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il est indispensable de savoir s’adapter au marché. Il est impossible pour une entreprise de réussir à prospérer sur du long terme sans penser à se renouveler. Même les produits les plus basiques comme le dentifrice continuent d’évoluer, ou du moins le marketing et le packaging.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>