Un affichage trop long perturbe la fidélisation client : 70% ne retournent pas sur un site lent


 
Kézako?
5
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

 

Un affichage trop long perturbe la fidélisation client : 70% ne retournent pas sur un site lent

Un affichage trop long perturbe la fidélisation client : 70% ne retournent pas sur un site lent

Quelques secondes d’attente avant l’affichage d’une page web suffisent à jeter le doute dans l’esprit des internautes français, et à lézarder la confiance qu’ils placent dans une entreprise. C’est ce que prouve une récente étude de CDN Network, spécialiste de l’optimisation des temps de chargement sur Internet.

A propos de CDN Networks

Depuis 12 ans déjà, CDNetworks accompagne les entreprises des 6 continents dans l’amélioration de la vitesse de chargement de leur site. S’appuyant sur un réseau mondial, couplé à un DNS et un système de stockage de type Cloud, CDNetworks assure une distribution de contenus web rapide et fiable. Ses solutions de stockage et d’applications web permettent aux entreprises de s’affranchir des contraintes liées aux infrastructures et d’offrir enfin aux internautes, une expérience client optimisée.

Un affichage trop lent freine l’acte d’achat et ternit la réputation de la marque

L’enquête de CDNetworks met en lumière un sentiment éprouvé par de nombreuses entreprises en ligne, mais jusque-là rarement mesuré : l’impact d’un site Internet trop lent sur l’attitude du consommateur.

Le sondage réalisé en février 2014 auprès de 500 internautes français, dresse un constat sans appel : un délai de chargement trop long constitue un véritable handicap pour le commerce en ligne. La vitesse de chargement influe également sur le taux de conversion d’un site.

71% des sondés se disent « moins susceptibles de faire confiance à une marque ayant un site Internet trop lent ».

  • Une défiance qui touche particulièrement les hauts revenus (70 à 80% des personnes gagnant 50 000 euros et +)
  • et les postes décisionnaires (100% des directions, 90% des administratifs et des chefs d’équipe).

Fait plus surprenant : les seniors se révèlent plus sensibles à la fluidité d’un site que les jeunes internautes.

  • 76% des sondés de 55 ans et plus font moins confiance à un site jugé trop lent,
  • que les Digital Natives (18-34 ans), qui eux se montrent plus compatissants (69%).

Les conséquences d’une vitesse d’affichage insuffisante ne se limitent pas au seul moment de la visite d’un site. Elles impactent l’entreprise bien au-delà de l’expérience client.

  • Ainsi, 88% des sondés se disent « moins enclins à retourner sur un site Internet trop lent ».
  • Ils sont même 85% à ne pas recommander ce site à leurs amis et/ou famille, égratignant au passage la réputation de la marque.

Améliorer la fluidité d’un site : un enjeu majeur pour le e-commerce

Alors que le e-commerce poursuit sa croissance en France (+13,5% en 2013, Source) et que le commerce mobile se profile comme un territoire commercial prometteur, l’instantanéité apparaît comme un nouveau cheval de bataille pour les entreprises.

Ces dernières devront recourir à des solutions web et IT éprouvées, pour marquer leur différence et rester dans la course, comme le souligne Gautam Rishi, directeur EMEA de CDNetworks : « Aujourd’hui, l’internaute attend d’une entreprise en ligne qu’elle lève les impondérables techniques pour optimiser l’expérience client de l’achat sur Internet ».

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

10 thoughts on “Un affichage trop long perturbe la fidélisation client : 70% ne retournent pas sur un site lent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>