« Le » guide des métiers du webmarketing pour accélérer la transformation digitale des entreprises


 
Kézako?
63
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
"Le" guide des métiers du webmarketing pour accélérer la transformation digitale des entreprises

« Le » guide des métiers du webmarketing pour accélérer la transformation digitale des entreprises

D’ici 2020, 90% des emplois nécessiteront des compétences numériques

C’est avec cette citation de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne, que débute le Guide des Métiers du Webmarketing. Ce guide, édité par l’organisme de formation Visiplus, regroupe en 196 pages l’ensemble des métiers du webmarketing. Je n’avais pas vu une initiative d’une telle qualité depuis le Portail des Métiers de l’Internet.

Et ce guide est effectivement une véritable aubaine pour les entreprises d’aujourd’hui ! Pourquoi? Car elle ne peuvent plus faire « sans » les métiers digitaux…

Dans cet article, j’aborderai successivement:

  • pourquoi je trouve ce guide génial,
  • en quoi ces nouveaux métiers accompagnent « la transformation digitale »,
  • et enfin, pourquoi il est crucial pour tous les business de se familiariser avec ces job « 2.0 » pour gagner la guerre des talents.

196 pages… C’est à dire un contenu complet sur tous les métiers du webmarketing !

Pourquoi ce guide est si génial?

Commençons par décrire ce que les lecteurs y découvriront. Le Guide des Métiers du Webmarketing est un livret téléchargeable gratuitement pour s’y retrouver dans la jungle des métiers du web marketing. Cette ressource s’adresse aux professionnels du marketing, de la communication et du web pour y voir plus clair et mieux se repérer mais aussi aux Responsables des Ressources Humaines pour les aider à réussir leurs recrutements. Finalement, tout le monde y trouve son compte:

  • Pour les professionnels du secteur, des conseils pour réussir leur montée en compétences digitales,
  • Pour les RH, des conseils pour sélectionner les bons profils de candidats.

En tout, ce sont 50 métiers, regroupés en 8 familles professionnelles, qui sont passés au cribles. Le travail est soigné. On retrouve pour chaque fonction:

  • Fiche de poste.
  • Niveau de rémunération.
  • Formation nécessaire.
  • Témoignages de professionnels en poste.

On peut même y retrouver les nouveaux métiers du digital, comme Growth Hacker, Chef de projet web mobile, Digital Brand Manager ou encore Content Manager… Seul bémol? Peu de métiers de direction y sont décris, mis à part le désormais célèbre Chief Digital Officer (CDO). Les métiers de Chief Marketing Officer (CMO), Chief Technology Officer (CTO) ou Chief Information Officer (CIO) ne sont pas présentés dans le guide. Ainsi, cette ressource se veut avant tout une « bible » pour les métiers opérationnels du digital.

Ce guide est une bonne initiative: les RH ont besoin de recruter ces nouveaux profils pour accompagner la transformation digitale des entreprises

36% des sociétés ont formalisé un plan de « transformation digitale ».

Cette mutation numérique est profonde. Toutes les populations sont concernées: du comité de direction, qui définit la stratégie et montre la voie, aux collaborateurs les plus opérationnels.

Réussir la transformation digitale d’une entreprise, c’est parvenir chronologiquement à:

  1. constater que les usages et les comportements changent,
  2. prendre conscience des enjeux de la transformation,
  3. élaborer un plan,
  4. s’assurer que les équipes s’approprient la nouvelle vision de l’entreprise.

En amont de toute transformation digitale, il y’a une transformation de culture. Et avec le développement de l’économie numérique, les métiers du digital montent en puissance au sein des entreprises : community manager, social media manager, chief digital officer, brand content manager, traffic manager, webdesigner, data scientist…La liste est longue ! Et cela est normal.

En effet, les entreprises n’ont pas seulement besoin de technologies mais surtout de compétences d’hommes et de femmes pour les appréhender. Ce sont eux qui, mélangés aux autres collaborateurs, pourront infuser une culture pérenne plus digitale, dans la vision, la pratique et l’usage. Mais posséder les bonnes ressources semble être aujourd’hui un casse tête pour les directions RH du monde entier.

Une véritable guerre des talents qui demande une meilleure connaissance de ces nouveaux métiers quoi qu’il en soit…

Aujourd’hui les offres d’emploi (et les informations qui concernent une entreprise) sont accessibles au plus grand nombre. De la même manière, le vivier de talents ne se résume plus à une pile de CVs empilés dans un classeur. Désormais, il s’étend à tous les professionnels présents sur les réseaux sociaux.

Des millions de candidats passifs deviennent « accessibles », et les entreprises se battent pour s’accaparer les meilleurs.

Dans cette guerre des talents, les entreprises doivent soigner leur réputation, leur « marque employeur », mais aussi mieux anticiper leur Gestion Previsionnel des Emplois et des Compétences.

Pour créer la proximité avec les candidats qu’elle convoite, l’entreprise a besoin de mieux appréhender ces métiers, mieux les connaitre. C’est la seule solution pour les directions RH qui veulent « chasser » et recruter des compétences rares, susceptibles de faire la différence au sein de leurs organisations. Et pour convaincre les candidats les plus prometteurs, il est crucial que les sociétés connaissent les fourchettes de salaires de ces « nouveaux métiers », en fonction des niveaux d’expérience souhaités.

En conclusion

Bien que ce guide « couche sur papier » les compétences requises pour exercer tel ou tel job, les entreprises ne doivent pas se fixer l’ambition de recruter « le mouton à 5 pattes ».

De toute manière, à la vitesse à laquelle évolue le digital, les compétences ont aujourd’hui une durée de vie moyenne de 2 à 5 ans.

La primeur doit donc être donnée à des candidats évolutifs, qui présentent de réelles aptitudes et dont les valeurs correspondent à la vision et la culture de l’entreprise. Ce sont ces professionnels, et non les « experts actuels », qui représentent vraiment les viviers de talents de demain.

Et cette guerre des nouveaux talents provoquée par le digital donne l’opportunité aux entreprises de se démarquer, en construisant une marque employeur différenciée, cohérente, qui démontre qu’elle connait les métiers qu’elle souhaite intégrer.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

One thought on “« Le » guide des métiers du webmarketing pour accélérer la transformation digitale des entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>