10 questions à se poser pour industrialiser un contenu de qualité


 
Kézako?
41
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

10 questions à se poser pour industrialiser un contenu de qualité

10 questions à se poser pour industrialiser un contenu de qualité

Tout le monde y passe. Ecoutez n’importe quel directeur marketing, il vous dira qu’un de ses objectifs cette année est de renforcer sa stratégie de content marketing.

Mais demeure toutefois un défi de taille: comment industrialiser?

  • Car autant il est simple de demander à un collaborateur de passer 2h par semaine pour écrire un article de blog chaque mois,
  • autant passer la vitesse supérieure demande des plans solides, des processus robustes, et des ressources additionnelles qui doivent être utilisées efficacement.

Avant de se lancer corps et âme dans la multiplication de vos efforts de content marketing, posez-vous ces 10 questions auxquelles je vous invite à répondre le plus sincèrement possible.

1 – « Pourquoi » je produis des contenus?

Avant de vouloir multiplier par 10x vos efforts de content marketing, assurez vous de donner du sens à ce que vous faites.

  • Soyez clair et spécifique quant à l’objectif que vous poursuivez (interdit de se fixer comme objectif de « vendre plus », cela est beaucoup trop vague).
  • Soyez ambitieux, mais aussi réaliste par rapport aux ressources que vous pouvez consacrer à votre content marketing.
  • Pour surveiller vos progrès et vérifier que vous allez dans le bon sens, définissez un indicateur de mesure du succès (KPI).

LeoDiCaprio_content-purpose

2 – « À qui » précisément je m’adresse?

Si vous souhaitez industrialiser votre stratégie de contenus, c’est certainement car cette dernière vous a déjà délivré des premiers résultats prometteurs. Attention cependant à ne jamais perdre de vue votre audience, et ce qui l’intéresse ! Tout le monde se fout en réalité à ce que vous avez à dire… Sauf quand cela est parfaitement aligné avec ce que les lecteurs cherchent!

Produire des contenus constamment en ligne avec les attentes de l’audience, c’est garantir 70% de son succès.

 

Assurez-vous d’avoir travaillé sur un persona marketing que vous pourrez partager avec toutes les parties impliquées dans le processus de création de contenu pour qu’ils sachent à tout moment « pour qui » vous vous démenez.

ExPersona_Alyssa

3 – Est-ce que la ligne éditoriale et le ton que j’adopte actuellement différencient ma marque?

Parfois, on ne fait pas « à proprement dit » d’erreurs: on écrit sur des sujets qui intéressent ses lecteurs cibles, on connait son audience sur le bout des doigts, on soigne son SEO… Et pourtant, on a beau en faire plus, les résultats ne suivent pas.

Il est possible tout simplement que votre contenu ne soit pas assez unique et différenciateur. Si tel est le cas, vous ne laisserez aucun souvenir mémorable à votre audience, bien que celle-ci ne sera pas « insatisfaite » à proprement dit.

Avant de démultiplier vos efforts, il est important de s’assurer que votre content marketing permet vraiment à votre entreprise de se distinguer de la concurrence.

Same Content Meme

4 – Ai-je bien tiré tous les enseignements de mes efforts de content marketing actuels?

Retenez-bien:

  • Industrialiser un processus / un livrable de qualité va démultiplier les résultats.
  • Industrialisez quelque chose qui fonctionne mal à la base ne fera qu’amplifier vos problèmes.
Source : Derk-Jan de Grood,  Scaling Agile with subwaymapping

Source : Derk-Jan de Grood, Scaling Agile with subwaymapping

Pour éviter de faire fausse route, reprenez minutieusement les résultats de vos contenus passés. Dressez un inventaire exhaustif de tout ce que vous avez déjà créé et demandez-vous:

  • qu’est-ce qui a bien fonctionné (point de vue SEO, ou partages, commentaires, ou leads…)?
  • qu’est-ce qui a échoué / n’a pas délivré les résultats obtenus?
  • Y’a-t-il des questions qui restent encore sans réponse?
  • Si oui, comment pourrai-je tester mes hypothèses pour faire la lumière sur ces zones d’ombre?

Le but de cette étape est de préciser:

  • le champs concurrentiel dans lequel votre contenu fonctionne le mieux
  • les facteurs clés de succès qui vous permettent de dépasser les objectifs que vous vous fixez
  • laisser le minimum de place à « l’intuition » qui peut vous faire perdre beaucoup de temps et d’argent une fois que vous industrialiserez.

5 – Ai-je bien aligné mes efforts de content marketing avec ma  stratégie SEO pour maximiser les synergies?

Même si ce n’est pas toujours la finalité de vos contenus, vous auriez tort de vous priver de la puissance SEO de vos contenus.

Car oui, produire régulièrement des articles, publier des présentations à succès, créer des infographies beaucoup partagées vont aider votre positionnement organique dans Google. Si vous vous y prenez correctement.

  • Par exemple, si vous lancez un blog, faites en sorte que les milliers de mots que vous publiez boostent le référencement de votre domaine actuel: n’allez pas créer un blog avec un nouveau nom de domaine, sous des pretextes fallacieux « d’image de marque »…
  • Idem, si vous luttez chaque jour pour vous positionner sur des mots clés liés à une niche en particulier, assurez-vous que vos contenus restent dans les mêmes thématiques sémantiques.

En vue de votre « industrialisation » soyez clair sur vos enjeux SEO.

Vous pouvez aller jusqu’à formaliser une checklist de toutes les actions à entreprendre pour maximiser le SEO de chacun de vos contenu. Voici un exemple ci-dessous.

6 – Fais-je systématiquement l’effort de vulgariser le jargon complexe & obscur?

Rester dans la sémantique de votre niche pour améliorer votre référencement naturel est une chose. S’assurer d’employer un vocabulaire simple, sans jargon, pour que le maximum de gens puissent vous comprendre en est un autre.

Il suffit de trainer ses guêtres sur Quora pour trouver des questions comme celle-ci qui prouvent que les lecteurs n’aiment pas les mots « compliqués ».

Quora

Si vous prévoyez de démultiplier vos efforts de contenus, je vous conseille de créer une table de traduction des termes complexes en termes vulgarisés. Ainsi, tous les acteurs qui participeront à votre processus de content marketing auront un mode d’emploi pour rendre plus compréhensibles leurs idées.

  • Par exemple, en marketing, « souvenir publicitaire » devient « se rappeler d’une marque ».
  • En finances, une « valeur mobilière » devient « une action »

Vous pouvez même aller jusqu’à écrire les définitions de votre « jargon », pour les publier dans un glossaire que vous utiliserez sur votre site, dans des e-books, ou n’importe quel autre contenu qui s’y prêtera.

7 – Dois-je faire appel à des rédacteurs externes?

Les journées font 24h pour tout le monde, et vos ressources sont limitées.

Il est impossible que vous demandiez à toutes votre équipe de passer leurs journées à créer et promouvoir des contenus. A l’heure d’industrialiser, étudiez la piste de l’externalisation.

outsource

Choisissez une bonne agence de rédaction de contenu, il en existe plusieurs sur le marché.

  • Préférez un partenaire qui sera vraiment force de proposition, et qui s’engagera à créer des contenus vraiment qualitatifs et bien documentés.
  • Assurez vous que l’agence a également des compétences SEO, c’est la garantie pour vous que le travail en amont de la création – étude et choix de mots clés, définitions d’un univers sémantique, optimisations des balises META… – sera profitable à votre référencement naturel.
  • Côté tarif, ne soyez pas radin, et focalisez vous sur la qualité et la fiabilité des prestations. Personnellement, je suis prêt à payer 30% plus cher si le travail du sous-traitant permet de gagner 2 fois plus de positions SEO qu’une prestation « bon marché » et que sa plume captive vraiment les lecteurs!

8 – Est-ce que je possède une « checklist » pour promouvoir plus efficacement mes contenus?

Un bon contenu sans promotion ne vaut pas grand chose.

En effet, il ne sert à rien de produire 10 fois plus de contenus si vous n’avez aucune stratégie pour les médiatiser. Or à l’heure d’industrialiser votre content marketing, la partie « promotion » doit pleinement faire partie de votre processus.

Faites une « checklist » de toutes les tâches à faire pour promouvoir vos contenus. L’infographie suivante peut vous inspirer pour coucher sur papier votre première liste d’action. Toutefois, il vous appartient de tester ce qui fonctionne le mieux pour votre cas particulier et ainsi trouver les recettes qui mettront la plus grande audience possible en face de vos contenus.

9 – Est-ce que j’utilise le repurposing pour capitaliser au maximum sur mes contenus à succès?

A l’heure d’industrialiser son content marketing, une des clés est de ne pas « réinventer la roue » constamment. Vous connaissez normalement les publications qui ont eu le plus de succès: efforcez vous de les recycler sous d’autres formats !

Par exemple, si un article de blog vous a rapporté plusieurs leads, envisagez d’en faire une présentation Slideshare, une infographie, une page sur votre site, un livre blanc, un podcast…

Recycler ce qui a marché présente également l’avantage de pouvoir déléguer plus facilement. En effet, si vous avez déjà formalisé le « fond », il ne s’agira plus que d’adapter « la forme », ce qui est intrinsèquement un travail à plus faible valeur ajoutée.

 

Pour vous guider dans vos efforts de repurposing, inspirez vous de la liste suivante éditée par Quicksprout sur les types de contenus les plus appréciés.

popular content type

Source : QuickSprout

10 – Suis-je clair sur le processus et les outils à mettre en place pour assurer un « contrôle qualité »?

Que vous passiez par un partenaire externe ou rédigiez vous même vos propres contenus, je ne peux que vous conseiller d’avoir un processus défini pour faire des « contrôles qualité » systématiques. Comme un professeur qui noterait le travaux de ses étudiants, établissez une grille de notation pour évaluer chaque pièce de contenu.

quality control

En plus des bénéfices de « contrôle » (et donc de qualité), cet exercice vous permettra de mieux comprendre au fil du temps pourquoi tel ou tel type de contenu a eu du succès.

  • Etait-ce parce que le titre utilisait un chiffre ou une question?
  • Etait-ce parce que les images que vous avez utilisées étaient nombreuses et 100% personnalisées à l’article?
  • Ou tout simplement parce que le contenu était plus « snackable » que d’habitude?
  • etc.

N’hésitez pas à évaluer des items qui peuvent vous sembler « évidents » (exemple: les balises alt des images ont bien été renseignées), car même si vous savez que cela améliore in fine les performances de votre content marketing, vous aurez des statistiques précises qui vous diront de combien telle ou telle pratique améliore vos résultats.

Pour aller plus loin sur ce sujet, écoutez cet épisode de podcast de Brafton.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

One thought on “10 questions à se poser pour industrialiser un contenu de qualité

  • 5 juillet 2017 at 10 h 58 min
    Permalink

    Des conseils bien illustrés, rien à ajouter. Le contenu est Roi comme on le dit souvent donc il faut le prioriser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *