Les 10 commandements du blogueur


 
Kézako?
38
shares
Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+
Les 10 commandements du blogueur

Les 10 commandements du blogueur

Il m’est arrivé dernièrement une chose qui a égayé mon quotidien. J’ai été contacté récemment par une des étudiantes à qui j’enseignais la publicité à l’ESC Grenoble, il y’a 4 ans de cela! C’est toujours un plaisir de retrouver sur les ondes ces étudiants que j’ai connu plein d’energie et de soif d’apprendre, et voir aujourd’hui ce qu’ils sont devenus.

Cette jeune femme est aujourd’hui dans la publicité digitale. Mais ce n’est pas pour cela qu’elle m’a contacté. C’est au sujet du blog « Business & Lifestyle » qu’elle vient de lancer: byconcept. Son projet vient d’éclore et elle a gardé sa curiosité d’il y’a 4 ans. Du coup, elle m’a demandé poliment quelques feedbacks et conseils.

Ravi qu’elle me consulte, je lui ai livré mes 10 commandements pour espérer émerger dans la blogosphère, quelque soit la thématique sur laquelle vous écrivez. Et comme la maison n’est pas égoïste, je les partage aussi avec vous en pensant que certains lecteurs pourront aussi en tirer profit.

1- Savoir à qui on s’adresse

Trop d’éditeurs de blogs écrivent « pour eux » et s’étonnent ensuite que leurs courbes de fréquentation ne décollent pas. Toute personne qui lance un blog a le devoir de se poser la question: « idéalement, qui doit me lire? » L’objectif est de choisir au maximum 3 profils types de lecteurs. Le blogueur devra ensuite penser à eux à chaque fois qu’il écrit, à chaque mot.

2 – Se positionner, très clairement (voire brutalement parfois)

Le blogeur doit réfléchir à comment se positionner dans les 5 secondes qui suivent l’arrivée du visiteur. Pour cela, il doit expliquer clairement et simplement la mission de son blog. Prenez pour exemple www.matthieu-tranvan.fr: il suffit de 3 secondes pour que le visiteur comprenne qu’il est tombé sur un blog, qui se veut être une « boite à outils » sur les thèmes business, webmarketing et management.

3 – S’imposer une discipline, à tous les étages

Le blogueur qui souhaite émerger devra écrire selon une fréquence bien établie, relayer ses articles sur les réseaux sociaux, même si parfois il a l’impression que cela ne sert à rien, et continuer encore et encore…Pour ma part, j’écris depuis 7 ans et 4 mois. Tout au long de cette période, j’ai publié 641 articles, soit plus de 707 000 mots… 

Bloguer est une course de fond, pas un sprint.

4 – Être différent, unique, avec des contenus de (grande) qualité

Le thème traité, le ton, la mise en page, le style de rédaction ou d’articles… Cela peut être dans le fond ou dans la forme, mais le blogueur doit trouver une manière de se bâtir une « réputation ». A chaque publication, le lecteur doit sentir « sa » valeur ajoutée qui le distingue des autres. Aussi, cela va de soi, ses billets doivent être uniques (pas de plagiat, ni de mauvaise traduction) et être vraiment utiles pour le lecteur.

5 – Penser « livres », pas articles…

Voici une des grandes erreurs que je continue de faire encore… Idéalement, vous ne devriez jamais écrire une pièce de contenu de manière indépendante. Car en réalité, la meilleure stratégie est de produire d’abord des contenus très étoffés, puis les diviser, les recycler, les compiler…

  • Par exemple, si vous faites 50 interviews de professionnels de votre secteur,
  • vous pourrez en décliner peut-être 200 articles;
  • et sortir un e-book du type « les 10 enseignements clés que j’ai appris en rencontrant 50 professionnels ».

6 – Etre déterminé à construire son SEO

Le nerf de la guerre dans le blogging, c’est le SEO… Tout blogeur doit faire en sorte de devenir « expert » de la discipline, ou au moins très « saavy« . C’est ce qui fera que certains articles attireront les foules, que l’auteur recrutera continuellement de nouveaux lecteurs, et que le blog « existe » sur la toile.

7 – Industrialiser, le plus possible

Tenir un blog est chronophage et plus il grandit, plus cela demande du temps! C’est pourquoi le bon blogueur doit tester ce qui marche et essayer de l’automatiser au maximum ensuite.

  • Cela va du simple relais automatique des billets sur les réseaux sociaux
  • aux « templates » d’articles à succès,
  • en passant par la création de modèles de réponses mails aux lecteurs qui contactent l’auteur…

8 – Se construire une base de lecteurs fidèles

L’obsession du blogeur est de se constituer une base lecteurs fidèles, disposés à lui laisser leurs e-mails. Cette obsession est louable car ce sont les lecteurs assidus qui viendront en premier voir les articles fraichement publiés, qui les relaieront et qui aideront le blog à se faire connaitre. C’est pourquoi tout blogeur doit envisager de mettre en place un mécanisme pour inciter ses visiteurs à garder le contact avec lui.

9 – Trouver des synergies entre la vie online et offline

Notre vie en ligne est grandement influencée par les noms et les gens que l’on rencontre dans la vraie vie. Par conséquent, la popularité d’un blog est largement fonction de la visibilité offline de son auteur.  J’ai pu moi même le constater: c’est lorsque je participais à plus de conférences, intervenais dans des cercles d’affaires et rencontrais de nouveaux chefs d’entreprises tous les jours que mon blog a connu son âge d’or. Le blogueur qui souhaite émerger doit donc non seulement tenir une visibilité online sans faille, mais aussi s’impliquer dans la vie réelle pour être vraiment reconnu dans sa thématique.

10 – Entretenir la passion et nourrir son esprit

Ecrire doit rester un plaisir sincère, que le blogueur reçoive 10 visites ou 100 000. Sans passion, l’écrivain s’essouffle, abandonne et prend le risque de ne pas retirer le maximum de ses projets. Il faut à tout prix que le blogueur cherche constamment à entretenir sa muse ! Pour cela, il doit lire beaucoup, rencontrer sans cesse, poser des questions dès qu’il en a l’occasion, expérimenter continuellement de nouvelles choses… Car au fond, le blogging doit rester une activité d’exploration et de découverte; c’est la meilleure recette pour que sa plume puisse continuer à intéresser des lecteurs.

Partager sur Twitter
Partager sur Google+
Partager sur LinkedIn
Partager sur Pinterest
+

8 thoughts on “Les 10 commandements du blogueur

  • 14 octobre 2016 at 14 h 54 min
    Permalink

    Article très pertinent ! Pour moi, la première règle est la plus importante. Pour réussir son blog, il faut savoir s’adresser à son lecteur pour qu’il ait envie de lire et partager.

  • 16 octobre 2016 at 19 h 20 min
    Permalink

    Tout à fait d’accord avec l’auteur de ce billet.

    Mais on se repose quand ? Parce que la fatigue et la lassitude au bout de plusieurs années viennent inévitablement. Je l’ai vécu et ai failli totalement arrêter, faute de trouver des contributeurs pour m’aider.

    Puis j’ai accepté que mon blog redescende dans le ranking Google et de ne plus écrire qu’un vrai billet par mois.

    Mais il est vrai que je n’avais pas grand’ chose à vendre. Je blogue pour moi et pour la communauté.

    Se fouetter c’est nécessaire si on vit de sa réputation en ligne. Sinon, lâcher le clavier de longs mois ne fait pas de mal. Au contraire.

    Emmanuel Barthe
    Un blog pour l’information juridique

  • 16 octobre 2016 at 23 h 58 min
    Permalink

    10 pense-bêtes d’un blog qui cartonne. Merci Matthieu. Je vais m’appuyer dessus pour mon blog.

  • 17 octobre 2016 at 11 h 27 min
    Permalink

    Quand on parle de bloguer par obligation professionnelle, voir les deux comm’ autres que le mien. Pas mon genre.

  • 17 octobre 2016 at 11 h 31 min
    Permalink

    Dernière idée et j’arrête de squatter ;-) : dans de nombreux secteurs, les plus blogueurs ne sont pas forcément les meilleurs. Je connais ainsi un spécialiste connu et reconnu du Web sémantique qui n’a qu’un site plaquette — très bien fait d’ailleurs — mais qui se débrouille pour être de tous les forums, hackathon, meetups etc.

  • Pingback: Blogueurs : 5 étapes pour élaborer votre plan 2016 | Blog Business / WebMarketing / Management

  • Pingback: 3 façons de créer son blog d’entreprise : facile, maligne ou technique | Blog Business / WebMarketing / Management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>